Vous êtes ici : Accueil » Analyse financière » Évaluation de l'entreprise » Le cash flow : définition, calcul et intérêt

Le cash flow : définition, calcul et intérêt

Le cash flow, littéralement flux de liquidités, représente un flux de trésorerie. Il est souvent confondu à tort, avec la Capacité d’Autofinancement. Compta-Facile vous propose sa fiche complète sur le cash-flow : qu’est-ce qu’un cash flow ? Comment le calculer ? Quelles sont les différentes formules de calcul d’un cash flow ? Quelle est la différence entre un cash flow et une CAF ?

cash flow calcul definition interet

1. Définition et calcul du cash flow

Le cash flow est un indicateur permettant de mesurer le flux de trésorerie dont dispose une entreprise. Il existe une multitude de formules de calcul de cash flow. Voici les principales d’entre elles.

Calcul du cash flow from operations (flux de trésorerie d’exploitation)

Flux de trésorerie d’exploitation = résultat net + dotations aux amortissements et aux provisions – reprises sur amortissements et provisions – plus-values de cession d’actifs + moins-values de cession d’actifs +/- variation du besoin en fonds de roulement

Calcul du free cash flow (flux de trésorerie disponible)

Flux de trésorerie disponible = excédent brut d’exploitation (EBE) – impôt sur le résultat d’exploitation +/- variation du besoin en fonds de roulement – investissements + désinvestissements

Calcul du cash flow to equity (flux de trésorerie revenant aux prêteurs)

Flux de trésorerie revenant aux prêteurs = flux de trésorerie disponible – frais financiers + produits financiers +/- variation de l’endettement bancaire et financier

Précision : le cash flow doit être distingué de la capacité d’autofinancement (CAF) dans le sens où il tient compte non seulement des décalages dans le temps liés aux encaissements et aux décaissement, mais également du financement des stocks des charges d’impôts.

2. Les intérêts de calculer un cash flow

Pourquoi calculer un cash flow from operations ?

Le flux de trésorerie d’exploitation est principalement utilisé dans le cadre d’analyses financières. Il permet de mesurer l’intensité des flux monétaires générés par l’exploitation. Son appellation est quelque peu trompeuse étant donné que le calcul se base sur le résultat net tient compte des frais financiers.

Pourquoi calculer un free cash flow ?

Le flux de trésorerie disponible sert principalement à évaluer des entreprises. Il est utilisé dans la méthode des « discounted cash flow DCF«  (actualisation des flux de trésorerie futurs) et correspond au flux de trésorerie généré par l’actif économique. Il est ensuite réparti entre les différents financeurs (actionnaires et établissements bancaires).

Pourquoi calculer un cash flow to equity ?

Le flux de trésorerie revenant aux prêteurs permet d’estimer la valeur des capitaux propres d’une entreprise, dans le cadre d’une prise de participation par un ou plusieurs investisseurs.

Conclusion : le cash flow est un flux de trésorerie qui peut s’apprécier à différents niveaux de l’entreprise (exploitation, financier, etc.). Il existe trois principaux indicateurs : le free cash flow (cash flow disponible), le cash flow from operations (cash flow d’exploitation) et le cash flow from equity (cash flow revenant aux investisseurs).

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*