Vous êtes ici : Accueil » L'analyse financière » L'analyse du compte de résultat » Les charges variables : définition, calcul et utilité

Les charges variables : définition, calcul et utilité

Certaines charges supportées par les entreprises varient en fonction du niveau de l’activité. En cas de baisse du carnet de commandes, elles se rétractent. A l’inverse, lorsqu’il part à la hausse, elles augmentent proportionnellement ou non au volume de l’activité. Ces charges, additionnées entre elles donnent les coûts variables d’une entreprise. Elles sont essentielles en comptabilité (et notamment en comptabilité analytique). Compta-Facile les étudie ici et répond aux questions : qu’est-ce qu’une charge variable ? Comment calculer les coûts variables au sein d’une entreprise ? A quoi servent-ils ?

charges et couts variables

Définition et calcul des charges variables

Qu’est-ce qu’un coût variable ?

Une charge variable représente une dépense supportée par l’entreprise dont le montant varie en fonction de l’activité. Ainsi, lorsqu’elle vend plus de marchandises, de produits ou de prestations de services, les charges variables augmentent de façon corrélative. Si l’entreprise ne réalise plus aucun chiffre d’affaires, elle ne supporte plus aucune charge variable.

Sont considérées comme des charges variables les postes suivants :

  • Les achats de marchandises, achats de matières premières et de prestations de services,
  • Les frais de sous-traitance (lorsqu’une entreprise n’effectue pas elle-même les prestations qu’elle a vendues),
  • Les dépenses d’énergies (eau, électricité, fioul, gaz…) pour les entreprises qui transforment de la matière,
  • Les commissions sur cartes bleues représentant un pourcentage du chiffre d’affaires encaissé,
  • Les rémunérations du personnel opérationnel (ceux qui transforment les matières ou conçoivent les produits vendus par l’entreprise).

Comment calculer les charges variables d’une entreprise ?

Il n’est pas forcément aisé de calculer les charges variables d’une entreprise. Elles doivent toutefois être identifiées au cours d’un travail de recensement des charges, à partir d’une balance comptable. Il convient de passer en revue chaque compte de la balance et de déterminer s’il revêt une nature plutôt fixe ou variable.

Il est conseillé de formaliser cette répartition dans un tableau à double entrée mentionnant clairement la ventilation charges fixes / charges variables :

Numéro de compte Libellé  Solde  Ventilation
Charges variables Charges fixes Montant affecté
601 Matières premières et fournitures
602 Autres approvisionnements
611 Sous-traitance générale
627 Services bancaires et assimilés

Pour apprendre à les reconnaître : Comment distinguer une charge variable d’une charge fixe ?

Intérêts de calculer des charges variables

Pourquoi calculer les coûts variables d’une entreprise ?

Les charges variables ne fournissent à elles seules une information financière suffisante. Elles doivent être retraitée pour être interprétables. Elles servent principalement au calcul de deux indicateurs :

Définie comme la différence entre le chiffre d’affaires et le montant total des coûts variables rencontrés, la marge sur coûts variables représentent la marge de manœuvre qu’a une entreprise afin de financer ses charges de structure. Divisée par le chiffre d’affaires, on obtient le taux de marge sur coûts variables.

Il correspond au rapport entre les charges fixes d’une entreprise (au numérateur) et le taux de marge sur coûts variables (au dénominateur). Exprimé en unité monétaire (euros par exemple), il fournit une indication sur le chiffre d’affaires minimum à réaliser pour couvrir les charges structurelles. En d’autres termes, il s’agit du chiffre d’affaires qui, généré à l’euro près, donne un résultat final égal à zéro. L’enjeu, bien évidemment, est qu’il soit dépassé afin de réaliser un bénéfice.

Les charges variables sont importantes en contrôle de gestion. Elles alimentent de nombreuses méthodes de calculs de coûts et notamment la méthode des coûts partiels et la méthode du direct costing. A l’issue de la démarche, un compte de résultat différentiel est généralement établi.

Quand calculer les coûts variables d’une entreprise ?

Quel que soit le stade auquel se trouve une entreprise, elle a tout intérêt à procéder au calcul de ses coûts variables :

  • Création d’entreprise : le calcul de la marge sur coûts variables et du seuil de rentabilité sont des données clefs du prévisionnel financier. Ces indicateurs sont systématiquement analysés par le destinataire du business plan. Ils lui permettent notamment d’apprécier le risque généré par le projet et les probabilités d’atteinte des objectifs ;
  • Reprise d’entreprise : les indicateurs découlant des charges variables et fixes donnent une information essentielle sur la structure des coûts de la société cible. La démarche de distinction permettra notamment d’analyser les charges de structure afin de trouver une solution pour les rendre variables et ainsi assainir la situation ;
  • En régime de croisière : l’enjeu pour toute entreprise est de variabiliser ses coûts. Ainsi, en cas de baisse du volume de l’activité, elle n’a pas de frais fixes à supporter. Des décisions de gestion peuvent, en ce sens, être prises. Ces différents indicateurs peuvent être regroupés dans un tableau de bord budgétaire.

Conclusion : une charge variable fluctue en fonction du volume d’activité de l’entreprise. Les coûts variables permettent de calculer la marge sur coûts variables ainsi que le seuil de rentabilité ; deux indicateurs essentiels en contrôle de gestion.

 

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont

Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d’information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.