Vous êtes ici : Accueil » Business plan » Tableau de bord » Le tableau de bord de gestion

Le tableau de bord de gestion

Le tableau de bord de gestion, parfois appelé tableau de bord budgétaire, est un outil d’aide à la décision et de pilotage à moyen terme. Son principal objectif est d’évaluer le niveau de performance de la gestion d’une entreprise. Compta-Facile aborde cette notion importante et répond aux questions : qu’est-ce qu’un tableau de bord de gestion ? Quelle est sont utilité ? Comment le construire ?

tableau-de-bord-de-gestion

Qu’est-ce qu’un tableau de bord de gestion ?

Définition du tableau de bord de gestion

Le tableau de bord de gestion est un outil faisant état de la performance de la gestion qui est faite d’une entreprise par rapport aux événements passés et en fonction de ceux qu’elle prévoit pour l’avenir. Il consiste à déterminer des variables importantes appelées indicateurs, à se fixer des objectifs et à observer et analyser leur variation dans le temps, sur un intervalle défini à l’avance. Tout écart devra être justifié et des actions mises en oeuvre en conséquence pour y remédier.

Distinction avec le tableau de bord stratégique et le balanced scorecard

Le tableau de bord de gestion est l’un des trois principaux états appartenant à la famille des tableaux de bord. Mais il s’en distingue très clairement. En effet, le tableau de bord prospectif (ou balanced scorecard) a pour objectif de mesurer les performances de la stratégie d’une entreprise et le tableau de bord opérationnel a pour finalité de mesurer l’efficacité et l’efficience des plans d’actions déclinés. Le tableau de bord de gestion s’apparente plus à un budget et permet de suivre et d’analyser les résultats d’actions de l’entreprise.

Pour plus d’informations quant aux différentes natures de tableaux de bord : les différents tableaux de bord.

A quoi sert un tableau de bord de gestion ?

Comme tout tableau de bord, un tableau de bord de gestion constitue :

  • un outil d’anticipation : il permet de prévenir des difficultés financières et ainsi de les anticiper de la meilleure façon qu’il soit ;
  • un outil d’aide au pilotage : il permet d’analyser les résultats de la gestion d’une entreprise et de les rapprocher des prévisions qui avaient été établies ;
  • un outil d’aide à la décision : il permet de prendre des décisions lorsque les réalisations s’écartent dangereusement des prévisions et ainsi de mettre en place des mesures correctives sans trop attendre.

Il couvre un horizon de moyen terme (pour rappel, le long terme est traité par le tableau de bord stratégique et le court terme par le tableau de bord opérationnel). Il est utilisé par toutes les entreprises et notamment par les auto-entrepreneurs (pour plus d’informations à ce sujet : le tableau de bord pour auto-entrepreneur).

Comment construire un tableau de bord de gestion ?

La construction d’un tableau de bord de gestion est assez aisée en pratique. En effet, contrairement aux autres tableaux de bord qui nécessitent de définir des indicateurs particuliers selon la nature de l’entreprise ainsi que son secteur d’activité (et pour lesquels une phase de réflexion parfois longue est indispensable), les indicateurs d’un tableau de bord de gestion sont souvent les mêmes d’une entreprise à une autre. La réussite d’un tel tableau est, non seulement, conditionnée à la définition d’indicateurs réalistes mais également à une mise à jour régulière, quasiment en temps réel.

Voici des exemples d’indicateurs financiers de tableau de bord de gestion :

  • Montant de chiffre d’affaires,
  • Taux de marge ou taux de marque,
  • Niveau de la trésorerie,
  • Niveau de la sous-traitance,
  • Importance du BFR (besoin en fonds de roulement),
  • Importance de l’excédent brut d’exploitation (EBE),
  • Délai de paiement des clients,
  • Délai de paiement des fournisseurs,
  • Délai de rotation des stocks,
  • Montant des investissements,
  • Etc.

Certains indicateurs non financiers  peuvent également être retenus, comme :

  • Le taux de retour des marchandises et produits,
  • Le degré de satisfaction des clients.

Une fois définis, les indicateurs doivent être regroupés dans un tableau. Les indicateurs figurent les uns à la suite des autres sur différentes lignes et ventilées sur plusieurs colonnes :

  • L’existant (données passées observées à partir d’un compte de résultat et d’un bilan par exemple),
  • Les prévisions (objectifs fixés sur l’intervalle de temps considéré),
  • Les réalisations (performance réellement atteinte à l’issue de la période),
  • Les écarts (différence entre les prévisions et les réalisations),
  • La justification des écarts et l’énoncé des actions correctives à mettre en oeuvre pour remédier à la situation.

Pour savoir comment le construire avec succès : réussir son tableau de bord.

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*