Vous êtes ici : Accueil » Base de la comptabilité » Principes comptables » La notion de crédit en comptabilité

La notion de crédit en comptabilité

Le crédit est une notion très importante en comptabilité. Il est utilisé lors de la saisie pour traduire une opération dans les comptes d’une entreprise. Compta-Facile fait le point sur la notion de crédit en comptabilité : qu’est-ce qu’un crédit ? Comment fonctionne-t-il ?

le credit en comptabilite

Qu’est-ce qu’un crédit en comptabilité ?

A l’origine, le terme « crédit » signifiait « croire ». Il rappelle qu’une opération est fondée sur la croyance par le créancier que son débiteur honorera sa dette à l’échéance. Cette définition a rapidement été écartée en comptabilité car  elle n’était pas assez exhaustive. Elle ne tient pas compte d’aspects qui vont plus loin que la « simple » créance.

Mais avant de comprendre ce qu’est un crédit, il est nécessaire de cerner les principes fondamentaux de la comptabilité et notamment celui du mécanisme de la partie double.

Un crédit est un mouvement comptable qui traduit une opération se soldant par un appauvrissement ou un enrichissement de l’entreprise.

Comment enregistrer les opérations en comptabilité ?

Le mécanisme de la partie double repose sur un principe très simple : chaque opération (et plus généralement, tous les flux que connaît une entreprise) doit être traduite dans la comptabilité d’une entreprise (c’est ce que l’on appelle la saisie comptable) et fait naître des écritures comptables dans lesquelles certains comptes sont mouvementés et qui doivent obligatoirement comporter au moins un débit et un crédit. Les totaux des débits et des crédits doivent être égaux, ce qui permet à une écriture comptable d’être équilibrée.

Les comptes sont, par le jeu des différents enregistrements comptables, débités et crédités à plusieurs reprises et sont schématiquement représentés par un « T » (la colonne « débits » figure, par convention, à gauche ; tandis que la colonne « crédits » figure à droite). Voici un modèle de compte :

411 : Clients
Libellé Débit Libellé Crédit
Facture de vente n° XX Paiement de la facture XX
Facture de vente n° XY  Paiement de la facture XY
Total Total

Voici un exemple d’écriture comptable alimentant les différents comptes d’une entreprise (comptes de bilan et comptes de gestion) :

Date Numéro de pièce Compte Libellé de l’opération Débit Crédit
 01/12/N  FA01 411  Clients  240,00
01/12/N  FA01 44571  TVA collectée  40,00
01/12/N  FA01 707 Vente de marchandises  200,00

Comment fonctionne un crédit dans un compte en comptabilité ?

A l’intérieur d’un compte, un lecteur obtient des informations sur l’ensemble des augmentations et diminutions qui affectent le patrimoine d’une entreprise ou son résultat. Les comptes fonctionnent de manière différente en fonction de leur nature : le crédit d’un compte de bilan (comptes des classes 1 à 5 du PCG) n’aura pas la même significatif que le crédit d’un compte de gestion (comptes des classes 6 et 7 du PCG). Il est important d’y distinguer :

  • dans les comptes de bilan : les comptes d’actif et de passif,
  • dans les comptes de gestion : les comptes de produits et de charges.

Le crédit d’un compte d’actif

Dans le bilan, l’actif regroupe tous les biens (monétaires et non monétaire, avec ou sans substance physique) que possède une entreprise comme les comptes bancaires, l’argent présent dans la caisse (ou plus largement les disponibilités), le matériel, les logiciels, le droit au bail, le fonds de commerce, les stocks et les créances clients.

Les comptes d’actifs sont représentés par les numéros suivants, dans le plan comptable général :

  • le compte 109 ;
  • les comptes de la classe 2 « Immobilisations » (excepté les comptes 269, 279, 28 et 29) ;
  • les comptes de la classe 3 « Stocks » (excepté les comptes 39) ;
  • le compte 409, les comptes 41 « Clients » (excepté le compte 419), 4287, 4387, 441, 4487, 462, 465 ,4687 et 486 ;
  • les comptes de la classe 5 « Comptes financiers » (excepté les comptes 509, 5181, 519 et 59).

⇒ Lorsque l’on crédite un compte d’actif, on constate une diminution de celui-ci.

Le crédit d’un compte de passif

A l’inverse de l’actif, le passif recense essentiellement les fonds mis à la disposition de l’entreprise (les « capitaux propres ») composés du capital social, des réserves accumulées, des provisions pour risques et charges et des provisions réglementées. Il donne également une information sur les dettes de l’entreprise : dettes envers les fournisseurs, dettes envers les organismes sociaux, l’Etat ou ses différents prêteurs (emprunts et prêts auprès d’établissements financiers ou d’organismes, dettes envers les associés, etc.).

Dans le plan comptable général, il s’agit des comptes suivants :

  • les comptes de la classe 1 « Comptes de capitaux » (sauf le compte 109) ;
  • les comptes 269, 279, 28 et 29 (ces deux dernières racines de compte ne figurent pas au passif mais en moins de l’actif, dans une autre colonne) ;
  • les comptes 39 « Provisions pour dépréciation des stocks et en-cours » (ils figurent en moins de l’actif eux aussi) ;
  • les comptes 40 « Fournisseurs » (sauf le compte 409), 42 (sauf le compte 4287), 43 (sauf le compte 4387), 44 (sauf les comptes 441 et 4487), des comptes 46 (sauf les comptes 462 et, 465 et 4687) et le compte 487 ;
  • les comptes 509, 5181, 519 et 59 (ce dernier figure également en moins de l’actif).

Lorsque l’on crédite un compte de passif, on constate une augmentation de celui-ci.

Le crédit d’un compte de charges

Une charge correspond a un bien ou un service qui est consommé et qui, par conséquent, disparaît dès son premier usage par l’entreprise. Lorsqu’il est fait référence au PCG, il s’agit de tous les comptes de la classe 6 « Comptes de charges ». Pour une définition approfondie : qu’est-ce qu’une charge ?

⇒ Lorsque l’on crédite un compte de charges, on constate une diminution de celui-ci. 

Le crédit d’un compte de produits

Un produit est une ressource que l’entreprise a à sa disposition de manière définitive. Elle n’aura pas à la rembourser tant qu’elle existe. Les comptes de produits sont l’ensemble des comptes compris dans la classe 7 « Comptes de produits » du PCG. Pour une définition approfondie : qu’est-ce qu’un produit ?

⇒ Lorsque l’on crédite un compte de produits, on constate une augmentation de celui-ci.

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*