Vous êtes ici : Accueil » Business plan » Prévisionnel financier » Budget de trésorerie prévisionnel : définition, contenu et construction

Budget de trésorerie prévisionnel : définition, contenu et construction

Le budget de trésorerie est un tableau du prévisionnel financier qui a pour objectif de traduire les dépenses et les recettes prévues sous forme de flux monétaires prévisionnels. On y recense un ensemble d’encaissements et de décaissements sur l’horizon de prévisions financières choisi. Compta-Facile répond aux questions suivantes : qu’est-ce qu’un budget de trésorerie ? Quel est son contenu ? Comment faire pour l’établir ? Un exemple de budget de trésorerie est également fourni en fin d’article.

budget de trésorerie prévisionnel

Qu’est-ce qu’un budget de trésorerie prévisionnel ?

Le budget de trésorerie permet d’analyser l’activité de l’entreprise mois par mois, d’un point de vue purement bancaire (encaissements-décaissements) afin de mettre en évidence la trésorerie nette de l’entreprise. Ces prévisions permettront ensuite de piloter la gestion de la trésorerie et d’anticiper toute baisse de l’activité.

L’utilisation d’un budget de trésorerie est très utile en phase de création d’entreprise et en phase de développement d’activité.

Comment construire un budget de trésorerie prévisionnel ?

Le budget de trésorerie est composé de deux parties (les encaissements prévisionnels et les décaissements prévisionnels)  qui sont ventilées sur un certain nombre de périodes. Chaque entrée ou sortie de fonds y est imputée à sa date de paiement effective.

Recenser les encaissements

On retrouve dans cette première partie du budget de trésorerie l’ensemble des sommes que l’entreprise est supposée encaisser sur la période prévisionnelle ; et notamment :

  • les créances clients (TTC),
  • les subventions à recevoir,
  • le déblocage du ou des emprunts prévus,
  • les apports de numéraire en capital ou en compte courant d’associé,
  • les éventuels dégrèvements et remboursements de crédits d’impôt (CVAE, TVA,  crédit d’impôt apprentissage, etc.),
  • les produits de cession des immobilisations.

Recenser les décaissements

A l’inverse des encaissements, cette partie du budget de trésorerie comprend tous les montants que l’entreprise va décaisser sur la période prévisionnelle ; et notamment :

  • les dettes fournisseurs (TTC),
  • les salaires et charges sociales prévus,
  • les investissements budgétisés (immobilisations corporelles, incorporelles et financières),
  • les impôts et taxes (CVAE, CFE, TVS, TVA, IS, taxe d’apprentissage, formation continue, effort construction, etc.),
  • les remboursements d’emprunts (échéances globales),
  • les remboursements d’apports en comptes courants d’associés,
  • les dividendes.

Identifier les délais de règlement

Construire un budget de trésorerie nécessite d’avoir connaissance des variables essentielles suivantes :

  • le délai de paiement des fournisseurs (15 jours à compter de la date de facture, 30 jours fin de mois, etc.),
  • le délai de règlement des clients,
  • les dates de prélèvements des divers impôts et taxes auxquels l’entreprise est assujettie,
  • les dates de paiement des salaires (fin de mois, le 5 du mois d’après, etc.),
  • les dates limites de paiement des charges sociales (fin de mois, fin de trimestre, fin d’année)…

Calculer le solde prévisionnel de trésorerie par période

Pour déterminer le solde prévisionnel de trésorerie à un moment donné, il convient d’imputer chaque mouvement de trésorerie à la bonne période et d’effectuer le calcul suivant :

Solde de trésorerie de départ + encaissements prévus sur la période – décaissements prévus sur la période = solde final de trésorerie

Exemple de budget de trésorerie prévisionnel

Dans la plupart des business plan, le budget de trésorerie prend la forme d’un état mensuel de trésorerie. Il est généralement présenté comme suit :

exemple de budget de tresorerie previsionnel

Autres tableaux du prévisionnel financier

Le budget de trésorerie prévisionnel est l’un des tableaux essentiels de la partie financière d’un business plan mais il n’est pas le seul. Il conviendra également d’établir un compte de résultat prévisionnel, un bilan prévisionnel et un plan de financement prévisionnel. Ces tableaux peuvent être établis à l’aide d’un logiciel de business plan (voici nos conseils relatifs à sa sélection : comment choisir son logiciel de business plan ?).

_~-*-~_

Découvrez notre livre sur le business plan et mettez toutes les chances de votre côté pour le réussir…

A propos de Pierre Facon

Pierre Facon
Pierre FACON - Webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*