La comptabilisation des remboursements de formation

Publié le 4 min
Ecrit par Thibaut Clermont

Les entreprises qui supportent des frais de formation peuvent prétendre, sous certaines conditions, à un remboursement de la part de l’organisme paritaire auprès duquel elles cotisent. Cet article de Compta-Facile aborde le traitement comptable de ce remboursement en répondant à la question : comment comptabiliser un remboursement de formation ?

comptabilisation-remboursement-formation

Principes de comptabilisation des remboursements de formation

Le traitement comptable d’un remboursement de formation va dépendre de la nature de celui-ci :

  • Remboursement de formation forfaitaire

Dans ce cas, l’entreprise est remboursée au moyen d’un forfait dont le montant ne couvre pas les dépenses de formation réellement supportées. Il s’agira, par exemple, d’une prise en charge des formations à hauteur de « X » euros par heure.

  • Remboursement de formation au réel

Il est également possible que l’entreprise se fasse rembourser le montant exact des sommes qu’elle a engagées (ou une partie de celles-ci) pour la formation de ses salariés.

Comptabilisation des remboursements de formations forfaitaires

Les remboursements de formations, lorsqu’ils sont effectués de manière forfaitaire, doivent être enregistrés dans un compte de transfert de charges. En pratique, voici comment comptabiliser un remboursement de formation lorsqu’il est octroyé :

  • On débite le compte 443 « Opérations particulières avec l’Etat »,
  • Et on crédite :
    • Le compte 791 « Transfert de charges d’exploitation »,
    • Le compte 44571 « TVA collectée » le cas échéant.

Puis lorsqu’il est reçu :

  • On débite le compte 512 « Banque »,
  • Et on crédite le compte 443 « Opérations particulières avec l’Etat ».

Lorsque le remboursement est acquis à la clôture d’un exercice, c’est-à-dire que l’entreprise remplisse bien toutes les conditions pour en bénéficier, mais qu’il n’est pas encore versé à l’entreprise, il doit être enregistré en produit à recevoir dans un journal d’opérations diverses (ou d’inventaire) :

  • On débite le compte 4487 « Etat – Produits à recevoir »,
  • Et on crédite :
    • Le compte 791 « Transfert de charges d’exploitation »,
    • Le compte 4458 « Taxes sur le chiffre d’affaires à régulariser ou en attente  » le cas échéant.

Dans la configuration inverse (remboursement reçu avant la tenue de la formation), il conviendra de comptabiliser un produit constaté d’avance :

  • On débite le compte 791 « Transfert de charges d’exploitation »,
  • Et on crédite le compte 487 « Produits constatés d’avance ».

Comptabilisation des remboursements de formations de sommes réelles

Lorsque l’Etat ou un organisme paritaire remboursement partiellement ou totalement une dépense de formation, c’est le compte de charges initialement débité qui doit être crédité. En effet, contrairement à ce qui est prévu pour les remboursements forfaitaires, ce mode de remboursement porte sur une charge précise et clairement identifiable. Le remboursement de formation, lorsqu’il est octroyé, est comptabilisé comme suit :

  • On débite le compte 443 « Opérations particulières avec l’Etat »,
  • Et on crédite :
    • Le compte 6333 « Participation des employeurs à la formation professionnelle continue » ou le compte 6228 « Rémunération d’intermédiaires et honoraires »,
    • Le compte 44566 « TVA déductible sur autres biens et services » le cas échéant.

Pour plus d’informations sur le traitement comptable de la charge initiale : comptabiliser des dépenses de formation.

Lorsque le remboursement est perçu :

  • On débite le compte 512 « Banque »,
  • Et on crédite le compte 443 « Opérations particulières avec l’Etat ».

Par ailleurs, lorsque les conditions pour bénéficier du remboursement sont réunies mais que l’entreprise ne l’a pas encore perçu à la clôture de l’exercice, un produit à recevoir doit être enregistré :

  • On débite le compte 4487 « Etat – Produits à recevoir »,
  • Et on crédite :
    • Le compte 6333 « Participation des employeurs à la formation professionnelle continue » ou le compte 6228 « Rémunération d’intermédiaires et honoraires »,
    • Le compte 4458 « Taxes sur le chiffre d’affaires à régulariser ou en attente   » le cas échéant.

Et dans l’hypothèse ou le remboursement est perçu avant que la charge ne soit supportée à la clôture :

  • On débite le compte 487 « Produits constatés d’avance »,
  • Et on crédite le compte 6333 « Participation des employeurs à la formation professionnelle continue » ou le compte 6228 « Rémunération d’intermédiaires et honoraires ».

Conclusion : un remboursement de formation est comptabilisé au débit du compte 791 « Transfert de charges d’exploitation » s’il est effectué de façon forfaitaire. Si s’agit de sommes précises, le compte de charges initialement débité doit être crédité. Il est généralement comptabilisé comme une aide à l’emploi.

Donnez-lui une note !

Merci pour votre vote.

Ecrit par
Thibaut Clermont

Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et fondateur de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité.

A lire aussi...

Crédit d'impôt industrie verte (C3IV)
Crédit d'impôt industrie verte : modalités et taux

Orientation assumée du projet de la loi de finances 2024, le crédit d’impôt au titre des investissements dans l’industrie verte soutient les entreprises engagées dans l’énergie décarbonée. Le dispositif pourrait, d’après Bercy, s’élever […]

pourquoi choisir un expert comptable en ligne avantages inconvenients conseils
Pourquoi choisir un expert-comptable en ligne ?

A l'heure du numérique, de nombreux experts-comptables proposent des solutions en ligne. Que valent-elles ? Sont-elles avantageuses ? Quels sont leurs inconvénients ? Compta-Facile fait le point en répondant à la question fondamentale […]

faire vérifier sa comptabilité par un expert-comptable
Faire vérifier sa comptabilité par un expert-comptable

Un expert-comptable peut vérifier la comptabilité d'une entreprise, quel que soit son statut juridique. La mission qu'il va exercer dépend des besoins de l'entreprise ainsi que de ses souhaits. Est-ce obligatoire ? En quoi consiste la mission comptable que vous pourriez lui confier ?

Tarif d’un expert-comptable combien coûte un expert-comptable
Tarif d'un expert-comptable : combien coûtent ses honoraires ?

En contrepartie de l'exercice de sa mission, un expert-comptable perçoit une rémunération appelée "honoraires". Cette rémunération doit respecter certaines règles. Tout ce qu'il faut savoir sur les honoraires d'un expert-comptable.

Abonnez-vous à la newsletter !

abandons-creances-1024x767

Aucun commentaire.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *