Vous êtes ici : Accueil » Business plan » Présentation du business plan » Contenu d’un business plan : que mettre dedans ?

Contenu d’un business plan : que mettre dedans ?

Un business plan doit présenter un contenu particulier, plus ou moins exhaustif selon la nature du projet et sa dimension. Compta-Facile recense tous les éléments que doit contenir un business plan en répondant à la question : que mettre dans un business plan ?

Traditionnellement, un business plan comporte deux parties : un volet rédactionnel et un volet financier.

quel est le contenu d'un business plan

Contenu à mettre dans la partie rédactionnelle du business plan

Le premier volet revêt un caractère qualitatif. Il s’attarde à décrire le projet, son ampleur, la stratégie qui sera déployée, les objectifs poursuivis ainsi que les moyens mis en oeuvre pour les atteindre. Voici les principales informations que contient la partie rédactionnelle d’un business plan.

L’executive summary

C’est le chapitre le plus important de la partie rédactionnelle. L’executive summary est placé dans les premières pages du business plan mais il est paradoxalement rédigé en dernier. Et pour cause : il constitue l’accroche du business plan. Composé de deux pages maximum, il doit donner envie aux lecteurs (banquier, investisseur, associé) d’aller plus loin et d’accompagner le porteur de projet dans son aventure. Il doit aller à l’essentiel et être le plus clair possible. Les questions auxquelles il est important de répondre ici sont les suivantes :

  • Sur quel marché vais-je me lancer ? Quelles sont les attentes de mes futurs clients ? Comment vais-je me positionner sur ce marché ?
  • Quels sont mes objectifs ? De quel(s) avantage(s) dispose mon équipe par rapport à mes concurrents ?
  • Quels sont les besoins financiers de mon projet ? Quelle est la rentabilité que j’attends de celui-ci ?

Le marché, l’environnement concurrentiel et l’offre

Cette partie se décompose en 3 sous-parties liées entre elles. En effet, une offre a vocation à répondre à un besoin. Sans besoin, elle n’existe pas. Il conviendra tout d’abord d’analyser le marché (taille, segmentation, degré de maturité, réglementation, facteurs clés de succès, etc.). Ensuite, c’est l’environnement concurrentiel qui devra être étudié : identification des concurrents (récupération de certaines données financières, mise en évidence de leurs forces et de leurs faiblesse) et observation de l’environnement (intensité de la concurrence, pouvoirs des clients, pouvoirs des fournisseurs, produits de substitution et menace de nouveaux entrants). Enfin, l’offre doit être présentée (caractéristiques des produits et services vendus, forces et faiblesses).

Les objectifs et le positionnement stratégique

Il conviendra ici d’annoncer la stratégie déployée par le porteur de projet : va-t-elle s’attaquer au marché dans sa globalité ? Ou à un ou plusieurs segments de celui-ci (niches) ? Comment va-t-il se différencier de ses concurrents ? Les objectifs doivent également y être indiqués (parts de marché visées, chiffre d’affaires prévisionnel, point mort et rentabilité globale du projet).

Le plan opérationnel

Il s’agit de décrire ici les moyens que le porteur de projet souhaite mettre en oeuvre pour parvenir aux objectifs qu’il s’est fixé. Cela comprend le plan marketing et commercial (politique de prix, canaux de distribution et moyens de communication) et la logistique (fonctionnement de l’entreprise par analyse des flux entrants et sortants).

Les ressources humaines

Un projet ne peut aboutir sans Hommes. Cette partie a pour objectif de présenter l’équipe et les personnes clés du projet (rôle, expérience, formations et atouts). L’accent doit être porté sur les compétences du groupe et leur adéquation avec le projet. L’origine du projet pourra être évoqué de manière brève.

La dimension juridique

Tous les aspects juridiques seront évoqués ici : la structure choisie pour exercer l’activité (en nom propre ou en société), la répartition du capital de la société, l’existence éventuelle d’un pacte d’actionnaires, les représentants légaux de l’entreprise, etc.

Contenu à mettre dans la partie financière du business plan

Le second volet du business plan est quantitatif. Il recense les principales données chiffrées du projet et met en avant les besoins financiers qu’il génère. Voici l’ensemble des tableaux financiers que contient la partie financière d’un business plan (couramment appelée prévisionnel financier).

Le compte de résultat prévisionnel : définition et contenu

Le compte de résultat prévisionnel recense l’ensemble des flux qui modifient de manière positive ou négative le patrimoine de l’entreprise pendant une période appelée « exercice comptable ». Les produits vont générer de la richesse (il s’agit principalement du chiffre d’affaires prévisionnel) tandis que les charges (charges prévisionnelles d’exploitation, financières ou exceptionnelles) vont en soustraire. Le différentiel représente le résultat de l’exercice (un bénéfice ou une perte).

Le bilan prévisionnel : définition et contenu

Le bilan prévisionnel recense à un instant donné (en l’occurrence à chaque clôture d’exercice) ce que possède une entreprise (ses emplois c’est-à-dire l’actif : immobilisations, stocks, créances et disponibilités) et ce qu’elle doit (ses ressources c’est-à-dire le passif : capital social, réserves, provisions, dettes financières, dettes fournisseurs, dettes fiscales et sociales, etc.). Il constitue une photographie du patrimoine de l’entreprise.

Le plan de financement prévisionnel : définition et contenu

Le plan de financement prévisionnel synthétise, d’une part, l’ensemble des besoins financiers à satisfaire (achat d’immobilisations, variation du besoin en fonds de roulement BFR, remboursements d’emprunt et de comptes courants d’associés, et distribution de dividendes) et, d’autre part, les ressources apportées (apports des associés, capacité d’autofinancement CAF et prêts obtenus). Il permet de s’assurer de l’équilibre financier du projet.

Le budget de trésorerie : définition et contenu

Le budget de trésorerie donne le détail, en général mensuel, de l’état de la trésorerie nette d’une entreprise. Il traduit l’ensemble des recettes et des dépenses sous forme de flux monétaires prévisionnels. On parle alors d’encaissements et de décaissements.

Les autres tableaux financiers du business plan

Le business plan peut également être composés d’autres tableaux financiers comme :

  • le tableau des soldes intermédiaires de gestion (SIG),
  • le tableau de taxe sur la valeur ajoutée,
  • le tableau récapitulatif des investissements,
  • le tableau récapitulatif des financements,
  • etc.

Conclusion : un business plan contient deux volets, une partie rédactionnelle narrative et argumentative ainsi qu’une partie financière composée d’un ensemble de tableaux.

Nos autres publications pour approfondir la notion de business plan :

_~-*-~_

Découvrez notre livre sur le business plan et mettez toutes les chances de votre côté pour le réussir…

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


*