Les comptes d’abonnement en comptabilité

Publié le 4 min
Ecrit par Thibaut Clermont

Le Plan Comptable Général offre la possibilité aux entreprises d’utiliser un système d’abonnement. Pour les charges et les produits récurrents, qui s’étalent sur toutes les périodes composant un exercice comptable (mois, bimestre, trimestre ou semestre), il est possible d’adopter un traitement comptable différent de celui pratiqué habituellement (comptabilisation d’une facture puis de son paiement).

Il faut avoir recours à un compte d’abonnement : le compte 488 « Comptes de répartition périodiques des charges et des produits ».

Cet article de Compta-Facile aborde les écritures liées à l’utilisation des comptes d’abonnement pour les charges et les produits.

utiliser les comptes d'abonnement en comptabilité

1. Présentation du système de compte d’abonnement

Certains produits et certaines charges peuvent être connus ou fixés d’avance avec une précision suffisante ; tel est le cas, par exemple, des loyers, des primes d’assurance, des dotations aux amortissements ou de certains impôts (la CFE par exemple).

Les entreprises qui établissent des situations comptables intermédiaires (mensuelles, trimestrielles ou semestrielles) peuvent avoir un grand intérêt à recourir au système de l’abonnement. En effet, correctement paramétré, ce système ayant recours à des comptes de répartition périodique peut permettre de faire gagner un temps considérable.

Le système de l’abonnement ne peut être utilisé que s’il est possible de répartir les charges / produits par fractions égales entre les périodes comptables.

2. Utilisation des comptes d’abonnement

Le principe du système de l’abonnement est simple :

  • On détermine le montant de la charge ou du produit abonné en début d’exercice (pour la période souhaitée)
  • On comptabilise une écriture comptable permettant de constater la charge ou le produit abonné tout au long de l’exercice (chaque mois, chaque trimestre ou chaque semestre par exemple)
  • On solde le compte d’abonnement en fin d’exercice comptable

Le Plan Comptable Général (PCG) a prévu deux comptes :

  • Pour les charges abonnées, le compte 4886 « Comptes de répartition périodique des charges » ;
  • Pour les produits abonnés, le compte 4887 « Comptes de répartition périodique des produits ».

Attention, à la clôture de l’exercice comptable, le compte 488 doit obligatoirement être soldé (la différence doit être viré dans le compte de charge/produit concerné.

L’utilisation de comptes d’abonnement induit une certaine rigueur et une bonne organisation.

3. Exemple d’utilisation des comptes d’abonnement

Une entreprise ouvre son exercice comptable le 1er janvier de chaque année pour le clôturer le 31 décembre de la même année. Au 1er janvier N, elle estime que ses primes d’assurance annuelles représenteront 24 000 euros (elle s’est fiée à son échéancier prévisionnel établi par son assureur). Elle établit des situations comptables intermédiaires tous les mois. Elle souhaite utiliser le système de l’abonnement et les comptes de répartition périodique des charges.

Le montant de la charge abonnée est de 2 000 euros par mois ( 24 000 / 12 ).

Elle va donc comptabiliser tous les mois l’écriture suivante :

  • Débit du compte 616 « Primes d’assurance » pour 2 000 euros
  • Et crédit du compte 4886 « Comptes de répartition périodique des charges » pour 2 000 euros ; une subdivision du compte pouvant être spécialement créée

Si elle paie ses factures de manière semestrielle, elle va comptabiliser au cours de l’exercice l’écriture suivante (deux fois) :

  • Débiter le compte 4886 « Comptes de répartition périodique des charges » pour 12 000 euros ;
  • Et créditer le compte 512 « Banque » pour 12 000 euros.

Enfin, si elle reçoit au mois de décembre une facture complémentaire de 500 euros (qui ne concerne que le mois de décembre et qui sera payée au cours de l’exercice comptable suivant), elle devra :

  • Débiter le compte 4886 « Comptes de répartition périodique des charges » pour 500 euros ;
  • Et créditer le compte 401 « Fournisseurs » pour 500 euros.

A la clôture de l’exercice, elle devra solder le compte 4886 en procédant à la comptabilisation de l’écriture suivante :

  • Débit du compte 616 « Primes d’assurance » pour 500 euros ;
  • Et crédit du compte 4886 « Comptes de répartition périodique des charges » pour 500 euros

Ainsi, au final :

  • Le compte 4886 « Comptes de répartition périodique des charges » est soldé (il a été crédité douze fois de 2 000 euros et une fois de 500 euros et débité deux fois de 12 000 euros et une fois de 500 euros)
  • Le compte 401 « Fournisseurs » est créditeur à hauteur de 500 euros (il contient la dette d’assurance payée en N+1)
  • Le compte 616 « Primes d’assurance » est débiteur de 24 500 euros ( 12 * 2 000 + 500 ) ; ce qui correspond à la charge réellement supportée sur l’exercice comptable.

Remarque : l’abonnement peut être modifié en cours d’exercice comptable et ajusté jusqu’à la fin de l’exercice comptable.

Donnez-lui une note !

Merci pour votre vote.

Ecrit par
Thibaut Clermont

Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et fondateur de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité.

A lire aussi...

Crédit d'impôt industrie verte (C3IV)
Crédit d'impôt industrie verte : modalités et taux

Orientation assumée du projet de la loi de finances 2024, le crédit d’impôt au titre des investissements dans l’industrie verte soutient les entreprises engagées dans l’énergie décarbonée. Le dispositif pourrait, d’après Bercy, s’élever […]

pourquoi choisir un expert comptable en ligne avantages inconvenients conseils
Pourquoi choisir un expert-comptable en ligne ?

A l'heure du numérique, de nombreux experts-comptables proposent des solutions en ligne. Que valent-elles ? Sont-elles avantageuses ? Quels sont leurs inconvénients ? Compta-Facile fait le point en répondant à la question fondamentale […]

faire vérifier sa comptabilité par un expert-comptable
Faire vérifier sa comptabilité par un expert-comptable

Un expert-comptable peut vérifier la comptabilité d'une entreprise, quel que soit son statut juridique. La mission qu'il va exercer dépend des besoins de l'entreprise ainsi que de ses souhaits. Est-ce obligatoire ? En quoi consiste la mission comptable que vous pourriez lui confier ?

Tarif d’un expert-comptable combien coûte un expert-comptable
Tarif d'un expert-comptable : combien coûtent ses honoraires ?

En contrepartie de l'exercice de sa mission, un expert-comptable perçoit une rémunération appelée "honoraires". Cette rémunération doit respecter certaines règles. Tout ce qu'il faut savoir sur les honoraires d'un expert-comptable.

Abonnez-vous à la newsletter !

abandons-creances-1024x767

1 commentaire

  • Marie

    Bonjour,

    J'aimerais savoir si ce traitement comptable de l'abonnement est appliqué couramment par les entreprises ? (ou s'il s'agit juste d'une possibilité qui reste peu pratiquée.)
    Merci pour votre réponse,
    Marie

    Thibaut Clermont

    Bonjour,
    En pratique, la méthode de l'abonnement est peu rencontrée (je ne l'ai, à titre personnel, mis en oeuvre que sur un seul de mes dossiers à l'époque ou j'étais collaborateur en cabinet d'expertise-comptable).
    Bonne fin de journée. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *