Le tableau de bord opérationnel

Publié le 4 min
Ecrit par Thibaut Clermont

Le tableau de bord opérationnel est une forme particulière de tableau de bord qui traite d’un horizon essentiellement à court terme. Il représente un outil de diagnostic, de pilotage et d’aide à la décision. Son objectif comprend deux volets essentiels : la mesure de l’avancement des plans d’actions décidées et l’évaluation de leur performance. Compta-Facile s’attaque sur cette notion essentielle en répondant aux questions : qu’est-ce qu’un tableau de bord opérationnel ? A quoi sert-il ? Comment faire pour le construire ?

tableau-de-bord-operationnel

Qu’est-ce qu’un tableau de bord opérationnel ?

Définition du tableau de bord opérationnel

Le tableau de bord opérationnel est un outil consistant à mettre sous contrôle la performance des plans d’actions préalablement définis grâce à la définition et au suivi de différents indicateurs de performance et de pilotage.

Distinction avec le tableau de bord stratégique et le tableau de bord de gestion

Contrairement au tableau de bord stratégique (balanced scorecard), le tableau de bord opérationnel ne se base pas sur un modèle de performance standardisé mais un modèle issu d’une concertation interne. Sa démarche d’élaboration part du bas pour aller vers le haut puis redescend vers le bas (on appelle cela une démarche bottom-up et top down).

Par ailleurs, il est différent du tableau de bord de gestion consistant à comparer des prévisions aux réalisations effectives et ce dans le but de mettre en place des actions correctives appropriées.

Pour plus d’informations : les différents tableaux de bord.

A quoi sert un tableau de bord opérationnel ?

Le tableau de bord opérationnel ne peut être établi qu’après que la stratégie de l’entreprise ait été clairement définie et déclinée en différents plans d’actions. Ses principaux objectifs consistent :

  • d’une part à mesurer le degré d’avancement de chacun de ces plans d’actions,
  • et d’autre part à évaluer le niveau de la performance atteinte à date.

L’horizon qu’il couvre est considéré comme du court terme (contrairement au tableau de bord stratégique qui, quant à lui, traite du long terme). Un tableau de bord opérationnel est donc un outil de suivi et un outil d’aide à la décision.

Comment construire un tableau de bord opérationnel ?

La construction d’un tableau de bord opérationnel nécessite un travail de réflexion assez simple mais indispensable.

En fonction de la stratégie menée, des points clefs doivent être extraits (ventes, coûts, qualité, délai). Pour chacun d’entre eux, des paramètres sont identifiés.

Deux types d’indicateurs sont alors définis pour chaque paramètre :

  • des indicateurs de performance évaluant le niveau de performance de l’action,
  • et des indicateurs de pilotage mesurer le degré d’avancement du plan d’actions.

Ces indicateurs sont choisis par les opérationnels en concertation et sous la supervision de leur direction. Ceux-ci sont ensuite validés par les dirigeants insérés dans le tableau de bord.

Le tableau de bord opérationnel est alors rempli selon la périodicité choisie (idéalement tous les jours, toutes les semaines ou, dans le pire des cas tous les mois) et les indicateurs sont regroupés. Leur résultat doit être analysé comme suit :

Indicateurs de pilotage Indicateurs de performance Signification
Satisfaisants Satisfaisants Le plan d’actions a ou être mené comme prévu et la performance attendue est atteinte.
Non satisfaisants Non satisfaisants Le plan d’actions n’a pas été mis en oeuvre et les performances sont en- deçà des objectifs.
Satisfaisants Non satisfaisants Le plan d’actions a été déployé mais la performance n’est pas au rendez-vous.
Non satisfaisant Satisfaisants Le plan d’actions n’a pas été mis en oeuvre et pourtant la performance est là.

Pour savoir comment le construire avec succès : réussir son tableau de bord.
En cas d’acquisition, voici nos conseils pour le choisir : choisir son logiciel de tableau de bord.

Donnez-lui une note !

Merci pour votre vote.

Ecrit par
Thibaut Clermont

Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et fondateur de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité.

A lire aussi...

gestion comptable auto-entreprise
La gestion comptable de l’auto-entreprise 

En tant qu'auto-entrepreneur, la gestion comptable est un aspect crucial pour assurer le bon fonctionnement de votre activité. De la rédaction des factures à la tenue des livres comptables, chaque étape nécessite une attention particulière pour rester en conformité avec la législation en vigueur. Dans cet article, nous explorerons les différentes facettes de la gestion comptable de l’auto-entreprise. 

changer expert comptable
Comment changer d'expert-comptable ?

Lorsqu'une entreprise souhaite changer d'expert-comptable, elle doit respecter un certain nombre de règles. Comment gérer au mieux la transition liée à un changement d'expert-comptable ?

les fonds prorpres de l'entreprise
Les fonds propres de l'entreprise

Les fonds propres d'une entreprise comprennent les capitaux propres et les autres fonds propres. Ils correspondent aux sommes versées par les associés ou actionnaires, augmentées par les profits générés annuellement par l’entreprise qui ne sont pas distribués en dividendes.

apport en capital ou compte courant d’associé
Besoin de financement d’une entreprise : apport en capital ou en compte courant d’associé ?  

La liquidité est primordiale au lancement, puis au développement de l’entreprise. Que ce soit pour affirmer une stabilité financière, ou palier des passages à vide, le besoin de financement est omniprésent. Alors quelle méthode appliquer ?

Abonnez-vous à la newsletter !

abandons-creances-1024x767

1 commentaire

  • Bouhanna

    Merci pour ces informations qui m'ont été très utiles !

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *