Votre entreprise rencontre un besoin de trésorerie et vous avez entendu parler de la possibilité d’avoir recours à un courtier en financement professionnel pour le financement de votre entreprise. De qui s’agit-il exactement ? Pourquoi faire appel à ses services ?

Comment et pourquoi faire appel à un courtier en financement professionnel ?

Votre entreprise rencontre un besoin de trésorerie et vous avez entendu parler de la possibilité d’avoir recours à un courtier en financement professionnel pour trouver une source de financement d’entreprise. De qui s’agit-il exactement ? Pourquoi faire appel à ses services ?

financements d'entreprise

Courtier en financement professionnel : de qui s’agit-il ?

Un courtier = un intermédiaire en matière de financements d’entreprise…

Un courtier en financement professionnel est un intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement.

Concrètement, son activité consiste à présenter, proposer ou aider à la conclusion des opérations de banque ou des services de paiement, mais aussi à effectuer tous les travaux et conseils préparatoires à leur réalisation.

Son rôle : répondre à un besoin ! Ce courtier a donc pour mission de vous aider à répondre à un besoin de financement professionnel, par exemple lors de la création d’une entreprise, ou en cours d’activité, s’il devient nécessaire d’effectuer de nouveaux investissements.

Un expert… A l’instar des courtiers en assurance, le courtier en financement professionnel est un expert dans son domaine et dispose de plusieurs cordes à son arc :

  • il connaît les attentes des banques, ce qui facilite le montage d’un dossier de demande de financement adapté selon le profil de l’établissement sollicité ;
  • il maîtrise les arcanes de la règlementation bancaire et ses subtilités ;
  • il dispose généralement d’un réseau de contacts locaux très fourni dans le secteur bancaire et assurantiel, ce qui augmente vos chances d’obtenir le financement espéré !

… certifié ! Le courtier en financement professionnel doit obligatoirement s’immatriculer auprès de l’Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance (ORIAS) pour obtenir le statut d’Intermédiaire en Opération de Banque et en Services de Paiement (IOBSP).

Quelle conséquence ?

Cette immatriculation donne lieu à l’octroi d’une certification, qui peut vous apporter de nombreuses garanties en termes de fiabilité, notamment en ce qui concerne la souscription, par le courtier, d’une assurance responsabilité civile professionnelle.

Bon à savoir. L’ORIAS tient et actualise le Registre des intermédiaires en assurance, banque et finance qui répertorie l’ensemble des courtiers immatriculés. N’hésitez pas à consulter ce registre pour vérifier que le courtier que vous avez choisi y figure !

Courtier : quelle forme d’activité ? L’activité de courtier en financement professionnel peut s’exercer sous diverses formes (indépendant, réseaux de franchise, etc.). N’hésitez pas à faire le point sur l’ensemble des courtiers locaux à proximité de votre entreprise, afin d’identifier leurs points forts respectifs.

  • Faire appel à un courtier en financement professionnel : quels avantages ?

1 professionnel, plusieurs atouts. Le fait d’avoir recours à un courtier en financement professionnel présente plusieurs avantages.

Un gain de temps… D’abord et avant toute chose, le courtier va s’occuper de monter votre dossier de demande de financement en intégralité : il va s’assurer de sa complétude, de la présence des justificatifs nécessaires, et va éventuellement solliciter les différents organismes auprès desquels vous devrez obtenir des documents écrits. Le courtier va également s’occuper de démarcher les banques, afin de multiplier les chances de voir votre projet aboutir, et vous représenter lors des (nombreux) entretiens organisés à cet effet.

Autant de démarches que vous n’aurez pas à faire ! Ce qui vous permettra de vous concentrer sur le démarrage ou la poursuite de votre activité…

Un rôle de conseil. Le fait que le courtier accomplisse en votre nom les démarches nécessaires pour votre demande de financement peut constituer une réelle plus-value : en tant que professionnel du secteur, celui-ci pourra vous donner des conseils avisés dans l’élaboration de votre demande de financement, notamment en vue de l’adapter aux exigences actuelles.

A titre d’exemple, le courtier peut être à même d’indiquer à un restaurateur en devenir l’atout que constitue pour lui la consécration d’une partie de son activité à la vente à emporter.

Un gain d’argent… L’intervention d’un courtier en financement professionnel peut aussi augmenter vos chances d’obtenir un soutien financier adapté à vos besoins et à vos attentes : en raison du volume de dossiers qu’il traite, le courtier bénéficie, en effet, d’un pouvoir de négociation étendu qui l’amène, en général, à obtenir de meilleures conditions de financement avec les organismes bancaires.

Le recours au courtier peut vous aider, pensez aussi à solliciter votre expert-comptable qui, au-delà du besoin de fonds immédiat, va pouvoir vous aider à améliorer votre gestion pour éviter à l’avenir toutes tensions de trésorerie. Il est sur ce point votre 1er conseiller pour vous aider à anticiper les décaissements qui peuvent parfois mettre la gestion de l’entreprise en difficulté. Plus vous le sollicitez tôt, plus vous pourrez profiter de ses conseils à temps. C’est justement son rôle ! Certains cabinets ont fait de cette réactivité une priorité. A titre d’exemple, les conseillers Amarris Direct prennent l’engagement de répondre à toute question posée par mail ou téléphone dans les 24H ! La bonne santé de votre entreprise ne doit jamais attendre !

… et de nouvelles idées ! Outre sa maîtrise du secteur bancaire, le courtier peut également être force de propositions, notamment dans l’hypothèse où votre dossier de demande de financement lui apparaît fragile : il peut par exemple vous proposer de vous tourner vers d’autres solutions de financement tels que le crowdfunding (outil de financement participatif), les prêts d’honneur, etc.

Faire appel à un courtier en financement professionnel : quels points de vigilance ?

Faire le point sur vos attentes

Avant de vous adresser à un courtier en financement professionnel, il est important de faire un état des lieux de votre demande : montant du financement espéré, taux d’intérêt négocié avec la banque, nature des garanties financières que vous êtes en mesure ou non d’apporter à l’établissement bancaire (comme un cautionnement personnel), etc.

Pourquoi ? Il est important que ces questions soient abordées lors de votre entretien avec le courtier : cela lui permettra d’avoir une visibilité concrète et globale de votre situation et vous permettra, en retour, de savoir dans quelles proportions votre investissement et votre responsabilité personnelle peuvent s’étendre.

Anticiper sa rémunération !

Enfin, il est impératif, avant tout engagement, de faire le point sur la rémunération du courtier et sur les modalités de paiement prévues : s’agira-t-il d’honoraires fixes ou d’honoraires de « résultat », uniquement dus en cas d’obtention effective d’un financement ? Quel sera le montant des frais de dossier pratiqués ? Avoir connaissance de ces éléments en amont vous permettra d’anticiper le coût de l’intervention du courtier et d’ajuster vos attentes en fonction !

En conclusion si vous recherchez des financements d’entreprise

Si vous êtes à la recherche de financements d’entreprise, faire appel à un courtier en financement professionnel certifié peut présenter de nombreux avantages, en termes de temps et d’argent. La solution est en effet rapide, mais à condition d’en mesurer le coût. Prenez le temps de bien vous faire conseiller.  A chaque domaine son spécialiste !

Sources :

Articles L 519-1 et suivants du Code monétaire et financier  mon projet de création.

Partager

A propos de Editions juridiques - Weblex

Avatar
Weblex, l'information juridique en ligne pour les entrepreneurs.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.