Vous êtes ici : Accueil » L'analyse financière » L'analyse du compte de résultat » La marge sur coûts variables : définition, calcul et utilité

La marge sur coûts variables : définition, calcul et utilité

La marge sur coûts variables est une donnée importante qui découle de la comptabilité analytique et donc de la comptabilité générale. Elle permet de mettre en évidence la marge de manœuvre financière dont dispose une entreprise afin de financer ses frais fixes. Compta-Facile y consacre une fiche complète répondant aux interrogations suivantes : qu’est-ce que la marge sur coûts variables ? Comment la calculer ? Comment l’interpréter ?

marge sur couts variables

Qu’est-ce que la marge sur coûts variables ?

Pour comprendre ce qu’est une marge sur coût variable, il convient tout d’abord d’intégrer certains paramètres fondamentaux de la comptabilité. Ici, le chiffre d’affaires généré par une entreprise est destiné à couvrir deux types de frais : les coûts variables d’un côté (dont le montant varie en fonction du volume de l’activité, proportionnellement ou non) et les coûts fixes de l’autre (dont le montant reste identique, quel que soit le niveau de l’activité). Une fois que ces charges sont couvertes, l’entreprise réalise un bénéfice.

Par définition, une marge sur coût variable est l’excédent du chiffre d’affaires sur les charges variables. Elle est retranscrite dans un compte de résultat différentiel.

Comment calculer une marge sur coûts variables ?

Avant de procéder au calcul de la marge sur coûts variables (MCV), il convient de distinguer les charges fixes des charges variables, en fonction de la composition de la structure des coûts de l’entreprise. Chaque poste comptable de la balance générale de l’entreprise (et plus particulièrement chaque compte de gestion) doit être analysé afin que sa nature soit identifiée. Cette étape peut poser des difficultés, les charges étant généralement catégorisées, parfois à tort, en priorité en coûts fixes. Il est possible de créer des axes analytiques différents si l’entreprise tient une comptabilité analytique en plus de sa comptabilité générale, afin d’alléger le poids de cette démarche. Chaque dépense sera ainsi affectée dans un compte général et ventilée sur différents axes analytiques choisis par l’entreprise.

Une fois les charges affectées, il est possible de calculer la marge sur coûts variables (globalement au niveau de l’entreprise, produit par produit, par famille de produits ou par branche d’activité de l’entreprise) :

Marge sur coûts variables (MCV) = Chiffre d’affaires – Charges variables

Dès lors, le taux de marge sur coûts variables peut également être calculé :

Taux de marge sur coûts variables (TMCV) = Marge sur coûts variables / Chiffres d’affaire

Pourquoi calculer une marge sur coûts variables ?

La marge sur coûts variables est un véritable indicateur de rentabilité. Son calcul permet d’assurer que l’entreprise réalise un volume d’affaires suffisant pour faire face à ses coûts fixes et générer un bénéfice.

Par ailleurs, la marge sur coûts variables, contrairement aux coûts fixes qui sont calculés de manière globale, peut être déterminée par produit, par famille de produits ou par activité. Cette faculté permet de :

  • Mesurer la performance et la rentabilité de chaque produit ou branche d’une entreprise,
  • D’évaluer la contribution de chaque produit à subventionner les coûts fixes globaux de l’entreprise,
  • D’abandonner les activités pas assez rentables.

Dans le cadre de la gestion d’une entreprise, les décisions prises en matière de structure des coûts s’orientent plutôt vers une stratégie de variabilisation des coûts fixes. L’enjeu est généralement de rendre des coûts fixes variables et ce afin de limiter le risque financier encouru en cas de baisse du volume des ventes.

Enfin, le calcul de la marge sur coûts variables permet de procéder au calcul de ratios financiers essentiels :

  • Le seuil de rentabilité

C’est le rapport entre les charges fixes d’une entreprise et son taux de marge sur coûts variables. Il donne avec précision le montant de chiffre d’affaires à réaliser pour couvrir les taux fixes et donc aboutir à un résultat nul.

  • La marge de sécurité

Lorsque l’entreprise a connaissance de son seuil de rentabilité, elle peut déterminer l’avance monétaire dont elle dispose afin de financier des frais fixes supplémentaires éventuels. La marge de sécurité est donc la différence entre le chiffre d’affaires réalisé et le seuil de rentabilité.

Conclusion : la marge sur coûts variables est une donnée essentielle pour toute entreprise (surtout pour celles qui exercent une activité de négoce ou de production). Elle permet d’identifier la somme d’argent qui pourra être consacrée au financement des frais fixes de l’entreprise puis de calculer son seuil de rentabilité.

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont

Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d’information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Merci pour ce site très clair et simple.
    Très bonne méthodologie, merci !
    Bonne continuation

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.