Vous êtes ici : Accueil » Business plan » Partie rédactionnelle du business plan » L’executive summary du business plan

L’executive summary du business plan

La rédaction d’un business plan aboutit à la production d’une courte note appelée executive summary. Ce document, restreint en nombre de pages, doit présenter un certain nombre d’informations. Compta-Facile vous présente sa fiche sur l’executive summary qui répond aux questions : qu’est-ce qu’un executive summary ? Quel est son contenu ? Comment faire pour le rédiger correctement?

executive summary business plan

Définition de l’executive summary

L’executive summary est une courte note insérée au début d’un business plan, avant la partie rédactionnelle.

Elle a vocation à résumer les principales caractéristiques financières et non-financières fondamentales d’un projet afin de permettre à son lecteur de se fonder une opinion sur celui-ci en quelques minutes seulement. Elle est généralement comparée à une bande annonce de film : son objectif est de convaincre rapidement son lecteur.

Elle contient un certain nombre d’informations que nous présentons ci-dessous (ces dernières doivent, bien évidemment, être adaptées en fonction du type d’activité exercée et des spécificités du projet).

Contenu de l’executive summary

L’executive summary résume chaque point de la partie rédactionnelle d’un business plan et toute la partie financière en quelques lignes.

Le marché

Le marché doit être présenté de manière globale et sommaire (taille, état, perspectives d’évolution, segmentation, etc.). Ses besoins doivent être clairement identifiés ici.

Les objectifs

Il convient d’indiquer les prétentions de l’entreprise, notamment en terme de parts de marché, de chiffre d’affaires prévisionnel et, plus généralement, de développement. Les principaux concurrents pourront également être cités ici et regroupés sous un tableau assez succin reprenant leurs chiffres clefs, leurs points forts et leurs points faibles.

Le business model

Face aux besoins qu’il a identifié, le porteur de projet apporte une solution : il s’agit de sa stratégie. Il est nécessaire d’indiquer ici le positionnement stratégique de l’entreprise c’est-à-dire d’énoncer les produits ou services qu’elle va proposer et le profil de clients qu’elle souhaite satisfaire pour atteindre ses objectifs. Les points forts et les points faibles de l’organisation pourront être résumés ici.

Le plan opérationnel

Le plan opérationnel reprend l’ensemble des actions qui vont être mises en oeuvre pour garantir le niveau d’activité prévu : politique de prix, politique de distribution des produits/services et politique de communication.

L’équipe

Toutes les personnes ayant une importance capitale dans le projet (c’est-à-dire le porteur de projet et son équipe) doivent être brièvement décrites ici. Leurs expériences passées en lien avec le projet ainsi que leurs rôles doivent être présentés.

La structure juridique

Il peut être judicieux d’insérer un volet juridique en indiquant la structure juridique retenue pour le projet ainsi que les principales clauses qui vont régir les relations entre les associés (pacte d’actionnaires par exemple).

Les chiffres financiers

Les principaux chiffre issus du prévisionnel financier pourront être insérés ici. Il convient de ne retenir que ceux qui intéressent le destinataire du business plan : montant global du besoin financier, chiffre d’affaires prévisionnel, résultats nets, seuil de rentabilité, etc. Une présentation sous forme de tableau pourra être utilisée.

La demande au lecteur

Les besoins exprimés à l’égard du lecteur du business plan doivent apparaître clairement dans la dernière partie de l’executive summary (demande de financement ou demande de participation au capital sous forme d’investissement).

Conseils pour rédiger un executive summary

Rédiger l’executive summary en dernier

L’executive summary étant le résumé d’un projet, il doit être rédigé après la partie rédactionnelle et la partie financière du business plan. Il représente l’aboutissement du processus d’établissement d’un business plan.

Soigner le fond et la forme

Sur le fond, l’executive summary doit représenter la synthèse parfaite du projet. Il est indispensable de bien s’y faire comprendre et de faire preuve d’un esprit critique. Des relectures rigoureuses s’imposent, de la part du porteur de projet lui-même mais également de son entourage ou de ses éventuels associés.

Sur la forme, il doit contenir un petit nombre de paragraphes bien aérés. Visuellement, son contenu son apparaître clairement et il faut avoir recours, de préférence, à des phrases courtes. Les idées importantes peuvent être mises en caractère gras et la mise en page doit être soignée (utilisation des outils de style). Il faut également éviter de commettre des fautes d’orthographes.

Ne pas dépasser deux pages

Idéalement, l’executive summary ne doit comporter qu’une seule page. Cela permettra au lecteur d’effectuer une analyse rapide de cette synthèse. Dans le pire des cas, il pourra en compter deux.

Ne pas survendre

Il n’est pas nécessaire de survendre le projet dans l’executive summary. En effet, il ne s’agit pas d’une plaquette commerciale mais bien d’un résumé. Il faut donc, au contraire, reconnaître ses points faibles et les intégrer dans le raisonnement.

_~-*-~_

Découvrez notre livre sur le business plan et mettez toutes les chances de votre côté pour le réussir…

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*