Vous êtes ici : Accueil » Écritures comptables » Les produits » Les produits d’exploitation (comptes 70 à 75)

Les produits d’exploitation (comptes 70 à 75)

L’activité d’une entreprise génère des revenus appelés produits et constitués par des ventes de marchandises, de produits finis ou de prestations de services. L’activité peut être exercée à titre principal ou accessoire.  Compta-Facile vous propose une fiche détaillée sur la comptabilisation des produits d’exploitation (comptes 70 à 75).

Comptabilisation produits exploitation

 

1. Les ventes de produits fabriqués, prestations de services, marchandises

A. Les ventes de marchandises et de produits finis (comptes 701 et 707)

En comptabilité, le produit est acquis dans l’exercice au cours duquel les biens sont livrés. Les ventes de marchandises sont comptabilisées au crédit du compte 707 « Ventes de marchandises » et les ventes de produits finis au crédit du compte 701 « Ventes de produits finis ».

En pratique, à la clôture de l’exercice, la facturation peut donner lieu à certaines écritures comptables, par exemple :

B. Les travaux et les prestations de services (comptes 704 et 706)

Le produit généré par une prestation de services est rattaché à l’exercice au cours duquel la prestation est achevée (service rendu). Toutefois, lorsque les prestations s’échelonnent sur plusieurs exercices, les produits doivent être comptabilisés au fur et à mesure de l’avancement des prestations. Les prestations de services sont comptabilisées au crédit du compte 706 « Prestations de services » tandis que les travaux sont comptabilisés au crédit du compte 704 « Travaux » et les études au crédit du compte 705 « Études ».

C. Les produits des activités annexes (comptes 708)

En général, cette catégorie englobe toutes les activités qui ne se rapportent pas à l’activité principale de l’entreprise et qui génèrent un complément de revenu. Ce sont des opérations occasionnelles appelées activités annexes. Il pourra s’agir, par exemple, des refacturations de frais (une entreprise engage des frais à son nom et les récupère en demandant leur remboursement aux tiers concernés). Le compte 708 « Produits des activités annexes » se décompose de la manière suivante :

  • 7081 « Produits des services exploités dans l’intérêt du personnel » ;
  • 7082 « Commissions et courtages » ;
  • 7083 « Locations diverses » ;
  • 7084 « Mise à disposition de personnel facturée » ;
  • 7085 « Ports et frais accessoires facturés » ;
  • 7086 « Bonis sur reprises d’emballages consignés » ;
  • 7087 « Bonifications obtenues des clients et primes sur ventes » ;
  • 7088 « Autres produits d’activités annexes ».

D. Les rabais, remises et ristournes accordés (comptes 709)

Ce compte permet d’enregistrer, au cours de l’exercice, certaines réductions accordées sur les ventes (réductions accordées hors facture de ventes ou réductions non rattachables à une vente en particulier). Il est débiteur. Cependant, à la clôture de l’exercice, il doit obligatoirement être soldé. Les opérations qui le composent doivent être virées dans le compte de ventes correspondant. Le compte 709 « Rabais, remises et ristournes accordés par l’entreprise » se décompose comme suit :

  • 7091 « RRR accordés sur ventes de produits finis » ;
  • 7092 « RRR accordés sur ventes de produits intermédiaires » ;
  • 7094 « RRR accordés sur travaux » ;
  • 7095 « RRR accordés sur études » ;
  • 7096 « RRR accordés sur prestations de services » ;
  • 7097 « RRR accordés sur ventes de marchandises » ;
  • 7098 « RRR sur produits des activités annexes ».

Pour plus d’informations sur l’utilisation du compte 709 : la comptabilisation des avoirs clients.

Les comptes 70 contribuent à former une donnée essentielle appelée chiffre d’affaires.

2. La production stockée (compte 71)

Les stocks de produits fabriqués par l’entreprise ou en cours de fabrication (produits finis, produits intermédiaires, produits résiduel ou en-cours) doit être recensés lors d’un inventaire et comptabilisés à la clôture de l’exercice comptable. Ils devront faire l’objet d’une contre-passation à l’ouverture de l’exercice suivant. Le compte 71 se décompose en 3 sous-comptes :

  • 7133 « Variation des en-cours de production de biens » ;
  • 7134 « Variation des en-cours de production de services » ;
  • 7135 « Variation des stocks de produits ».

3. La production immobilisée (compte 72)

Lorsqu’une entreprise produit un bien en vue de le conserver (immobilisation), il convient de la comptabiliser à son coût de production au crédit du compte 72 « Production immobilisée » (et plus précisément au crédit du compte 721 pour les immobilisations incorporelles et au crédit du compte 722 pour les immobilisations corporelles). Voici le lien vers un de nos articles pour approfondir la notion de production immobilisée.

4. Les subventions d’exploitation (compte 74)

A la différence des subventions d’investissements, les subventions d’exploitation sont des subventions permettant à une entreprise de compenser l’insuffisance de produits d’exploitation ou lui permettant de faire face à des charges d’exploitation. Elles doivent être comptabilisées à leur date d’octroi, au crédit du compte 74 « Subventions d’exploitation ». Il convient toutefois de se référer précisément à la convention qui peut prévoir des conditions particulières (conditions résolutoires ou suspensives).

5. Les autres produits de gestion courante (compte 75)

Ce compte est décomposé de la façon suivante :

  • Compte 751 « Redevances pour concessions, brevets, licences, marques, procédés, logiciels, droits et valeurs similaires » ;
  • Compte 752 « Revenus des immeubles non affectés à des activités professionnelles » ;
  • Compte 753 « Jetons de présence et rémunérations d’administrateurs, gérants… » ;
  • Compte 754 « Ristournes perçues des coopératives » ;
  • Compte 755 « Quote-part de résultat sur opérations faites en commun » ;
  • Compte 758 « Produits divers de gestion courante ».

Le compte 758 peut notamment comprendre les différences de caisse positives, les chèques émis non encaissés, les différences de règlement positives sur les créances et les dettes etc.

Conclusion : Les comptes de la classe 70 contribuent à former les « Ventes » de l’entreprise. Les comptes de ventes de marchandises, de production vendue de biens et de services constituent le chiffre d’affaires de l’entreprise. La somme des comptes 70 à 75 représentent les produits d’exploitation.

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

2 commentaires

  1. Bonjour, je ne trouve nulle part la réponse à ma question… Dans quel compte dois-je constater l’encaissement d’un dépôt de garantie de l’un de mes locataires ? lors de son départ, nous sommes tombés d’accord sur la non restitution de ce montant que j’avais encaissé classiquement en 165. Dois-je le mettre en 708 ou 758 par exemple ? Cela couvre la remise en état de l’appartement faite par nous mêmes, donc sans facture pour l’entreprise. Merci, il me faut le savoir avant de rendre le bilan !

    • Thibaut Clermont

      Bonjour,
      Oui, vous devez comptabiliser cette somme comme un loyer classique et donc dans le même compte que celui que vous avez utilisé pour enregistrer les loyers de ce locataire initialement.
      Bonne journée. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*