Vous êtes ici : Accueil » Business plan » Logiciel de business plan » Comment choisir son logiciel de business plan ?

Comment choisir son logiciel de business plan ?

Choisir un logiciel de business plan est une tâche qui peut s’avérer compliquée, tant l’offre est diversifiée. Compta-Facile répond à la question suivante : comment choisir son logiciel de business plan ?

comment choisir son logiciel de business plan

1. Les utilisateurs d’un logiciel de business plan

Les logiciels de business plan peuvent être utilisés :

  • Par des professionnels (Experts-Comptables, consultants, etc.) lorsque le porteur de projet leur sous-traite partiellement la confection de son business plan,
  • Par des entrepreneurs (créateur d’entreprise, repreneur ou dirigeant en activité) lorsqu’ils établissent eux-mêmes leur business lpan.

Le logiciel de business plan va permettre de guider le rédacteur dans sa démarche de réalisation de son business plan et notamment de faciliter la confection des tableaux financiers. Il permet un gain de temps considérable ainsi qu’une diminution du risque d’erreur.

2. Les fonctionnalités d’un logiciel de business plan

Prévisionnel de création ou prévisionnel de développement d’activité

Un business plan est généralement réalisé pour deux raisons :

  • La création d’une entreprise

Le porteur de projet « part de zéro ». Il effectue son étude de marché, calcule son chiffre d’affaires prévisionnel, recense ses charges prévisionnelles et remplit son logiciel de business plan. Ce type de business plan est appelé « prévisionnel de création ».

  • La reprise d’une entreprise ou le développement d’une entreprise en activité.

Dans ce cas, l’entrepreneur dispose d’une base de données chiffrée (les comptes de l’entreprise qu’il souhaite reprendre ou ceux de sa propre entreprise). Il doit les importer dans son logiciel de business plan. En général, il génère une balance comptable et l’introduit dans le logiciel de business plan. Il batit ensuite ses prévisions financières en fonction de la nature de son projet. Ici, la reprise des éléments anciens va notamment permettre au logiciel de calculer automatiquement les dotations relatives aux immobilisations existantes, les remboursements de prêts en cours, le dénouement des créances clients et des dettes fournisseurs accumulées, etc.

Volets générés par le logiciel de business plan

Tout logiciel de business plan doit permettre de réaliser les deux volets d’un business plan à savoir :

  • La partie rédactionnelle

Ce volet est qualitatif. Il est composé d’un ensemble de chapitres plus ou moins détaillés selon la nature et l’importance du projet. Nous y avons consacré une étude complète dans un article : la partie rédactionnelle du business plan.

  • La partie financière

Il convient de traduire ici le projet en termes chiffrés : il s’agit de la partie financière du business plan également appelé prévisionnel financier. Elle se compose d’un ensemble de tableaux dont les plus importants sont : le compte de résultat prévisionnel, le bilan prévisionnel, le plan de financement prévisionnel et le budget de trésorerie.

3. Nos conseils pour bien choisir son logiciel de business plan

Les logiciels de business plan présents sur le marché appartiennent à différentes gammes et les prestations qu’ils proposent (autant que leur prix) peuvent différer de manière parfois importante. Voici les points essentiels à étudier avant d’acheter un logiciel de business plan.

Nombre de dossiers de business plan pouvant être générés par le logiciel

Certains logiciels de business plan (et notamment ceux dont les prix sont les plus attractifs) ne proposent la création que d’un seul et unique dossier. Cette licence prive donc l’utilisateur de la réalisation ultérieure d’autres business plan.

Durée des prévisions financières

En général, les business plan sont bâtis sur une durée prévisionnelle de 3 années (5 dans certains cas). Il conviendra de veiller à ce que le logiciel propose cette fonctionnalité. A défaut, l’entrepreneur s’expose au risque de voir ses financements refusés.

Guide, trame ou modèle de partie rédactionnelle

Écrire la partie rédactionnelle du business plan n’est pas chose aisée pour bon nombre d’entrepreneurs. Il est préférable de s’équiper d’un logiciel de business plan qui propose un guide rédactionnel (composé d’infos-bulles, de conseils, etc), un éditeur de texte voir des trames (parties énumérées dans le logiciel à remplir par l’utilisateur ; par exemple : la matrice SWOT « Forces Faiblesses Opportunités Menaces ») ou encore des modèles.

Mise à jour du logiciel de business plan

Dans un contexte législatif en perpétuelle évolution, il est indispensable que le logiciel de business plan proposé par l’éditeur soit à jour des dernières modifications non seulement à la date d’achat mais également au cours de l’utilisation du logiciel.

Qualité de la présentation finale

Point décisif contribuant à accentuer la crédibilité du projet (et donc ses chances de réussite) : la forme ; ou autrement dit, la qualité de la plaquette et des tableaux générés par le logiciel de business plan. La présentation doit être claire, précise et aérée. Le rendu doit paraître « professionnel ».

Possibilités de personnalisation du rapport

Les destinataires d’un business plan sont multiples. Il est appréciable, lorsque plusieurs d’entre eux sont sollicités, d’être en mesure de personnaliser le rapport généré par le logiciel de business plan, tant pour la partie financière que pour la partie rédactionnelle (ajout, suppression de certains tableaux financiers ou de parties rédactionnelles, personnalisation du modèle, etc.).

Compatibilité avec le logiciel utilisé par l’expert-comptable

Les porteurs de projets élaborant eux-mêmes leur business plan peuvent choisir d’avoir recours à un expert-comptable pour le faire valider, bénéficier de conseils et éventuellement procéder à un ajustement de leur dossier de financement. Il est opportun de vérifier, le cas échéant, que le logiciel soit compatible avec celui utilisé par l’Expert-Comptable.

Sécurisation des données

Certains éditeurs proposent des solutions de réalisation de business plan en ligne (Cloud, Saas, etc). Dans ce cas, il est important de veiller à ce que l’accès soit sécurisé avec un certificat SSL (présence du « https » dans la barre de navigation ainsi que d’un petit cadenas).

Tester avant d’acheter

Une période de test peut, dans certains cas, être accordée par les éditeurs de logiciels. Celle-ci va permettre de s’assurer que le logiciel soit bien adapté aux besoins de l’entrepreneur. Attention toutefois, les fonctionnalités du logiciel seront très certainement réduites par rapport à la réalité.

4. Nos conseils pour réussir son business plan

Au-delà des simples aspects fonctionnels, un business plan doit convaincre son lecteur. C’est pourquoi nous avons consacré un ouvrage numérique dévoilant toutes les clés pour construire un business plan cohérent. Voici son contenu ainsi que des extraits : réussir son business plan.

Conclusion : choisir un logiciel de business plan nécessite, au préalable, de faire le point sur ses besoins afin de déterminer les fonctionnalités attendues du logiciel.

Nos autres publications pour approfondir la notion de business plan :

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Votre présentation est très riche merci pour tout.
    J’ai un projet à développer qui demande pas mal de ressources. Cependant, j’ai 26 ans, un peu de fonds mais pas assez, à mon avis.
    Est-il possible d’arriver a finaliser son projet rien qu’avec des aides sachant que l’on possède environs 20 % de fond ?
    Pas de produit a vendre donc pas vraiment de stock si ce n’est de la « vente additionnel » car mon activité se portera sur le loisir.
    Bonne réception.
    Cordialement.
    B.W.

    • Thibaut Clermont
      Thibaut Clermont

      Bonjour,
      Qu’entendez-vous par « finaliser son projet rien qu’avec des aides » ? Vous ne pensez pas solliciter de financements bancaires ?
      Un apport de 20% est plutôt correct (il s’agit généralement d’un minimum lorsque vous demandez des financements, les banques exigeant que vous mettiez un minimum d’argent dans l’affaire).
      Pour plus d’informations : les financements dans le business plan.
      Bon après-midi. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*