Vous êtes ici : Accueil » Écritures comptables » La clôture de l'exercice » Le dossier de travail du bilan comptable

Le dossier de travail du bilan comptable

Lorsqu’une entreprise établit son bilan comptable de fin d’année, elle constitue généralement un dossier de travail. Compta-Facile vous propose une fiche complète sur le dossier de travail du bilan comptable : comment l’organiser ? Que contient-il ? Quels sont les documents à y insérer ?

dossier de travail bilan comptable

1. Présentation du dossier de travail du bilan comptable

Le dossier de travail du bilan comptable n’est pas obligatoire mais il demeure toutefois vivement recommandé pour de nombreuses raisons. Il permet de :

  • Matérialiser les travaux effectués sur le dossier et justifier certains postes du bilan,
  • Retrouver rapidement certaines informations,
  • Servir de justificatif en cas de contrôle fiscal,
  • Faciliter l’intervention d’un cabinet d’expertise-comptable afin qu’il se concentre sur des tâches à forte valeur ajoutée comme le conseil.

Généralement, il prend la forme d’un classeur contenant différents intercalaires par cycle de révision comptable et dans lequel sont insérées toutes les feuilles de travail ainsi que divers justificatifs.

Le présent dossier de travail est fourni à titre indicatif et peut, bien évidemment, faire l’objet d’aménagements.

2. Contenu du dossier de travail du bilan comptable

Le dossier de travail annuel peut contenir 11 intercalaires, chacun traitant un cycle particulier : la trésorerie, les achats, les charges externes, les ventes, les stocks, les immobilisations, le personnel, l’État, les capitaux propres et les autres comptes.

Cycles Feuilles de travail Documents à insérer
Trésorerie – Révision analytique du cycle

– Etats de rapprochements bancaires

– Cadrage des emprunts, du capital restant et ventilation par échéance (moins d’un an, entre un an et cinq ans et plus de cinq ans)

– Relevés bancaires de fin de période

– Brouillard de caisse de fin de période

– Échéanciers d’emprunt

– Factures d’AGIOS du dernier mois ou dernier trimestre

– Relevé de valorisation des valeurs mobilières de placement

Achats et fournisseurs – Révision analytique du cycle

– État récapitulatif des factures non parvenues, avoirs à recevoir et charges constatées d’avance

– Contrôle de la séparation des exercices (analyse des derniers bons de livraison de l’exercice et des premiers BL de l’exercice suivant)

Tableau des échéances des créances et des dettes et/ou ventilation des dettes par échéance (moins de 30 jours, moins de 60 jours ou plus de 60 jours) *

– Grand-livre des fournisseurs non lettrés avec indication de la date d’échéance (ou de la date de règlement s’il est déjà intervenu à la date d’établissement des comptes annuels)

– Copies des FNP, AAR et CCA

Charges externes – Révision analytique du cycle

– Contrôle de la séparation des exercices

– État récapitulatif des charges récurrentes (assurances, loyers mobiliers et immobiliers, loyers de crédit-bail)

– Analyse et justification de certains postes significatifs (notamment les comptes 6063 et 6064 afin de vérifier qu’ils ne contiennent pas d’immobilisations)

– État récapitulatif des honoraires

 – Déclaration des honoraires (DAS2)

– Copie des principaux contrats (baux commerciaux, contrats d’entretien, contrats d’assurances, contrats de locations et de crédits-bail, contrats de sous-traitance, etc.)

– Copie de factures de montants significatifs

Ventes et clients – Révision analytique du cycle

– Contrôle de la séparation des exercices

– État récapitulatif des factures à établir, avoir à établir et produits constatés d’avance

– Tableau récapitulatif des créances douteuses et irrécouvrables

 – Copie de factures de montants significatifs

– Grand-livre des clients non lettrés avec indication de la date d’échéance (ou de la date de règlement s’il est déjà intervenu à la date d’établissement des comptes annuels)

– Copies des FAE, AAE et PCA

– Justificatif du caractère douteux ou irrécouvrable des créances concernées

Stocks et travaux en-cours – Révision analytique du cycle

– État récapitulatif des stocks (quantité, valorisation, dépréciation, etc.)

 – Copie des dernières factures d’achats (pour justifier une valorisation selon la méthode du dernier prix d’achat connu)- Copie des fichiers informatiques de stocks
Immobilisations – Révision analytique du cycle

– Cadrage entre les sommes issues de la comptabilité (comptes 2, 28 et 67) avec celle du logiciel de gestion des immobilisations

Tableau des immobilisations et amortissements

 – Copie des factures d’achats et de ventes des immobilisations- Inventaire des immobilisations complété, daté et signé par le dirigeant

– Copie des contrats de prêts accordés

– Copie des subventions d’investissements reçues

Personnel – Révision analytique du cycle- Cadrage des charges sociales

– Rapprochement entre les sommes figurant en 641 dans la comptabilité et la DADS

– État récapitulatif des sommes figurant en 42 et 43 à la clôture

– État préparatoire du relevé des frais généraux n° 2067

 – Copie de la Déclaration Annuelle Des Salaires (DADS)- Copie des bordereaux de charges sociales et récapitulatifs annuels

– Edition du livre de paie

– Copie des appels provisionnels et régularisations de charges sociales du chef d’entreprise ou dirigeant non salarié

– Copie des attestations de déductibilité des cotisations sociales facultatives (Loi Madelin)

– Copie du relevé des frais généraux

Etat – Révision analytique du cycle

Cadrage de TVA

– Détermination du résultat fiscal

– État récapitulatif des charges à payer (4486) et produits à recevoir (4487)

 – Copie des déclarations de TVA

– Copie des relevés d’acomptes d’IS et du relevé de solde

– Copie des autres impôts et taxes (CFE, CVAE, TVTS, Taxe d’apprentissage, Formation Continue, Effort Construction, C3S, etc.)

– Copie des Déclarations d’Echanges de Biens (DEB) et Déclarations d’Echanges de Services (DES)

– Justificatifs des CAP et PAR

Capitaux propres – Révision analytique du cycle

– Etat récapitulatif des provisions et de leur évolution (montant du début de période, augmentation, diminution et montant de fin de période)

– Tableau récapitulatif de l’affectation du résultat

Tableau de variation des capitaux propres

 – Copie du procès verbal d’assemblée général statuant sur les comptes de l’exercice précédent

– Copie des PV d’AGE

– Copie des justificatifs des provisions (provisions pour risques & charges, provisions pour impôts, etc.)

Autres comptes – Révision analytique du cycle

– État récapitulatif des charges et produits exceptionnels ainsi que des transferts de charges

– Justification des comptes intragroupe (compte fournisseur, compte client, compte courant, prêt, etc.)

 

 – Justificatifs des comptes de charges et produits exceptionnels et des transferts de charges

– Justificatifs des comptes débiteurs et créditeurs divers (467)

– Extraits de comptes des sociétés appartenant au même groupe ayant réalisé des transactions avec l’entreprise

* afin de faciliter l’établissement du rapport de gestion (ne concerne que les sociétés tenues d’établir un rapport de gestion et dont les comptes annuels sont certifiés par un commissaire aux comptes).

Remarque : le dossier de travail représente l’aboutissement du processus de révision comptable. L’entreprise aura dû, au préalable, préparer la clôture de son exercice et faire son bilan comptable.

Conclusion : lorsque l’entreprise établit son bilan comptable, elle a grandement intérêt à constituer un dossier de travail dans lequel elle va consigner l’ensemble de ses travaux et justificatifs.

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Un commentaire

  1. Merci pour toutes ces informations !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*