Guichet unique : quelles sont les procédures de secours ?

Publié le 5 min
Ecrit par Editions juridiques - Weblex

En remplacement des centres de formalités des entreprises (CFE), le guichet unique est devenu, depuis le 1er janvier 2023, le seul outil de dépôt des formalités… Enfin presque, car son déploiement n’est pas encore total. En attendant, une procédure de secours, basée sur une 2de plateforme et sur les anciens CFE, a été mise en place. Revue de détails.

Guichet unique : quelle procédure de secours ?

La fin des CFE depuis janvier 2023 !

Pour rappel, le guichet unique centralise l’ensemble des formalités de toutes les entreprises, quelles que soient leur forme et leur activité. Depuis le 1er janvier 2023, le système des centres de formalités des entreprises (CFE), dont la compétence dépendait de l’activité, de la forme juridique et de la localisation géographique de l’entrepreneur, n’existent plus.

Quelles sont les procédures de secours ?

Afin de garantir la continuité du service de formalités, une procédure dérogatoire a tout de même été prévue. Cette dernière peut être déclenchée par un collège stratégique.

Cet organe est chargé du pilotage du guichet unique. Il veille à son bon fonctionnement et au recueil, au traitement et à l’orientation des formalités vers les interlocuteurs adéquats. Il a également un volet technique, puisqu’il est en charge des évolutions nécessaires au guichet et du déclenchement de la procédure de secours.

Point de vigilance concernant le guichet unique

Le collège stratégique est le seul à avoir la compétence pour déclencher une procédure de secours en cas de défaillance du guichet unique. Cette procédure commence par le dépôt d’un signalement, qui peut être fait par :

  • les déclarants eux-mêmes ;
  • les organismes destinataires des formalités ;
  • les organismes chargés de l’assistance mise à la disposition des déclarants ;
  • un membre du collège stratégique.

Quelles sont les trois conditions pour obtenir une procédure de secours ?

La procédure de secours sera effectivement enclenchée si 3 conditions sont réunies :

  • il est impossible de déposer les dossiers à cause d’une indisponibilité générale du service informatique ou d’un blocage sur une formalité en particulier ;
  • il n’est pas possible de proposer une solution alternative sur le guichet unique ;
  • il n’est pas possible de résoudre le problème dans un délai de 15 jours.

Le collège stratégique dispose alors de 96 heures pour se prononcer sur la nécessité d’une procédure dérogatoire. Dans l’affirmative, il indique :

  • l’organisme qui prend le relai ;
  • les formalités concernées par la procédure ;
  • le délai prévisionnel de retour à la procédure classique.
  • La continuité du service sera assurée par la plateforme guichet-entreprises.fr et les anciens CFE.

En cas d’impossibilité de réaliser une formalité, le délai applicable en temps « normal » sera interrompu à partir de la date à laquelle le collège aura constaté la difficulté.

Quelle est la procédure de secours actuellement (mars 2023) ?

Pour faire suite aux dysfonctionnements rencontrés par le guichet unique, une 1re procédure de secours a été déployée. Actuellement :

  • les déclarants doivent utiliser le guichet-entreprises pour les formalités non prises en compte par le guichet unique (c’est-à-dire les formalités de modifications et de cessations d’activité) ;
  • en cas de carence du guichet-entreprises, les déclarants sont renvoyés vers les formulaires Cerfa qu’ils doivent remplir et envoyer, par courrier ou par voie dématérialisée selon les organismes, aux anciens CFE.

Des frais sont-ils à prévoir ?

Le traitement des dossiers par les anciens CFE ne fera pas l’objet de frais supplémentaire.

Depuis le 20 février 2023 et jusqu’au 30 juin 2023, les formalités de modifications et de cessation comportant une inscription au registre du commerce et des sociétés (RCS) peuvent être réalisées en ligne, sur la plateforme Infogreffe.fr.

Notez bien qu’Infogreffe est ouvert uniquement pour ces formalités. Concrètement, l’immatriculation d’une nouvelle société devra (en tout cas pour le moment) passer par le guichet unique.

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseil habituel afin de mener à bien vos formalités dans cette situation transitoire… mais néanmoins stratégique !

Sources :

Donnez-lui une note !

Merci pour votre vote.

Ecrit par
Editions juridiques - Weblex

Weblex, l'information juridique en ligne pour les entrepreneurs.

A lire aussi...

plan de financement prévisionnel
5 conseils pour réussir son prévisionnel financier

Réussir son prévisionnel financier nécessite une bonne préparation et une minutieuse conception. Faire un bon prévisionnel peut parfois s'avérer difficile mais la bonne pratique se résume souvent à faire preuve de bon sens. […]

comment choisir un expert-comptable en ligne
Comment choisir un expert-comptable en ligne ?

Ce choix est très impactant pour l'entreprise. Il convient d'être prudent et notamment ne pas s'engager forcément avec le premier professionnel venu. Compta-Facile répond ici à la question comment choisir un expert-comptable en ligne ? 5 étapes pour y parvenir.

expert-comptable pour SARL-EURL
Le paiement de l'IS (Acomptes et solde), l'essentiel

Payer c’est bien, mais autant comprendre ce que vous payez. Acomptes d’IS, solde d’IS... la fiscalité française a tendance compliquer les choses. Compta Facile prend le temps d’étudier le paiement de l’impôt sur les sociétés via un cas pratique.

L'assemblée générale mixte en entreprise
AGO – AGE - AG MIXTE : quelles décisions pour quelle AG ?

Vous souhaitez faire voter une décision en assemblée générale mais vous ne savez pas si c’est possible lors de votre assemblée générale annuelle. Devez-vous organiser une assemblée générale ordinaire (AGO) ou une assemblée générale extraordinaire (AGE) ?

Abonnez-vous à la newsletter !

abandons-creances-1024x767

Aucun commentaire.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *