Le résultat exceptionnel : définition, calcul et utilité

Publié le 4 min
Ecrit par Thibaut Clermont

Le résultat exceptionnel est un indicateur donnant des informations sur le dénouement des opérations non courantes réalisées par une entreprise. Compta-Facile vous propose un article exhaustif sur le résultat exceptionnel : qu’est-ce qu’un résultat exceptionnel ? Comment procéder à son calcul ? Comment l’interpréter ? Quelle est son utilité ? Quels sont les ratios financiers issus du résultat d’exploitation ?

resultat-exceptionnel

Définition et calcul du résultat exceptionnel

Qu’est-ce qu’un résultat exceptionnel ?

Le résultat exceptionnel est un indicateur qui figure dans deux documents comptables : le compte de résultat et le tableau des soldes intermédiaires de gestion (SIG). Il donne des informations sur le résultat dont la réalisation n’est pas liée à l’exploitation normale et courante de l’entreprise, en opposition avec le résultat d’exploitation.

Une opération peut revêtir un caractère exceptionnel en raison de sa nature ou de son montant. Par ailleurs, dans certains cas, des opérations figurant en résultat exceptionnel doivent être être reclassées en résultat d’exploitation (les cessions d’immobilisations par exemple, lorsque l’entreprise qui les vend exerce une activité de location de voiture).

Lorsque le résultat exceptionnel est positif, on parle de bénéfice exceptionnel. Dans le cas contraire, il s’agit d’une perte exceptionnelle.

Ce résultat peut concerner des opérations de gestion (recouvrement inattendu d’une créances sortie des comptes de l’entreprise) ou des opérations en capital (produit de la vente d’un actif). Il va ensuite être ajouté ou être soustrait du résultat courant (résultat d’exploitation + résultat financier) pour former le résultat net comptable.

Comment calculer un résultat exceptionnel ?

Il n’existe qu’une formule permettant de calculer un résultat exceptionnel. Il est représenté par la différence entre les produits exceptionnels et les charges exceptionnelles.

Résultat exceptionnel = Produits exceptionnels (compte 77) + Reprises sur provisions (compte 787) + Transferts de charges exceptionnelles (compte 797) – Charges exceptionnelles (compte 67) – Dotations aux amortissements et aux provisions exceptionnels (compte 687)

Les intérêts de calculer un résultat exceptionnel

Pourquoi calculer un résultat exceptionnel ?

L’étude du résultat exceptionnel peut venir justifier de mauvaises performances économiques d’une entreprise sur le plan global. Autrement dit, s’il est très important, c’est un résultat qui peut venir plomber à lui seul le résultat d’exploitation et ainsi générer un résultat net comptable déficitaire. L’isoler va permettre de distinguer, d’une part la rentabilité liée à l’exploitation, et, d’autre part, celle liée aux opérations non courantes.

Concrètement, il va donner des informations sur :

  • les résultats (plus ou moins-values) réalisées lors de la cession d’immobilisation (biens nécessaires à l’exploitation et utilisés plus de 12 mois par une entreprise),
  • les amortissements dérogatoires pratiqués par un entreprise et plus généralement toutes les dépréciations exceptionnelles d’actifs,
  • les litiges qu’anticipe une entreprise ou ceux qu’elle rencontre (provisions pour risques, charges exceptionnelles).

Quand calculer un résultat exceptionnel ?

Le calcul et l’interprétation d’un résultat exceptionnel doivent généralement être effectués :

  • Reprise d’entreprise : le résultat exceptionnel doit être étudié avec précaution puisqu’il donne des indications au repreneur sur les événements non courants subis par l’entreprise (ils peuvent également en donner sur l’avenir) ;
  • En cours d’existence : le résultat exceptionnel doit faire l’objet de comparaison dans le temps, afin d’analyser les grandes tendances.

On remarquera qu’en cas de création d’entreprise, le résultat exceptionnel n’est pas calculé en pratique puisqu’il est généralement lié à des événements imprévisibles (excepté pour les ventes de l’appareil productif, ce qui est assez rare sur l’horizon de 3 ans couvert par un prévisionnel financier).

Quels sont les ratios financiers calculés à partir du résultat exceptionnel ?

Il existe peu de ratios financiers calculés à partir du résultat exceptionnel. Un seul est généralement utilisé, il met en avant l’importance du résultat exceptionnel sur le chiffre d’affaires.

Rentabilité des opérations non courantes = ( Résultat exceptionnel / Chiffre d’affaires hors taxes ) x 100

Conclusion : Le résultat exceptionnel permet de mesurer l’impact des opérations non courantes ou présentant un caractère anormal par rapport à l’exploitation.

Donnez-lui une note !

Merci pour votre vote.

Ecrit par
Thibaut Clermont

Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et fondateur de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité.

A lire aussi...

Différence entre intéressement et participation
Quelle est la différence entre intéressement et participation ?

Décryptage des obligations, différences et évolutions entre l'intéressement et la participation aux bénéfices de l'entreprise.

Calcul de la rentabilité locative : mon projet d’investissement immobilier tient-il la route ?

Il est difficile de décider d’investir dans un projet immobilier plutôt qu’un autre lorsqu’ils correspondent tous deux à vos attentes. Et pourtant il existe des indicateurs financiers simples qui conforteront votre choix. Ici nous allons parler de l’indicateur principal, la rentabilité locative. Compta-Facile vous explique ce qu’est la rentabilité et comment la calculer ?

Impact des élections sur le secteur immobilier.
Quel impact des élections législatives sur l'immobilier ?

Les élections législatives de 2024 pourraient considérablement transformer le paysage immobilier français. Leur impact dépendra des programmes immobiliers défendus par les partis politiques, mais aussi du contexte économique, social et réglementaire.

gestion comptable auto-entreprise
La gestion comptable de l’auto-entreprise 

En tant qu'auto-entrepreneur, la gestion comptable est un aspect crucial pour assurer le bon fonctionnement de votre activité. De la rédaction des factures à la tenue des livres comptables, chaque étape nécessite une attention particulière pour rester en conformité avec la législation en vigueur. Dans cet article, nous explorerons les différentes facettes de la gestion comptable de l’auto-entreprise. 

Abonnez-vous à la newsletter !

abandons-creances-1024x767

Aucun commentaire.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *