Vous êtes ici : Accueil » Les écritures comptables » Les créances et dettes » Les créances et les dettes en comptabilité

Les créances et les dettes en comptabilité

En comptabilité, les opérations réalisées par une entreprise génèrent des créances et des dettes. Compta-Facile vous dévoile les principaux comptes à utiliser pour comptabiliser les créances et les dettes.

Les créances et les dettes en comptabilité

 1. Définition des créances et dettes

Une créance est un droit que détient une entreprise sur une autre personne (son débiteur) en vertu duquel elle peut exiger un paiement.

Une dette est une obligation que l’entreprise doit exécuter vis à vis d’un tiers (son créancier). Les dettes peuvent naître à la suite d’un contrat (achat auprès d’un fournisseur, contraction d’un prêt bancaire ou d’un crédit bail etc.) ou en application de la loi et des règlements (dettes envers les organismes sociaux, envers l’Etat etc.).

Les dettes et les créances d’une entreprise doivent être rattachées à l’exercice comptable concerné (celui au cours duquel elles ont pris naissance). Elles doivent rester au bilan de l’entreprise tant qu’elles ne sont pas éteintes juridiquement. De plus, aucune compensation ne peut être effectuée entre les créances et les dettes d’un même tiers, sauf à recueillir l’accord de ce dernier.

2. Les principales créances et dettes en comptabilité

En général, deux types de créances et dettes sont distinguées : les créances et dettes financières et les créances et dettes non financières.

A. Les créances et dettes financières

Ces créances et dettes dépendent du mode de financement de l’entreprise (emprunt par exemple). Elles s’étendent sur une durée supérieure à une année. Au bilan, la ventilation des créances et dettes financières selon leur échéance n’est pas obligatoire. Cependant, elle doit généralement être effectuée dans l’annexe comptable dans l’état des échéances des créances et des dettes.

Les dettes financières sont comptabilisées au crédit du compte 16 « Emprunts et dettes assimilées ». Leur remboursement est constaté par le débit du compte 16. Au bilan, les dettes financières figurent au passif dans la rubrique « dettes financières« .

Les créances financières sont comptabilisées au débit du compte 27 « Autres immobilisations financières ». Lorsque l’entreprise perçoit le remboursement de ses créances, elle doit créditer le compte 27. Au bilan, les créances financières figurent à l’actif dans la rubrique « Immobilisations financières« .

B. Les créances et dettes non financières

Cette catégorie regroupe l’ensemble des créances et des dettes nées à l’occasion d’opérations non financières (opérations courantes). Leur échéance est à moins d’un an.

Les dettes non financières sont comptabilisées au crédit :

  • du compte 40 « Fournisseurs et comptes rattachés » ;
  • du compte 42 « Personnel et comptes rattachés » ;
  • du compte 43 « Sécurité sociale et autres organismes sociaux » ;
  • du compte 44 « État et autres collectivités publiques » ;
  • du compte 46 « Créditeurs divers ».

Les dettes non financières figurent au passif du bilan, dans les rubriques « Dettes d’exploitation » et « Dettes diverses ».

Les créances non financières sont comptabilisées au débit :

  • du compte 41 « Clients et comptes rattachés » ;
  • du compte 46 « débiteurs divers »

Les créances non financières figurent à l’actif du bilan, dans les rubriques « Créances d’exploitation » et « Créances diverses ».

Conclusion : les créances figurent à l’actif du bilan comptable, les dettes au passif. Elles sont classées au bilan selon leur nature (financière ou non financière). Lorsque ces éléments sont significatifs, ils doivent être regroupés et ventilés selon leur échéance dans un tableau appelé état des échéances des créances et des dettes qui sera inséré dans l’annexe comptable.

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont

Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d’information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

8 commentaires

  1. Oh mon dieu, j’ai l’impression de retourner à l’IUT dans mes cours de Compta 🙂
    Merci pour cette dose de rappel très pratique, claire et concise !

  2. Bonjour,
    Est-ce que les comptes courants d’associés sont-ils considérés comme des dettes financières ?
    Merci.

    • Thibaut Clermont

      Bonjour,
      Vous souhaitez connaître la ligne du bilan comprenant les comptes courants d’associés, est-ce bien cela ? S’agit-il d’un bilan simplifié ?
      A vous lire, Cordialement, Thibaut CLERMONT.

  3. Bonjour.

    Je suis en train d’apprendre la gestion.
    J’ai une incompréhension concernant le bilan, et les créances.

    Imaginons, dans la passif j’inscris une capital de 10000 Euros, qui sert à l’achat de 10000 € de matériels reporté dans l’actif. Parfait, j’ai l’équilibre.
    Je vend des services, et lors de l’établissement du bilan, des clients n’ont pas encore payés mes factures pour un montant total de 1000€. Dans l’actif, j’inscris donc immobilisation financière de 1000€.
    Pour atteindre l’équilibre du bilan, je ne sais ou reporter cette créance dans le passif….avez-vous une idée? merci!

    • Thibaut Clermont

      Bonjour,
      Dans votre raisonnement, vous cometez une erreur et oubliez de prendre en compte une notion :
      1/ Les créances non réglées ne sont pas des immobilisations financières mais simplement des créances clients (elles sont visibles à l’actif du bilan, en dessous des immobilisations justement) ;
      2/ La vente de 1 000 euros aura généré un produit qui va alimenter le résultat de l’entreprise (or, ce résultat figurera au passif du bilan dans la rubrique des capitaux propres).
      De cette façon, votre bilan sera équilibré. Bonne journée. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

  4. Bonjour,

    Tout d’abord, merci de prendre du temps pour répondre aux gens qui, comme moi, ont des questions. C’est une belle démarche.

    Malgré vos explications et de nombreuses recherches sur le net, je ne trouve pas de réponse à ma question. Gérant majoritaire de ma petite SARL, j’ai dû lui faire un prêt de 4 000 € pour faire face à un problème de trésorerie.

    Je ne comprends pas comment je dois comptabiliser cela, dans un bilan simplifié.
    Par ailleurs, l’opération doit-elle se retrouver dans le compte de résultat ? Si oui, où ? (Le problème de trésorerie est réglé mais cette injection de 4 000 € me permet aussi de ne pas être en déficit cette année et de ne pas « creuser mon bilan ».)

    Merci par avance de votre aide !

    • Thibaut Clermont

      Bonjour,
      Si vous êtes associé de votre SARL, le prêt peut être assimilé à un apport en compte courant. Celui-ci doit être comptabilisé dans les comptes de votre SARL, dans le compte 4551 « Associés – Comptes courants ». L’opération ne figurera pas dans votre compte de résultat mais bien dans votre bilan. Il peut être remboursable à tout moment, sauf s’il est bloqué (des règles comptables particulières s’appliquent dans ce cas).
      Bonne journée. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.