Vous êtes ici : Accueil » Analyse financière » Analyse du bilan » La capacité de remboursement d’une entreprise

La capacité de remboursement d’une entreprise

La capacité de remboursement d’une entreprise est un ratio d’analyse financière qui fait appel à deux données : l’une est tirée du bilan tandis que l’autre émerge du compte de résultat. Compta-Facile vous propose une fiche répondant aux questions : qu’est-ce que la capacité de remboursement d’une entreprise ? Comment la calculer et l’interprêter ? Par quels moyens peut-on l’améliorer ?

capacite de remboursement entreprise

Qu’est-ce que la capacité de remboursement d’une entreprise ?

La capacité de remboursement d’une entreprise est un ratio financier qui exprime la disposition d’une entreprise à rembourser son endettement net au moyen de sa capacité d’autofinancement.

Plus précisément, elle exprime le nombre d’années de capacité d’autofinancement (CAF) que l’entreprise consacrerait au remboursement de ses dettes.

Comment calculer la capacité de remboursement d’une entreprise ?

La capacité de remboursement d’une entreprise met en rapport deux notions fondamentales :

  • au numérateur, l’endettement net (données issues du bilan comptable),
  • au dénominateur, la capacité d’autofinancement (indicateur calculé depuis le compte de résultat).
Capacité de remboursement = endettement net / capacité d’autofinancement

Avec :

Endettement net = dettes financières (à court, moyen et long terme) – disponibilités et assimilées

Capacité d’autofinancement = résultat net comptable + dotations aux amortissements et aux provisions – reprises sur amortissements et provisions + valeur comptable des éléments d’actifs cédés – produits de cession des éléments d’actifs cédés – quote part de subventions virées au compte de résultat

Le résultat de ce calcul doit donner un chiffre inférieur ou égal à 4.

A quoi sert la capacité de remboursement d’une entreprise ?

La capacité de remboursement sert d’indicateur pour les banques dans les procédures d’octroi de prêts. Elle leur donne une précision sur le niveau de solvabilité d’une entreprise.

Concrètement, lorsque ce ratio est supérieur à 4, il donne un mauvais signal : l’entreprise supporte un endettement trop lourd compte tenu de la rentabilité qu’elle génère et la plupart des banques refuseront de lui consentir un nouveau prêt.

Comment améliorer la capacité de remboursement d’une entreprise ?

Améliorer la capacité de remboursement d’une entreprise ne peut se faire qu’en agissant sur les deux variables qui composent ce ratio :

  • Réduire l’endettement net en procédant à des remboursements de dettes anticipés (vague de désinvestissements par cession de matériel improductif par exemple),
  • Augmenter la capacité d’autofinancement en améliorant le résultat (réorganisation de la structure des coûts de l’entreprise, abandon des activités déficitaires, etc.).

Exemple de calcul de capacité de remboursement

Voici le bilan d’une entreprise :

Actif Passif
Immobilisations 20 000 Capitaux propres 15 000
Stocks 10 000 Dettes financières 35 000
Créances clients 30 000 Dettes fournisseurs 10 000
Disponibilités 5 000 Dettes fiscales, sociales 5 000
Total 65 000 Total 65 000

Et son compte de résultat :

Rubrique Montant
Chiffre d’affaires 100 000
Achats de marchandises – 40 000
Charges de personnel – 30 000
Impôts et taxes – 5 000
Dotations aux amortissements – 5 000
Résultat d’exploitation 20 000
Produits financiers 0
Charges financières – 5 000
Résultat financier – 5 000
Résultat courant avant impôt 15 000
Produits exceptionnels 5 000
Charges exceptionnelles – 2 000
Résultat exceptionnel 3 000
Impôts sur les bénéfices – 6 000
Résultat net 12 000

Voici le détail :

  • de son endettement net : dettes financières – disponibilités = 35 000 – 5 000 = 30 000
  • de sa capacité d’autofinancement : résultat net + dotations aux amortissements = 12 000 + 5 000 = 17 000
  • de sa capacité de remboursement : endettement net / capacité d’autofinancement = 30 000 / 17 000 = 1,76

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Un commentaire

  1. Félicitations pour ces éclaircissements. Ils sont d’une grande utilité et m’ont beaucoup aidé. Bravo.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*