Vous êtes ici : Accueil » Business plan » Logiciel de business plan » Faire un business plan à l’aide d’un logiciel

Faire un business plan à l’aide d’un logiciel

Faire un business plan est une étape indispensable en cas de création ou de reprise d’entreprise. Plusieurs possibilités s’offrent à l’entrepreneur en matière d’élaboration de ce document : la sous-traitance à un professionnel (confier la réalisation du business plan à un expert-comptable) ou l’acquisition d’un logiciel de business plan. Compta-Facile s’attardera ici sur la seconde possibilité : la réalisation d’un business plan à l’aide d’un logiciel. Tous les aspects seront abordés (fonctionnalités, avantages et inconvénients).

faire un business plan avec un logiciel

1. Prérequis nécessaires pour faire un business plan avec un logiciel

La réalisation d’un business plan, même si elle peut être grandement assistée par un logiciel ou une plateforme en ligne, nécessite de maîtriser certaines notions clés de la comptabilité :

  • Investissements

Certaines dépenses revêt le caractère de « charges » tandis que d’autres sont des « immobilisations ». Or, les deux opérations se traduisent de manière différente dans un business plan (les charges viendront en diminution immédiate du résultat alors que les immobilisations seront « amorties » c’est-à-dire rapportées au compte de résultat tout au long de leur durée d’utilisation).

Pour plus d’informations : la distinction entre les charges et les immobilisations, les amortissements prévisionnels.

Cette distinction sera également capitale pour déterminer la manière dont le bien va être financé : les immobilisations peuvent être financées par emprunt alors que les charges sont généralement financées grâce à un délai de paiement fournisseur.

  • Financements

Il existe de très nombreux modes de financement des investissements. Leur traduction dans les états financiers prévisionnels vont dépendre de leur nature. L’emprunt, par exemple, affectera non seulement le bilan prévisionnel (remboursement du capital) mais également le compte de résultat prévisionnel (intérêts et frais de dossier). Le crédit-bail, en revanche, n’impactera que le compte de résultat prévisionnel pendant la période de location (redevances).

D’autres moyens de financements existent. Pour plus d’informations (définition, impacts,ratios financiers et analyse) : les financements du business plan.

  • Besoin en fonds de roulement

Notion fondamentale du business plan, le besoin en fonds de roulement (ou BFR) chiffre l’impact des décalages dans le temps liés aux flux de trésorerie entrants et sortants. Trop souvent négligé, il est l’une des principales causes de disparition des entreprises. En effet, une sous-évaluation du BFR conduit à des difficultés de trésorerie insurmontables pour les jeunes entreprises. Pour l’estimer au plus proche de la réalité, il convient d’identifier avec précision le délai de paiement moyen octroyé aux clients, le délai de règlement moyen obtenu des fournisseurs, le délai de rotation des stocks (délai séparant le moment où une marchandise, un produit ou un service est acheté et le moment où ce même bien, produit ou service est vendu) ainsi que toutes les données qui s’y rapportent (chiffre d’affaires prévisionnel, charges d’exploitation prévisionnelles, charges financières prévisionnelles, etc.).

La CAF représente le flux potentiel de trésorerie dont dispose une entreprise ; flux qui servira notamment à remboursement les prêts bancaires. C’est une donnée essentielle qui est étudiée par le banquier lors de l’octroi d’un prêt bancaire.

2. Fonctionnalités d’un logiciel de business plan

Généralement, le logiciel de business plan permet de construire les deux volets du business plan :

Il existe deux types de logiciel de business plan :

  • Les logiciels de business plan à télécharger

Il s’agit de logiciels à installer sur un poste informatique. Ils sont représentatifs de « l’ancienne école » à une époque où le Cloud se généralise mais demeurent encore largement fiables.

  • Les logiciels de business plan en ligne

Plus récents, les logiciels de business plan en ligne prennent la forme de plateformes accessibles depuis différents canaux (ordinateurs, tablettes ou smartphone) pourvus d’une connexion Internet. Ils ne doivent pas être installés et sont généralement moins chers que les logiciels à télécharger. Ils s’accompagnent d’une gamme plus ou moins complète de services (certains éditeurs allant jusqu’à proposer de faire valider le business plan par un expert-comptable).
Pour prendre connaissance de nos conseils quant à sa sélection : choisir un logiciel de business plan.

3. Faire un business plan avec un logiciel : les avantages

Coût de la solution

Le premier avantage (et non des moindres) de faire un business plan avec un logiciel réside dans le coût. Il s’agit effectivement de la solution la moins onéreuse pour l’entrepreneur puisqu’il ne devra s’acquitter que de la licence d’utilisation du logiciel (en général, une certaine d’euros alors que le recours à un consultant peut coûter plusieurs centaines d’euros).

Simplicité de la démarche

La partie financière ne requiert qu’une simple manipulation de la part de l’entrepreneur : inscrire les bons chiffres dans les bonnes cases. Les tableaux financiers sont générés de manière automatique en fonction des renseignements indiqués. Reste tout de même la partie qualitative à rédiger même si des guides peuvent faciliter le travail…

Présentation du document

Le recours à un logiciel de business plan permet une présentation soignée du business plan. Il s’agit là d’un argument de poids : la mise en forme est gérée automatiquement par le logiciel et elle permet d’aboutir à un état de qualité, avec un rendu « professionnel » (contrairement à ce que l’on peut observer sur certains tableurs Excel).

4. Faire un business plan avec un logiciel : les inconvénients

Étude de marché

Le logiciel de business plan assume une part importante du travail mais pas la totalité. En effet, dans la plupart des cas, une étude de marché doit être réalisée en amont. Elle est indispensable et permet :

  • de ne pas tomber dans l’euphorie des chiffres,
  • de s’assurer qu’une demande existe bel et bien pour le produit ou le service proposé par l’entreprise,
  • Et que les prévisions sont justes (notamment en matière de chiffre d’affaires prévisionnel).

Cohérence du produit fini

Une fois terminé, le business plan doit être relu plusieurs fois par son rédacteur et son entourage. Certains équilibres doivent être vérifiés afin d’assurer la cohérence financière du projet. Des ratios fondamentaux doivent être analysés comme la capacité d’autofinancement (CAF), la capacité d’endettement, la solvabilité, le seuil de rentabilité, etc.

Pour plus d’informations, nos équipes ont rédigé des articles permettant d’approfondir cette notion :

Regard critique

En construisant lui-même son business plan, l’entrepreneur se prive d’un regard critique sur son projet et sur sa viabilité. Il est indispensable d’échanger à son sujet avec d’autres personnes.

Conclusion : les logiciels de business plan apportent un soutien considérable dans la démarche d’élaboration d’un business plan mais ils supposent tout de même la maîtrise d’un minimum de notions comptables et financières.

Nos autres publications pour approfondir la notion de business plan :

_~-*-~_

Découvrez notre livre sur le business plan et mettez toutes les chances de votre côté pour le réussir…

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*