Vous êtes ici : Accueil » Analyse financière » Analyse du compte de résultat » Calcul du seuil de rentabilité

Calcul du seuil de rentabilité

Le calcul du seuil de rentabilité est important pour toute entreprise, il permet de déterminer le montant du chiffre d’affaires à réaliser au cours d’une période pour atteindre l’équilibre (ou le point mort), c’est-à-dire avoir un résultat à zéro (total des charges = total des produits). Ainsi, le chef d’entreprise dispose d’un objectif à atteindre sur cette période et a normalement conscience qu’il commencera à générer des profits qu’à partir du montant où il a réalisé le chiffre d’affaires déterminé dans le calcul du seuil de rentabilité. Compta-Facile vous propose une fiche complète sur le seuil de rentabilité et le point mort.

seuil de rentabilité

1. Définition du seuil de rentabilité (SR)

Le seuil de rentabilité correspond au niveau de chiffre d’affaires à réaliser afin d’avoir un résultat nul. Il s’agit d’une donnée essentielle qui peut être obtenue en décomposant et en qualifiant les charges présentes dans une entreprise en fonction de leur nature : charges fixes ou charges variables.

Une charge fixe, également appelée charge de structure, est une charge dont le montant est indépendant du niveau de l’activité de l’entreprise. Il s’agit d’une charge récurrente qui sera à régler selon une périodicité fixée à l’avance, peu importe que l’entreprise ait réalisé ou non du chiffre d’affaires sur cette période. Il pourra s’agir, par exemple, de loyers immobiliers, primes d’assurance, dotations aux amortissements, etc.

A l’inverse, une charge variable (ou charge opérationnelle) constitue une charge directement liée au volume d’’activité de l’entreprise. Il s’agira, par exemple, des achats de marchandises pour les entreprises de négoce, des achats de matières et fournitures pour les entreprises de production, etc.

2. Calcul du seuil de rentabilité (SR)

Le seuil de rentabilité peut être calculée à partir du compte de résultat (pour plus d’informations : lire un compte de résultat), du tableau des soldes intermédiaires de gestion ou tout simplement à partir d’une balance comptable. Il nécessite certains retraitements extra-comptables, notamment pour distinguer les charges fixes des charges variables.

Le seuil de rentabilité est exprimé en chiffre d’affaires et est calculé ainsi :

Seuil de rentabilité = charges fixes / [ ( chiffre d’affaires – charges variables ) / chiffre d’affaires ]

Remarque : le rapport [ ( chiffre d’affaires – charges variables ) / chiffre d’affaires ] est appelé taux de marge sur coûts variables.

Ainsi, le montant du chiffre d’affaires correspondra aux ventes ou aux prestations à effectuer pour couvrir les charges fixes et les charges variables de l’entreprise. L’entreprise est rentable dès lors que ce seuil est franchi.

Exemple : une entreprise, qui exerce une activité d’achat-revente, réalise un chiffre d’affaires de 100 000 euros. Elle réalise une marge commerciale brute de 50% et rencontre 20 000 euros de frais fixes. Voici le calcul de son seuil de rentabilité : 20 000 / [ ( 100 000 – 50%*100 000 ) / 100 000 ] = 40 000 euros. L’entreprise devra réaliser un chiffre d’affaires d’au moins 40 000 euros afin de couvrir ses charges fixes, et donc de réaliser un résultat nul.

3. Calcul du point mort (PM)

Le point mort est une donnée qui découle du seuil de rentabilité. Il correspond, non plus à une donnée financière, mais à une durée exprimée en  nombre de jours, de mois ou d’années dont le dépassement est nécessaire pour être rentable.

Point Mort (en jours) = Seuil de Rentabilité / ( Chiffre d’Affaires annuel / 360 )

Reprise de l’exemple ci-dessus : le point mort en jours sera de 40 000 / ( 100 000 / 360 ) = 144 jours. A partir du 145ème jour, l’entreprise commencera à réaliser des bénéfices.

4. Utilité du seuil de rentabilité (SR)

Comme nous l’avions évoqué en introduction, le seuil de rentabilité permet de disposer d’un indicateur chiffré : à partir de X euros de chiffre d’affaires, les charges de l’entreprise sont couvertes :

  • Si le seuil de rentabilité est dépassé, l’entreprise réalise un bénéfice ;
  • Si le seuil de rentabilité n’est pas atteint, l’entreprise réalise une perte ;
  • Si le seuil de rentabilité est atteint à l’euro près, l’entreprise réalise un résultat nul.

Le seuil de rentabilité est un ratio fréquemment utilisé dans la pratique comptable, et notamment dans le cadre d’une création d’entreprise (au titre de l’élaboration d’un prévisionnel financier) ou dans le cadre d’une reprise d’entreprise (appréciation de la rentabilité de l’entreprise).

A propos de Pierre Facon

Pierre Facon
Pierre FACON - Webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

3 commentaires

  1. bouhedli mohamed nassim

    Merci pour toutes ses informations et bonne continuation

  2. Comment fait-on pour calculer le Seuil de Rentabilité (SR) dans le cas où notre activité ne nécessite pas de charges variables ?

    • Thibaut Clermont

      Bonjour,
      Dans ce cas là, votre seuil de rentabilité (niveau de chiffre d’affaires pour obtenir un résultat nul) est égal au montant de vos charges fixes.
      Bon après-midi. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*