La traduction des états financiers en langue étrangère

Publié le 3 min
Avatar photo
Ecrit par Jérôme Willard

Une société française filiale d’un groupe étranger est soumise comme toute société au dépôt de comptes annuels libellés en français. Le groupe étranger se trouve alors soumis à la difficulté de lire, voire valider des comptes dans une langue qu’il ne maîtrise pas forcément. Il faut alors envisager de traduire ces comptes du français vers une langue étrangère.

traduction états financiers langue étrangère

La traduction par le logiciel comptable

La plupart des logiciels comptables prévoient une traduction automatique des états financiers dans une autre langue : évidemment en anglais et parfois en allemand ou en espagnol.

Cette traduction se limite cependant aux grandes rubriques du bilan et du compte de résultat mais ne peut pas être étendue aux intitulés de comptes comptables. Il est donc possible d’obtenir les grandes rubriques de l’actif/passif (immobilisations incorporelles, immobilisations corporelles, immobilisations financières…) et du compte de résultat (chiffre d’affaires…) dans une autre langue mais sans avoir ces informations dans le détail (c’est-à-dire la traduction de chaque compte). C’est un premier niveau d’information pour le dirigeant étranger.

Les limites de la traduction automatique

Une limite de cette traduction automatique réside cependant dans le format de présentation des comptes annuels. Si le pays de la maison mère a un modèle de présentation proche de la France (par exemple l’Allemagne), alors la lecture des comptes  ne pose pas de problème au groupe étranger. Si le format est différent (par exemple la Grande Bretagne ou les Etats-Unis), il est plus compliqué de lire les comptes.

Des travaux complémentaires pour restituer les comptes

De fait, pour arriver à un format qui convienne à la maison mère, cette dernière demande une restitution, le plus souvent sous excel, dans un format de fichier qu’elle a elle-même défini. Ce document qui peut comporter un nombre important d’onglets est souvent appelé « package annuel ».

A un autre niveau, il est parfois demandé de procéder à des retraitements comptables des comptes français pour les présenter en IFRS ou US GAAP. Il ne s’agit plus alors d’une simple traduction linguistique des comptes français mais bien d’une « traduction comptable ».

En conclusion, nous voyons que la traduction des comptes français dans une langue étrangère peut être simple (simple traduction automatique) mais demande fréquemment des travaux complémentaires.

Donnez-lui une note !

Merci pour votre vote.

Avatar photo
Ecrit par
Jérôme Willard

Jérôme WILLARD, Expert-comptables associé - cabinet Astria

A lire aussi...

Comptabilité d'une TPE : les obligations

La TPE, ou Très Petite Entreprise, doit, comme toute entreprise, tenir une comptabilité. Toutefois, l'étendue de ses obligations comptables est moindre que pour une entité de taille importante. Compta-Facile vous les présente dans […]

choisir son expert-comptable
Comment choisir un expert-comptable ?

Les entreprises ont la possibilité de tenir leur comptabilité elles-mêmes ou de la confier à un professionnel. Dans ce dernier cas, elles doivent choisir un expert-comptable. Cette démarche peut parfois s'avérer compliquée car il est primordial de solliciter le bon professionnel. Cinq conseils pour y parvenir.

tableau de bord
Le tableau de bord : définition, utilité et construction

Le tableau de bord est un outil très important pour le chef d'entreprise mais qui n'est en pratique pas très souvent utilisé. 

Crédit d'impôt industrie verte (C3IV)
Crédit d'impôt industrie verte : modalités et taux

Orientation assumée du projet de la loi de finances 2024, le crédit d’impôt au titre des investissements dans l’industrie verte soutient les entreprises engagées dans l’énergie décarbonée. Le dispositif pourrait, d’après Bercy, s’élever […]

Abonnez-vous à la newsletter !

abandons-creances-1024x767

Aucun commentaire.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *