Vous êtes ici : Accueil » Écritures comptables » Les charges » La comptabilisation des petits équipements et du matériel de faible valeur

La comptabilisation des petits équipements et du matériel de faible valeur

En comptabilité, les biens qui sont destinés à être conservés durablement par une entreprise doivent être enregistrés dans des comptes d’immobilisations.

Il existe toutefois une exception à ce principe qui permet à toute entreprise, sous certaines conditions, de comptabiliser des biens de faible valeur en compte de charges alors même qu’ils devraient être comptabilisés en immobilisations corporelles. Cette faculté est prévue par le Plan Comptable Général (PCG).

la comptabilisation des petits équipements et matériel de faible valeur

1. Matériels et petits équipements pouvant être comptabilisés en charges

Le Plan Comptable Général indique que certains éléments d’actifs non significatifs sont considérés comme consommés dans l’exercice de leur mise en service et donc comptabilisés immédiatement en charges.Il ne donne cependant pas plus de précisions.

Dans la pratique, il est d’usage de se référer à la tolérance fiscale : fiscalement, les entreprises peuvent comptabiliser en charges les matériels et mobiliers suivants, dont la valeur unitaire hors taxes n’excède pas 500 euros (et sous réserve que le bien en question en constitue pas l’objet même de l’activité de l’entreprise) :

  • matériels industriels et outillages industriels,
  • matériels informatiques et mobiliers de bureau.

A. Les matériels et outillages industriels pouvant être comptabilisés en charges

Ce sont l’ensemble des biens qui peuvent être comptabilisés dans les comptes 2154 « Matériel industriel » et 2155 « Outillage industriel ». Il s’agit donc de machines et d’objet qui permettent d’extraire, de transformer et de façonner des matériaux et fournitures ou encore de fournir des services.

Précision : la limite de 500 euros hors taxes s’apprécie par rapport au prix unitaire de chaque élément pris séparément.

B. Les matériels et mobiliers de bureau pouvant être comptabilisés en charges

Il s’agit qui des biens susceptibles de figurer dans les comptes 2183 « Matériel de bureau et matériel informatique » et 2184 « Mobilier ». Citons, par exemple, des corbeilles à papier, des agrafeuses, des pèse-lettres ou des petits ordinateurs portables.

Attention toutefois, la tolérance s’agissant du mobilier ne concerne que le renouvellement courant de meubles meublant de bureau et de mobilier de magasins commerciaux dont les achats sont limités à un petit nombre d’unités. Elle ne s’applique pas au mobilier initial, ni au renouvellement complet de ce mobilier, même si la valeur unitaire de chaque meuble est inférieur à 500 euros hors taxes.

De plus, lorsque le matériel ou le mobilier de bureau se compose de plusieurs éléments qui peuvent être achetés séparément, la limite de 500 euros hors taxes s’apprécie par rapport au prix global (et non par rapport à la valeur unitaire de chaque élément).

S’agissant du matériel informatique, et plus particulièrement du renouvellement d’un parc informatique, il convient de procéder à l’immobilisation des postes (quand bien même leur valeur unitaire est inférieure à la somme de 500 euros hors taxes). La dépense doit être analysée comme un réseau informatique dans son ensemble.

Exemple : une entreprise achète un ordinateur fixe composé d’une tour (400 euros HT) et d’un écran (200 euros HT). Bien que la valeur de chaque élément, pris séparément, soit inférieure à 500 euros HT, l’ensemble excède 500 euros HT. L’entreprise est donc dans l’obligation de porter à l’actif ce bien (en immobilisations corporelles) et de procéder, chaque année, à un amortissement comptable.

2. Comptes à utiliser pour enregistrer les matériels et petits équipements

Un sous-compte du compte 606 « Achats non stockés de matériels et fournitures » peut être utilisé. Dans la pratique, sont utilisés :

  • le compte 6063 « fournitures d’entretien et de petit équipement »,
  • ou le compte 6068 « Autres matières et fournitures ».

Conclusion : cette mesure de simplification comptable est calquée sur une tolérance fiscale. Pourtant simple et claire, elle est souvent déformée et mal utilisée en pratique. En effet, seul les biens exposés ci-dessus peuvent échapper au principe de comptabilisation à l’actif et bénéficier d’une comptabilisation en charges. Tous les autres biens (matériel de transport, travaux, aménagements, agencements) doivent obligatoirement être immobilisés, quel que soit leur montant.

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

8 commentaires

  1. Bonjour,
    J’ai effectué un achat de corbeilles et d’une cartouche d’encre, avec une remise de mon fournisseur.
    Je vais comptabiliser mes corbeilles dans un compte 2183 et ma cartouche d’encre dans un compte 6064.
    Mais où dois-je faire apparaitre la remise? Je réduis le montant de l’achat de mon choix ou je le fait apparaitre autrement?
    Merci pour votre réponse et pour tous les conseils de votre site.

    • Thibaut Clermont

      Bonjour. Oui, effectivement, vous pouvez déduire directement la remise du prix d’achat. Ainsi, vous ne comptabiliserez en compte 2183 et en compte 6064 que le montant net de remise. Bon après-midi. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

  2. Bonjour,
    Pour la comptabilisation de la levée d’option d’achat d’un bien pris en crédit-bail : si le montant est inférieur à 500€, dois-je tout de même comptabiliser le bien dans le compte 2182 ?
    Merci.

    • Thibaut Clermont

      Bonjour,
      Oui, le « Matériel de transport » ne peut pas être comptabilisé dans le compte 6063. Cette tolérance ne concerne que les comptes 2154, 2155, 2183 et 2184 (le compte 2182 n’en fait donc pas partie). Vous devez comptabiliser le bien dans le compte 2182 même si sa valeur unitaire est inférieure à 500 euros hors taxes.
      Bonne soirée. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

  3. Bonsoir,

    Quel est l’avantage fiscal de comptabiliser certaines immobilisations corporelles à faibles valeurs (des chaises de bureau par exemple) en charges ?

    Merci.

    • Thibaut Clermont

      Bonjour,
      Il ne s’agit pas d’un « avantage fiscal » mais d’une « tolérance fiscale ». Cela vous permet de déduire en intégralité la charge au titre de l’exercice d’acquisition (cas, dans le cas contraire, la charge serait répartie sur plusieurs exercices par le biais de la constatation d’amortissements).
      Excellente journée. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

  4. Bonjour,
    Nous sommes une association et nous allons investir dans du matériel audiovisuel, suite à une demande de subvention d’investissement. Ce matériel est évidemment coûteux (environ 9000 euros au total et aucun n’a une valeur inférieur à 500 euros).
    Comment dois je classer ses futures dépenses dans un prévisionnel?
    Merci
    M.P

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*