5 conseils pour réussir son prévisionnel financier

Réussir son prévisionnel financier nécessite une bonne préparation et une minutieuse conception. Faire un bon prévisionnel peut parfois s’avérer difficile mais la bonne pratique se résume souvent à faire preuve de bon sens. Compta-Facile dévoile cinq conseils pour réussir son prévisionnel financier :

  1. Préparer efficacement le volet financier
  2. Estimer le plus justement possible le besoin en fonds de roulement
  3. Adapter les financements en fonction de la nature des besoins
  4. Avoir recours à un logiciel spécialisé ou à un expert-comptable
  5. Respecter certains ratios financiers

réussir son prévisionnel financier

Réussir son prévisionnel, c’est bien le préparer en amont

La préparation représente l’étape importante garantissant un prévisionnel financier réussi.

Le porteur de projet doit, en premier lieu, s’assurer de l’exactitude de la matière première qui va alimenter les tableaux de son prévisionnel prévisionnel (bilan, compte de résultat, plan de financement et budget de trésorerie). En effet, les données financières qu’il va récolter lors de la phase de préparation de son business plan vont « nourrir » les différents états de ce document. Il convient donc, à ce stade, de vérifier chaque poste de dépenses ainsi que chaque compte de recettes et de s’assurer qu’il se rapproche le plus possible de la réalité. Ces données prévisionnelles doivent être estimées avec précision car elles revêtent toutes une importance capitale (chiffre d’affaires prévisionnel, charges prévisionnelles, impôt sur les bénéfices prévisionnel, etc.). Différents moyens existent : demandes de devis ou de propositions de prix, réalisation d’études de marché…

Dans un second temps et, après avoir recensé ses propres données prévisionnelles, le porteur de projet doit étudier les comptes de ses concurrents. Cette attitude lui permettra de prendre connaissance de la structure de leurs coûts ainsi que des éventuelles spécificités liées à l’exercice de l’activité. Il pourra en tirer divers enseignements et comparer les données existantes aux chiffres qu’il a trouvés : chiffre d’affaires dégagé en fonction des moyens déployés, importance des postes de dépenses par rapport au chiffre d’affaires, composition du besoin en fonds de roulement, montant des investissements et modalités de financement, etc.


Réalisez votre business plan en ligne avec notre logiciel partenaire IZYPITCH (à partir de 29 €)

Réussir son prévisionnel, c’est ne pas négliger son besoin en fonds de roulement

La première cause de disparition des jeunes entreprises trouve son origine dans une mauvaise évaluation du besoin en fonds de roulement (BFR prévisionnel). Cette erreur génère très des difficultés de trésorerie parfois irrémédiables. Pour s’en prémunir, il faut avoir à l’esprit une règle importante : il est tout aussi important de connaître le montant de son chiffre d’affaires ou celui de ses charges que de savoir quand ils seront payés.

Un porteur de projet doit notamment prêter une attention particulière aux délais de paiement qu’il va accorder ou dont il va bénéficier. Les flux de trésorerie ainsi générés impacteront, en effet, la trésorerie de l’entreprise. Trois indicateurs jouent alors un rôle majeur :

  • Le délai de paiement des clients : nombre de jours séparant la date de facturation de la date d’encaissement de la créance ;
  • Le délai de règlement des fournisseurs : nombre de jours écoulés entre la date à laquelle une facture fournisseur est émise et celle où elle fait l’objet d’un règlement ;
  • Et le délai de rotation des stocks : délai qui sépare l’achat de la revente d’un bien.

L’enjeu ici consiste à :

  • Raccourcir au maximum le délai de paiement des clients,
  • Allonger le plus possible le délai de règlement des fournisseurs,
  • Diminuer au mieux le délai de rotation des stocks.

Réussir son prévisionnel, c’est financer correctement ses besoins

Au cours de la phase de préparation du prévisionnel financier, le porteur de projet devra chiffrer son besoin de financement initial (apparaissant dès le lancement de l’activité) et à venir (émergeant au cours de l’exploitation). Cet indicateur financier se compose généralement du BFR prévisionnel, des investissements et d’un éventuel crédit de TVA.

Il est essentiel d’avoir à l’esprit que tous les besoins ne se financent pas de la même façon. Ainsi :

  • Les ressources à long terme (prêt bancaire à long terme, crédit-bail immobilier, apport en capital) financent des investissements de long terme (immeuble par exemple) ;
  • Les ressources à moyen terme (prêt bancaire à moyen terme, crédit-bail mobilier, location ou apport en compte courant d’associé) couvrent des investissements à moyen terme (matériel, véhicule, outil…) ;
  • Et les ressources à court terme (découvert bancaire, apport en compte courant, escompte, solutions de préfinancement) assurent la couverture des besoins à court terme (BFR, crédit de TVA).

Bien évidemment, un autofinancement peut assurer tout ou partie du financement des investissements.

Réussir son prévisionnel, c’est utiliser un logiciel spécialisé ou se faire accompagner

La construction du prévisionnel financier, tout comme sa présentation, doivent être irréprochables. C’est pourquoi il convient généralement d’utiliser un logiciel spécialisé : un logiciel de business plan. Ce dernier permet notamment au porteur de projet de s’assurer qu’il n’a commis aucune erreur de calcul ou de report. Ensuite, il présente l’indéniable avantage de soigner la présentation : les tableaux financiers s’enchaînent de façon claire et esthétique. Autrement dit, il permet de produire un prévisionnel financier de haute qualité.

Par ailleurs, lorsque le porteur de projet se sent incapable d’établir un tel dossier financier seul, il peut choisir de se faire accompagner par un expert-comptable. Ce professionnel du chiffre, dûment habilité, pourra :

  • L’aider à structurer sa démarche et à préparer son business plan,
  • Établir son prévisionnel financier (c’est-à-dire construire les tableaux financiers),
  • Interpréter les résultats et calculer les différents ratios financiers,
  • Accompagner l’entreprise dans sa recherche de financements et lui faire bénéficier de ses réseaux.

Vous établissez un business plan dans le cadre d'une création ou d'une reprise d'entreprise et souhaitez vous faire accompagner par un professionnel ? Faîtes appel à un Expert-Comptable en ligne et bénéficiez d'un excellent rapport qualité/prix :

Réussir son prévisionnel, c’est respecter certains ratios financiers

Après avoir établi une première version des comptes prévisionnels, le porteur de projet doit analyser certains ratios financiers. Ces derniers feront, en effet, l’objet d’une étude approfondie par les lecteurs du prévisionnel (banquiers, investissements…). Leur impact peut être décisif dans le processus de prise de décision.

Voici quelques « bon signaux » à faire figurer dans un prévisionnel financier :

  • Effectuer un apport personnel significatif c’est-à-dire représentant au mois du besoin à financer,
  • S’assurer que la capacité d’autofinancement prévisionnelle dégagée au cours des 3 années du prévisionnel permette de couvrir les prêts sollicités,
  • Vérifier que l’annuité de remboursement ne dépasse pas la moitié de la capacité d’autofinancement,
  • Faire en sorte que les fonds propres atteignent au moins le niveau de l’endettement net.

Conclusion : réussir son prévisionnel financier requiert une excellente préparation préalable. Il suffit ensuite de faire preuve de bon sens : bien évaluer ses dépenses, ne pas surestimer ses recettes, calculer correctement ses besoins financiers, respecter certaines normes et utiliser un logiciel spécialisé ou se faire accompagner par un expert-comptable.

Partager
pub

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

adipiscing libero luctus Phasellus id elit.