La comptabilisation d’une facture de transitaire et des droits de douane

Publié le 2 min Mis à jour le
Ecrit par Thibaut Clermont

Une facture de transitaire liée à une importation ou à une exportation génère des écritures comptables particulières. Compta-Facile vous propose une fiche sur la comptabilisation des factures de transitaires (droits de douane, rémunération du transitaire, frais de transport, etc.).

comptabilisation facture transitaire importation exportation

1. Comptabiliser la facture d’un transitaire à l’importation

Une facture de transitaire à l’importation est généralement envoyée avec un ensemble de documents administratifs : la facture du fournisseur étranger, le document douanier et les documents de transport. Doivent être enregistrées en comptabilité la facture du fournisseur et celle du transitaire.

Voici comment comptabiliser la facture d’un transitaire à l’importation :

  • On débite les comptes :
    • 6224 « Rémunération du transitaire » pour le montant des commissions facturées par ce dernier,
    • 6241 « Frais de transport sur achats » pour les frais de port, de transport et de livraison,
    • 608 « Frais accessoires incorporés aux achats » pour l’ensemble des frais attribuables directement aux achats (et notamment les droits de douane ; pour plus d’information : la comptabilisation des droits de douane)
    • 44566 « TVA déductible sur autres biens et services »,
  • Et on crédite le compte 401 « Fournisseurs »

Il est également nécessaire de comptabiliser la facture du fournisseur étranger :

  • On débite le compte de la classe 6 concerné
  • Et on crédite le compte 401 « Fournisseurs ».

Remarque : la facture du fournisseur peut être libellée en devise étrangère. Dans ce cas, il convient d’appliquer un traitement comptable particulier (que nous avons abordé dans cet article : la comptabilisation des opérations libellées en devises étrangères).

2. Comptabiliser la facture d’un transitaire à l’exportation

Le dédouanement à l’exportation est, dans la plupart des cas, plus simple qu’à l’importation.

Voici comment comptabiliser une facture de transitaire à l’exportation :

  • On débite les comptes :
    • 6224 « Rémunération du transitaire »,
    • 6242 « Frais de transport sur ventes »,
    • 608 « Frais accessoires incorporés aux achats » pour les droits de douane,
    • 44566 « TVA déductible sur autres biens et services »,
  • Et on crédite le compte 401 « Fournisseurs »

Il convient également de comptabiliser la facture de vente :

  • On débite le compte 411 « Clients »,
  • Et on crédite le compte de la classe 7 concerné.

Conclusion : le transitaire remet une facture à l’entreprise, que l’opération soit réalisée à l’importation ou à l’exportation. Celle-ci doit faire l’objet d’une comptabilisation dont les particularités sont représentées par l’utilisation des comptes 608 (droits de douanes), 624 (frais de transport) et 6224 (rémunération du transitaire). 

Donnez-lui une note !

Merci pour votre vote.

Ecrit par
Thibaut Clermont

Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et fondateur de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité.

A lire aussi...

gestion comptable auto-entreprise
La gestion comptable de l’auto-entreprise 

En tant qu'auto-entrepreneur, la gestion comptable est un aspect crucial pour assurer le bon fonctionnement de votre activité. De la rédaction des factures à la tenue des livres comptables, chaque étape nécessite une attention particulière pour rester en conformité avec la législation en vigueur. Dans cet article, nous explorerons les différentes facettes de la gestion comptable de l’auto-entreprise. 

les fonds prorpres de l'entreprise
Les fonds propres de l'entreprise

Les fonds propres d'une entreprise comprennent les capitaux propres et les autres fonds propres. Ils correspondent aux sommes versées par les associés ou actionnaires, augmentées par les profits générés annuellement par l’entreprise qui ne sont pas distribués en dividendes.

apport en capital ou compte courant d’associé
Besoin de financement d’une entreprise : apport en capital ou en compte courant d’associé ?  

La liquidité est primordiale au lancement, puis au développement de l’entreprise. Que ce soit pour affirmer une stabilité financière, ou palier des passages à vide, le besoin de financement est omniprésent. Alors quelle méthode appliquer ?

changer expert comptable
Comment changer d'expert-comptable ?

Lorsqu'une entreprise souhaite changer d'expert-comptable, elle doit respecter un certain nombre de règles. Comment gérer au mieux la transition liée à un changement d'expert-comptable ?

Abonnez-vous à la newsletter !

abandons-creances-1024x767

4 commentaires

  • Mahfoud

    Bonjour,
    Lors de l'importation, on constate que la facture fournisseurs est datée de l'exercice précédent (par exemple 23/12/2015) pour un dédouanement effectué le 15/03/2016.
    A quelle date doit-on enregistrer la facture fournisseur (la date d'édition soit le 23/12/2015 ou bien à la date de dédouanement soit le 15/03/2016) ?
    Merci de votre réponse.
    Cdt

    Thibaut Clermont

    Bonjour,
    Votre facture d'achat doit être comptabilisée au 23 décembre. En revanche, vous êtes effectivement propriétaire des biens à la clôture et que vous supportez les risques liés au transport, vous devez faire figurer les marchandises dans vos stocks.
    Bonne journée. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

    Thibaut Clermont

    Bonjour,
    Vous devez comptabiliser cette facture à la date d'établissement soit au 23/12/2015. Puis, si le transfert de propriété a opéré avant la clôture et que vous supportez les risques liés au transport, vous devez inclure les marchandises dans vos stocks à la clôture.
    Cordialement, Thibaut CLERMONT.

  • Khalil

    Bonsoir,

    Lors de l'importation d'une immobilisation, il y a les frais du transitaire et les honoraires du transitaire.

    Lequel des deux entre dans le coût d'acquisition d'une immobilisation ?

    Merci.

    Thibaut Clermont

    Bonjour,
    Pour connaître les frais incorporables au coût d'acquisition d'une immobilisation, je vous invite à consulter notre publication rédigée spécialement à cet effet : évaluer une immobilisation.
    Bonne soirée. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

  • Dane

    Merci à vous

  • tarek yangui

    Bonjour

    Lorsqu'il s'agit d'une importation d'une machine et que faute de régularisation administrative au niveau de la douane, la société a engagé des frais de surestarie (qu'elle aurait pu l'éviter), ces frais peuvent ils être incorporés au cout d'entrée de l'immobilisation concernée.
    merci

    Lison Jacquet

    Bonjour Tarek Yangui,

    Tous les frais directement engagés pour la mise en état d’utilisation du bien peuvent être rajoutés à la valeur globale de l'immobilisation. Y compris les frais de douane.

    Bonne journée à vous !

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *