Aides et Financements

Financer son projet d’entreprise n’est jamais une étape simple, pourtant il existe de nombreuses possibilités, du simple prêt bancaire jusqu’aux financements participatifs via les plateformes de crowdfunding, mais aussi les prêts d’honneur des réseaux d’accompagnement à la création, les micro-crédits ou au contraire, les participations des business angels, l’apport en société et ses diverses formes… Alors comment s’y retrouver ?

Aides et Financements

 

Dans cette rubrique, vous trouverez en quantité des informations sur les apports en capital, première source de financement pour votre nouvelle entreprise. La constitution du capital n’est pas un élément à prendre à la légère, il nécessite à la fois réflexion et vigilance. Outre l’apport en numéraire, pensez à l’apport en nature qui vous permet d’amener vos propres meubles, matériels… en les évaluant correctement pour ne pas vous lésez. Votre force, c’est votre matière grise et votre temps, l’apport en industrie est fait pour vous mais attention aux spécificités liées !

 

La levée de fonds est devenue monnaie-courante pour les entreprises porteuses d’un service ou produit innovant. Les investisseurs sont friands de ce type de projets. Votre levée de fonds peut être fermée, proposée à quelques investisseurs choisis. Elle peut aussi prendre la forme d’un crowdfunding. Qui continue son essor grâce au public toujours aussi content de prendre part aux projets innovants des entreprises.
Les collectivités locales peuvent vous proposer le versement de subventions d’investissement qui vous serviront à vous installer dans les meilleures conditions dans le but de pérenniser votre projet.

 

Outre les financements directs, des aides incitatives liées au statut de créateur ou repreneur sont proposées telles que l’ACRE (aide à la création ou reprise d’entreprise) qui offre une exonération partielle des cotisations sociales. Le NACRE (nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d’entreprise) qui permet aux entrepreneurs d’être assistés pendant les 3 premières années de l’entreprise par des experts. Quant à eux, les salariés repreneurs de leur société bénéficient d’avantages fiscaux afin de soutenir la continuité de l’activité via l’entreprenariat.

 

Fiscalement, l’Etat soutient les entreprises, mais pas uniquement les créateurs, via les réductions d’impôts et les crédits d’impôts. Pour autant, il est indispensable pour vous, créateur ou dirigeant déjà expérimenté, de les connaître, ainsi vous pourrez inclure dans vos prises de décisions, un versant d’optimisation fiscale.

Création de société, comment se porter caution pour la société ?

Se porter caution pour une société

Lors de la création d’une société, il est fréquent que les banques réclament des garanties financières avant de consentir un prêt à la nouvelle structure. Parmi celles-ci, le cautionnement des obligations de la société par le dirigeant ou l’associé est sans doute l’un des plus utilisés. Mais quel formalisme devez-vous respecter pour que votre engagement de caution soit valable ? Prendre ...

Accéder à l‘intégralité de l‘article »

Réaliser des apports en société : comment ça marche ?

Apports en capital

Si vous décidez de créer une société, vous allez devoir effectuer des apports en capital. Le but ? Constituer le capital social de votre société, et obtenir en échange des titres de celle-ci. Quel type de bien pouvez-vous apporter ? Et pour quel montant ? Effectuer des apports : quelles obligations et possibilités ? Faire des apports, c’est obligatoire… Pour constituer une société, il est ...

Accéder à l‘intégralité de l‘article »

Les apports en création de société, comment faire et avec quelles conséquences ?

Les apports en capital

Lorsque vous décidez de créer une société, vous allez devoir effectuer des « apports » en capital, en contrepartie desquels vous obtenez des parts ou des actions de la société. En quoi consiste ces apports ? Que faut-il savoir à ce sujet ? Quelles sont les conséquences à anticiper, notamment en matière de coûts et d’impacts sur votre patrimoine familial ? Effectuer des apports : comment ...

Accéder à l‘intégralité de l‘article »

Apports en industrie : conditions et spécificités

L'apport en industrie

Un associé a la possibilité d’apporter son industrie, c’est-à-dire mettre à la disposition de la société son savoir-faire, son travail, ses compétences. Ces apports appelés « apports en industrie » répondent à des règles bien spécifiques (différentes de celles des autres apports en société). Compta-Facile détaille pour vous les cas où les associés peuvent réaliser des apports en industrie ainsi ...

Accéder à l‘intégralité de l‘article »

Quels sont les apports possibles d’un associé dans une société ?

Les apports en capital

Les apports représentent les biens dont les associés transfèrent la propriété au profit de la société. En contrepartie, ils reçoivent des parts ou des actions. Généralement apportés lors de la constitution d’une société (ou lors d’une augmentation de capital), les biens peuvent être de nature différente tout en respectant des conditions légales. Compta-Facile vous propose de passer en revue les ...

Accéder à l‘intégralité de l‘article »