Vous êtes ici : Accueil » Écritures comptables » Les charges » La comptabilisation des frais de publicité (comptes 623)

La comptabilisation des frais de publicité (comptes 623)

Les entreprises rencontrent des dépenses de publicité de nature variée comme des frais d’annonces et d’insertions, des catalogues et imprimés, des frais de foires et d’expositions etc. Compta-Facile vous propose une fiche complète sur le classement comptable des frais de publicité. Comptabiliser frais publicite

1. Comptabilisation des annonces et insertions (compte 6231)

Les frais d’insertions publicitaires et d’annonces représentent des charges d’exploitation figurant dans un compte de charges et plus particulièrement dans les sous-comptes de charges externes (comptes 62). Voici l’écriture de comptabilisation des annonces et insertions :

  • On débite les comptes :
      • 6231 « Annonces et insertions » pour le montant hors taxes ;
      • 44566 « TVA sur autres biens et services » pour le montant de la TVA (si l’entreprise peut la récupérer) ;
  • Et on crédite le compte 401 « Fournisseurs » pour le montant TTC.

Fiscalement, sauf option du prestataire pour le régime de la TVA sur les débits, la TVA grevant une factures d’annonces et d’insertions publicitaires est récupérable lors du paiement. Conformément au principe de rattachement des charges, ces dépenses doivent être rattachées à l’exercice au cours duquel la prestation a été réalisée. Elles pourront donc faire l’objet, à la clôture de l’exercice, d’une facture non parvenue (FNP) ou d’une charge constatée d’avance (CCA). Exemple : l’exercice comptable d’une entreprise s’étale du 1er janvier au 31 décembre de chaque année. Elle a acheté un espace publicitaire le 1er juillet N pour une période d’une année pour 12 000 euros HT . Le 1er juillet N, elle va comptabiliser la facture d’achat : débit du compte 6231 pour 12000 euros, débit du compte 44566 pour 2400 euros par le crédit du compte 401 pour 14400 euros. A la clôture de l’exercice, au 31 décembre N, elle va comptabiliser une charge constatée d’avance : débit du compte 486 pour 6000 euros (12000*6/12) par le crédit du compte 6231 pour la même somme.

2. Comptabilisation des frais de foires et d’expositions (compte 6233)

Ces frais constituent également des charges d’exploitation. Ils peuvent être composés de frais d’inscription à des foires, des expositions ou à des salons, à des coûts de montage de stands ou encore à des frais de transport. Ils doivent être rattachés à l’exercice au cours duquel l’événement s’est déroulé. Voici l’écriture de comptabilisation des frais de foires et d’expositions :

  • On débite les comptes :
    • 6233 « Foires et expositions » pour le montant hors taxes ;
    • 44566 « TVA sur autres biens et services » pour le montant de la TVA (si l’entreprise peut la récupérer) ;
  • Et on crédite le compte 401 « Fournisseurs » pour le montant TTC.

Fiscalement, les conditions de déductibilité de la TVA sont les mêmes que pour les frais d’annonces et d’insertion. Exemple : Une entreprise clôturant son exercice comptable au 30 juin de chaque année a commandé et payé (elle a reçu une facture datée du même jour) une inscription à une exposition ayant lieu le 30 septembre pour 10 000 euros hors taxes. Au 30 juin N, elle va comptabiliser :

  • la facture d’achat (débit du compte 6233 pour 10000 euros, débit du compte 44566 pour 2000 euros par le crédit du compte 401 pour 12000 euros) ;
  • la charge constatée d’avance (débit du compte 486 pour 10000 euros par le crédit du compte 6233 pour 10000 euros.

3. Comptabilisation des imprimés et catalogues publicitaires (compte 6236)

Les coûts de préparation et de lancement de catalogues et imprimés publicitaires (élaboration, fabrication, livraison des catalogues) doivent être rattachés à l’exercice au cours duquel la campagne de promotion ou de publicité a été lancée. Cela signifie qu’en comptabilité, les dépenses correspondant à des campagnes non encore lancées à la clôture de l’exercice doivent être comptabilisées en charges constatées d’avance. Voici l’écriture de comptabilisation des imprimés et catalogues publicitaires :

  • On débite les comptes :
    • 6236 « Catalogues et imprimés » pour le montant hors taxes ;
    • 44566 « TVA sur autres biens et services » pour le montant de la TVA (si l’entreprise peut la récupérer) ;
  • Et on crédite le compte 401 « Fournisseurs » pour le montant TTC.

Fiscalement, les conditions de déductibilité de la TVA sont les mêmes que pour les frais d’annonces et d’insertion. En revanche, les conditions de déductibilité de la charge sont, en général, différentes des règles comptables : les frais de catalogues publicitaires sont immédiatement déductibles des résultats de l’entreprise, peu importe que les catalogues n’aient pas été distribués à la clôture de l’exercice ou qu’ils ne génèrent du chiffre d’affaires que sur l’exercice suivant. Il conviendra donc, dans certains cas, de pratiquer une réintégration extra-comptable sur l’imprimé de la liasse fiscale.

 4. Comptabilisation des autres dépenses de publicité

Le compte 623 contient également les postes comptables suivants (ils ont fait l’objet d’articles séparés) :

 Conclusion : Les dépenses de publicité doivent être comptabilisées dans un sous-compte du poste 623 « Publicité, publications, relations publiques ».

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*