Vous êtes ici : Accueil » Base de la comptabilité » Principes comptables » Les particularités comptables de l’entreprise individuelle

Les particularités comptables de l’entreprise individuelle

La comptabilité d’une entreprise individuelle comporte quelques particularités par rapport aux comptabilités des sociétés : pas de capital social, pas de compte courant d’associé, pas de séparation de patrimoine avec l’entrepreneur, utilisation d’un compte de l’exploitant…

Voici les principales particularités comptables d’une entreprise individuelle.

particularités comptables de l'entreprise individuelle

Utilisation du compte 108 « compte de l’exploitant »

Le compte 108 « Compte de l’exploitant » doit être utilisé pour enregistrer les apports et les retraits personnels de l’exploitant sur l’exercice.

L’entrepreneur individuel peut retirer librement de l’argent dans l’entreprise individuelle, même si le compte 108 devient débiteur. Il figurera dans ce cas en négatif au passif du bilan.

Comptabilisation d’un retrait de l’entrepreneur individuel :

  • on débite le compte 108 « Compte de l’exploitant »,
  • et on crédite le compte 512 « Banque » en contrepartie.

Comptabilisation d’un apport de l’entrepreneur individuel :

  • on crédite le compte 108 « Compte de l’exploitant »,
  • et on débite le compte 512 « Banque » en contrepartie.

Utilisation du compte 101 « Compte individuel »

Dans le cadre d’une entreprise individuelle, le capital social (comme pour les sociétés) n’existe pas, il s’agit d’un capital individuel.

Toutefois, le capital individuel n’a aucune existence juridique étant donné que le patrimoine de l’entreprise individuelle et de l’entrepreneur sont confondus.

Le compte 101 « Capital individuel » est utilisé à la création en contrepartie des éléments apportés à l’entreprise.

Exemple : un entrepreneur individuel affecte 200 euros à son entreprise et un ordinateur d’une valeur de 500 euros. L’écriture suivante est comptabilisée à l’ouverture de l’exercice :

  • on débite le compte 512 « Banque » pour 200 euros,
  • on débite le compte 2183 « Matériel de bureau et informatique » pour 500 euros,
  • et on crédite le compte 101 « Compte individuel » pour 700 euros.

Cette notion d’affectation est purement théorique étant donné que l’entreprise n’a aucun patrimoine distinct.

Affectation du résultat de l’entreprise individuelle

Après la clôture de l’exercice comptable, il convient sur l’exercice suivant d’affecter le résultat de l’entreprise individuelle. 

Contrairement aux sociétés, il n’y a pas ici de notion de réserves ou de distribution de dividendes. Le bénéfice ou la perte de l’exercice est imputé en intégralité dans le compte de l’exploitant.

Comptabilisation de l’affectation du bénéfice de l’entreprise individuelle :

  • on débite le compte 120 « Bénéfice »,
  • et on crédite le compte 108 « Compte de l’exploitant ».

Comptabilisation de l’affectation de la perte de l’entreprise individuelle :

  • on crédite le compte 129 « Perte »,
  • et on débite le compte 108 « Compte de l’exploitant ».

Remarque : le compte 108 peut se retrouver négatif après comptabilisation de cette écriture.

Obligations comptables simplifiées pour les entreprises individuelles

Les petites entreprises individuelles peuvent bénéficier d’obligations comptables simplifiées, voir ultra-simplifiées.

Pour plus d’informations :

A propos de Pierre Facon

Pierre Facon
Pierre FACON - Webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Un commentaire

  1. Voilà un bon résumé des particularités comptables de l’entreprise individuelle qui permettra certainement à de nombreux entrepreneurs de mieux gérer la comptabilité de leur société !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*