Comment comptabiliser le prélèvement forfaitaire unique (flat tax) sur les dividendes ?

Publié le 4 min
Ecrit par Thibaut Clermont

Depuis le 1er janvier 2018, de nombreux produits financiers, dont les dividendes, peuvent bénéficier de la « flat tax ». Celle-ci se caractérise par l’application d’un prélèvement forfaitaire unique dont le taux varie selon le revenu fiscal du bénéficiaire du dividende. Après un court rappel des modalités d’imposition du PFU, Compta-Facile vous indique comment comptabiliser le prélèvement forfaitaire unique (flat tax) sur les dividendes.

comptabilisation-prelevement-forfaitaire-unique-pfu-flat-tax-dividendes

La « flat tax » en comptabilité

Il est tout d’abord important de souligner que le prélèvement forfaitaire unique (PFU) ne concerne que les distributions de dividendes effectuées au profit de personnes physiques. En effet, lorsque les dividendes sont versés à une personne morale (une société par exemple), ils subissent une imposition classique à l’IS (sauf en cas d’application du régime « mère-fille »).

Le taux du prélèvement forfaitaire unique s’élève à 30%, dont :

  • 12,8% au titre de l’impôt sur le revenu (les ménages à faible revenu peuvent bénéficier d’une dispense de cet acompte),
  • 17,2% au titre des prélèvements sociaux (CSG, CRDS, etc.).

Une personne physique peut renoncer au PFU et opter pour le barème progressif de l’impôt sur le revenu. Dans ce cas, elle ne s’acquittera que des prélèvements sociaux au taux de 17,2%. Les dividendes qu’elle perçoit bénéficieront d’un abattement (sous conditions), s’ajouteront aux autres revenus du foyer fiscal et ils seront soumis au barème de l’impôt sur le revenu.

Le prélèvement forfaitaire unique est supporté par le bénéficiaire des dividendes. Il ne représente donc pas une charge pour la société distributrice. C’est pourquoi il va transiter, en comptabilité, dans un compte de tiers.

La comptabilisation du PFU dans les écritures d’affectation du résultat

La « flat tax » fait l’objet d’un précompte sur le dividende brut avant qu’il ne soit versé aux associés. Ainsi, cette taxe génère une ligne supplémentaire dans les écritures d’affectation du résultat de la société.

Voici comment comptabiliser l’affectation d’un bénéfice lors d’une distribution de dividendes afin de tenir compte du prélèvement forfaitaire unique :

  • On débite les comptes :
    • 120 « Résultat de l’exercice (Bénéfice) »,
    • 106 « Réserves » (lorsque des prélèvements sont opérés sur les réserves afin de faire l’objet d’une distribution),
  • Et on crédite les comptes :
    • 106 « Réserves » (le cas échéant),
    • 110 « Report à nouveau solde créditeur »,
    • 4423 « Retenues et prélèvements sur les distributions »,
    • 457 « Associés – dividendes à payer ».

La comptabilisation du paiement prélèvement forfaitaire unique sur les dividendes

Après avoir précompté le PFU des dividendes, la société doit reverser les sommes correspondantes au Trésor Public. Pour cela, elle doit souscrire une déclaration spéciale (n° 2777 D) dans les 15 jours suivant l’expiration du mois au cours duquel le paiement des dividendes est intervenu.

Voici comment comptabiliser le paiement du prélèvement forfaitaire unique au Trésor Public :

  • On débite le compte 4423 « Retenues et prélèvements sur les distributions »,
  • Et on crédite le compte 512 « Banque ».

A lire également sur le thème des créances et des dettes :

Conclusion : la « flax tax » se comptabilise dans une subdivision du compte 442 « Etat – Impôts et taxes recouvrables sur des tiers ». Ce prélèvement forfaitaire unique s’applique sur le montant du dividende brut. Un reversement intervient ensuite au profit du Trésor Public.

Donnez-lui une note !

Merci pour votre vote.

Ecrit par
Thibaut Clermont

Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et fondateur de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité.

A lire aussi...

Crédit d'impôt industrie verte (C3IV)
Crédit d'impôt industrie verte : modalités et taux

Orientation assumée du projet de la loi de finances 2024, le crédit d’impôt au titre des investissements dans l’industrie verte soutient les entreprises engagées dans l’énergie décarbonée. Le dispositif pourrait, d’après Bercy, s’élever […]

pourquoi choisir un expert comptable en ligne avantages inconvenients conseils
Pourquoi choisir un expert-comptable en ligne ?

A l'heure du numérique, de nombreux experts-comptables proposent des solutions en ligne. Que valent-elles ? Sont-elles avantageuses ? Quels sont leurs inconvénients ? Compta-Facile fait le point en répondant à la question fondamentale […]

faire vérifier sa comptabilité par un expert-comptable
Faire vérifier sa comptabilité par un expert-comptable

Un expert-comptable peut vérifier la comptabilité d'une entreprise, quel que soit son statut juridique. La mission qu'il va exercer dépend des besoins de l'entreprise ainsi que de ses souhaits. Est-ce obligatoire ? En quoi consiste la mission comptable que vous pourriez lui confier ?

Tarif d’un expert-comptable combien coûte un expert-comptable
Tarif d'un expert-comptable : combien coûtent ses honoraires ?

En contrepartie de l'exercice de sa mission, un expert-comptable perçoit une rémunération appelée "honoraires". Cette rémunération doit respecter certaines règles. Tout ce qu'il faut savoir sur les honoraires d'un expert-comptable.

Abonnez-vous à la newsletter !

abandons-creances-1024x767

Aucun commentaire.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *