La comptabilisation de la taxe sur les salaires (compte 6311)

Publié le 4 min Mis à jour le
Ecrit par Thibaut Clermont

La taxe sur les salaires est une contribution due par les entreprises qui emploient des salariés et qui ne sont pas soumises à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Dans cet article, Compta-Facile aborde les schémas d’enregistrements comptables de la taxe sur les salaires.

Comptabilisation taxe sur les salaires

La taxe sur les salaires en détail

La taxe sur les salaires vise les employeurs établis en France qui ne sont pas assujettis à la TVA (en totalité ou partiellement). Cette taxe concerne notamment certaines professions médicales et paramédicales (médecin, sage-femme, ostéopathe…), les établissements bancaires et financiers, les établissements d’assurance, les organismes mutualistes, certaines activités immobilières, les établissements d’enseignement, etc.

La taxe sur les salaires est calculée en fonction des salaires bruts versés pendant l’année civile selon un barème progressif qui s’applique aux rémunérations versées salarié par salarié. L’assiette de la TS est alignée sur celle de la CSG. Voici les taux globaux applicables pour 2018 :

  • Salaire brut annuel inférieur ou égal à 7 798 € : 4,25%
  • Salaire brut annuel compris entre 7 799 € et 15 572 € : 8,50%
  • Salaire brut annuel supérieur à 15 572 € : 13,60%

La taxe sur les salaires n’est pas due si son montant annuel ne dépasse pas 1 200 €. Dans ce cas, il n’y a même pas de déclaration à déposer. De plus, lorsque le montant annuel de la taxe sur les salaires est compris entre 1 200 € et 2 040 €, l’entreprise peut bénéficier d’une décote égale aux 3/4 de la différence entre cette limite de 2 040 € et le montant réel de sa taxe.

La périodicité du paiement de la taxe sur les salaires dépend de son montant (N-1) :

  • Entre 1 200 € et 3 999 € : un seul versement annuel
  • Entre 4 000 € et 10 000 € : trois versements d’acomptes trimestriels provisionnels et un versement de régularisation annuelle
  • A partir de 10 001 € :  onze versements d’acomptes mensuels provisionnels et un versement de régularisation annuelle

Fiscalement, une déclaration annuelle doit être souscrite dans tous les cas (déclaration annuelle n°2502). Lorsque l’entreprise est tenue de verser des acomptes (mensuels ou trimestriels), elle doit souscrire des relevés de versements provisionnels n°2501 (3 ou 11) ainsi qu’une déclaration annuelle n° 2502.

La comptabilisation de la taxe sur les salaires (6311)

Comptabilisation d’une charge à payer de taxe sur les salaires

La taxe sur les salaires est assises sur les rémunérations versées au cours de l’année en question mais elle ne sera payée (totalement ou partiellement), qu’à l’issue de l’année écoulée. Ainsi, à la clôture de l’exercice, il convient de comptabiliser une charge à payer de taxe sur les salaires :

  • On débite le compte 6311 « Taxe sur les salaires » ;
  • Et on crédite le compte 4486 « État – charge à payer ».

Remarque : il est également possible d’utiliser le compte 447 « Autres impôts, taxes et versements assimilés ».

A l’ouverture de l’exercice suivant, l’écriture comptable de charge à payer doit être extournée.

Exemple : une entreprise non soumise à TVA a employé un salarié au cours de l’exercice N (qui se déroule du 1er janvier au 31 décembre de chaque année). Les rémunérations brutes versées à ce dernier se sont élevées à 20 000 €. Elle est redevable de la taxe sur les salaires. En N-1, elle s’était acquittée d’une contribution d’un montant de 3 000 euros. Au cours de l’exercice N, elle n’a versé aucun acompte de taxe sur les salaires. Au 31 décembre N, elle va devoir comptabiliser une écriture de charge à payer de taxe sur les salaires : débit du compte 6311 pour 1 594 €, calculé comme suit : (7 798 x 4,25 %) + ((15 572 – 7 799) x 8,5 %) + ((20 000 – 15 573 ) x 13,60 %). Et on crédite le compte 4486 pour cette même somme.

Comptabilisation du paiement de taxe sur les salaires

Le paiement de la taxe sur les salaires doit être comptabilisée comme suit :

  • On débite le compte 6311 « Taxe sur les salaires » ;
  • Et on crédite le compte 512 « Banque ».

Fiscalement, cette taxe est déductible.

A lire également sur les impôts et taxes :

Conclusion : La taxe sur les salaires est due par les entreprises qui ne sont pas soumises à la TVA et qui emploient un ou plusieurs salariés. Elle doit être comptabilisée au débit du compte 6311. La charge à payer de taxe sur les salaires doit, quant à elle, figurer au crédit du compte 4486.

Donnez-lui une note !

Merci pour votre vote.

Ecrit par
Thibaut Clermont

Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et fondateur de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité.

A lire aussi...

La liquidation d'une entreprise, quand et comment
Guide complet sur la liquidation d'une entreprise : formalités légales et annonce

La liquidation d'une entreprise est une étape souvent difficile à franchir, mais qui peut être inévitable dans certaines situations. Que ce soit en raison de difficultés financières, de la fin d'une activité ou d'une décision stratégique, il est essentiel de comprendre les formalités légales entourant ce processus.

Notre shortlist des 5 meilleurs podcasts sur l’entreprenariat

Créateur d’entreprise ou entrepreneur(se) déjà établi(e), vous êtes en quête de motivation et de conseils pour faire prospérer votre activité ? Nous avons concocté une shortlist avec 5 podcasts pour les entrepreneur(ses), avec chacun leur angle différent.

actif bilan comptable
Le besoin en fonds de roulement (BFR) : définition, calcul et intérêt

Le besoin en fonds de roulement, plus couramment appelé BFR, est un indicateur très important pour les entreprises. Il représente les besoins de financement à court terme d'une entreprise résultant des décalages des flux de trésorerie correspondant […]

utilité expert-comptable
A quoi sert un expert-comptable ?

L’Expert-comptable est un acteur incontournable de la vie des entreprises. Mais à quoi sert-il ? Ce professionnel de l’expertise comptable est capable d’intervenir à tous les stades de l'existence d’une entreprise : en phase de […]

Abonnez-vous à la newsletter !

abandons-creances-1024x767

2 commentaires

  • thierry

    Bonjour,

    Pour le paiement, nous ne devrions pas débiter le compte 4486 « État – charge à payer » au lieu du compte 6311 « Taxe sur les salaires »?

    Merci pour votre retour

    Thibaut Clermont

    Bonjour,
    Non, car le compte 4486 représente un compte de régularisation. L'écriture enregistrée en fin d'année va être extournée à l'ouverture de l'exercice suivant (le compte 4486 s'en retrouvera ainsi soldé).
    Bon après-midi ! Cordialement, Thibaut CLERMONT.

  • Azesmaws

    Bonjour,
    Dans votre exemple Le calcul de la TS est erroné
    en fait il faut la calculer de manière progressif comme l'IR,
    donc pour les 20.000€ de salaire brut; la TS est égale à
    (7798 * 4.25%) + ((15572 - 7799) * 8.5%) + ((20000 - 15573 ) * 13.60 %) = 1594.41 € à arrondir 1594 €
    cordialement

    Lison Jacquet

    Bonjour Azesmaws,

    En effet, il y a une erreur de calcul, vous avez raison.
    Merci, je rectifie cela tout de suite.

    Bonne journée à vous.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *