Vous êtes ici : Accueil » Les écritures comptables » Les charges » La comptabilisation des matières premières

La comptabilisation des matières premières

Dans une entreprise de production, la matière première est utilisée au cours d’un processus particulier et transformée pour fabriquer un produit fini. Les matières premières subissent un traitement comptable spécial. Compta-Facile le dévoile ici en répondant à la question : comment comptabiliser des matières premières ?

comptabilisation matieres premieresComptabilisation de l’achat des matières premières

Les matières premières sont achetées pour être transformées en produits finis au cours d’un processus de production. Elles sont donc entièrement consommées lors de leur première utilisation et disparaissent, en conséquence, de façon concomitante. Ces dépenses sont assimilées, en comptabilité, à des charges. Leur enregistrement doit être effectué dans le compte 601 « Achats stockés – Matières premières (et fournitures) ».

Voici comment comptabiliser une facture d’achat de matières premières en comptabilité :

  • On débite :
    • Le compte 601 « Achats stockés – Matières premières (et fournitures) »,
    • Le compte 44566 « TVA déductible sur autres biens et services »,
  • Et on crédite le compte 401 « Fournisseurs ».

Lors du paiement de la facture, il convient de constater l’extinction de la dette et la diminution de la trésorerie :

  • On débite le compte 401 « Fournisseurs »,
  • Et on crédite le compte 512 « Banque ».

Tous les frais accessoires aux achats de matières premières sont généralement inclus dans leur prix d’achat (frais de port ou droits de douane par exemple). Ils figureront donc dans le compte 601 « Achats stockés – Matières premières (et fournitures) ». Il est également possible de les enregistrer dans le compte 6081 « Frais accessoires sur achats de matières premières ».

Exemple : une entreprise achète 50 000 euros de matières premières. La TVA s’élève à 10 000 euros. Elles sont livrées et facturées le 29/07/N. Le paiement est effectué le 15/08/N. La facture d’achat doit être comptabilisée au 29/07/N dans un journal d’achats :

  • Débit du compte 601 « Achats stockés – Matières premières (et fournitures) » pour 50 000 €,
  • Débit du compte 44566 « TVA déductible sur autres biens et services » pour 10 000 €,
  • Et crédit du compte 401 « Fournisseurs » pour 60 000 €.

Le paiement du 15/08/N sera traduit de la façon suivante dans un journal de banque :

  • Débit du compte 401 « Fournisseurs » pour 60 000 €,
  • Crédit du compte 512 « Banque » pour 60 000 €.

Comptabilisation de la régularisation des matières premières non transformées

A l’approche de la clôture de son exercice, l’entreprise doit recenser en quantité et en valeur toutes les matières premières qu’elle n’a pas encore utilisées et qui seront, en conséquence, transformées au cours de l’exercice comptable suivant. Elles constituent donc des stocks de matières premières.

Voici l’écriture de comptabilisation des stocks de matières premières :

  • On débite le compte 31 « Stocks de matières premières (et fournitures) »,
  • Et on crédite le compte 6031 « Variation des stocks de matières premières (et fournitures) ».

Une fois l’exercice clos et le nouvel exercice comptable ouvert, cette écriture doit être contrepassée (c’est-à-dire enregistrée à l’envers) :

  • On débite le compte 6031 « Variation des stocks de matières premières (et fournitures) »,
  • Et on crédite le compte 31 « Stocks de matières premières (et fournitures) ».

Un indicateur financier peut être calculé à l’aide de ces données : le coût d’acquisition des matières premières consommées.

Coût d’acquisition des matières premières consommées = Stocks initiaux – Stocks finaux  + Achats de l’exercice

Exemple : le stock initial de matières premières d’une entreprise s’élève à 15 000 euros. Au cours de l’année, elle a réalisé des achats d’un montant total de 35 000 euros. Lors des travaux de clôture, elle a évalué son stock de matières premières à 5 000 euros. L’écriture de constatation des stocks finaux est la suivante :

  • Débit du compte 31 « Stocks de matières premières (et fournitures) » pour 5 000 euros,
  • Crédit du compte 6031 « Variation des stocks de matières premières (et fournitures) » pour 5 000 €.

Le coût d’achat des matières premières consommées au cours de l’année est de 45 000 euros ( 15 000 + 35 000 – 5 000 ).

Conclusion : les achats de matières de premières sont enregistrés dans le compte 601 « Achats de matières premières (et fournitures) ». A la clôture de l’exercice, les matières premières en stocks doivent être comptabilisées au crédit du compte 6031 « Variation des stocks de matières premières (et fournitures) ».

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

3 commentaires

  1. Bonjour M. Clermont

    Je profite de mon passage sur cette page pour vous signaler une faute de frappe dans les écritures comptables : il est écrit 4456-1 pour la TVA sur ABS, au lieu de 4456-6.

    Bonnes fêtes de fin d’année à vous ainsi qu’à l’ensemble des lecteurs, et encore félicitations pour la qualité de votre site.

  2. J’ajoute également que les escomptes de règlement peuvent ne pas être comptabilisés en produits financiers, mais déduits du prix d’achat des matières premières quand celles-ci sont stockées.

    l’Autorité des normes comptables (ANC) le recommande dans l’article 213-31 de son Recueil des normes comptables.
    Ca facilite l’évaluation des stocks pour l’inventaire de fin d’exercice.

    Dans le cas contraire, on peut enregistrer les escomptes en produits financiers, mais il convient de les enregistrer dans un sous-compte dédié aux escomptes obtenus sur acquisition de matières premières.

    On n’oublie pas, en période d’inventaire, de tenir compte de ce sous-compte pour évaluer les stocks.

  3. Thibaut Clermont

    Bonjour et merci pour vos encouragements !
    La faute de frappe est rectifiée, merci pour votre vigilance. Il s’agissait, en effet, bien du bien 44566 « TVA déductible sur autres biens et services ».
    Je vous souhaite une excellente année 2018 ! Bonne journée. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.