Qu’apporte l’expert-comptable à une TPE ?

Publié le 5 min
Ecrit par Thibaut Clermont

Toutes les entreprises sont libres d’avoir un expert-comptable ou non. Les plus petites d’entre elles (et notamment les « TPE ») peuvent légitimement se poser la question de savoir s’il leur est indispensable… Et la réponse est : oui. Compta-Facile le démontre ici en répondant à la question : qu’apporte l’expert-comptable à une très petite entreprise ?

Voici quatre raisons prouvant qu’une TPE doit travailler avec un expert-comptable :

apport expert comptable tpe

L’expert-comptable informe sur la situation financière de la TPE

L’expert-comptable est le professionnel du chiffre par excellence. C’est d’ailleurs le seul prestataire qui est autorisé par la Loi à tenir la comptabilité des entreprises.

Il se trouve en mesure d’informer l’entreprise sur son état de santé actuel et également sur celui à venir. Il fournit des informations tant sur le plan de sa situation financière qu’au niveau de ses performances. Pour cela, l’expert-comptable établit des :

  • Comptes annuels lors de la clôture de chaque exercice comptable,
  • Situations comptables intermédiaires en cours d’année à la demande de l’entreprise,
  • Prévisions financières.

L’apport de l’expert-comptable s’avère plutôt important pour une TPE. Il lui permet non seulement de remplir ses obligations légales (établir et déposer des comptes annuels) mais également d’assurer une gestion efficace de ses affaires et d’anticiper au mieux son avenir.

L’expert-comptable aide la TPE à prendre les bonnes décisions

L’expert-comptable fait preuve de compétences transversales, qui ne se limitent donc pas à la « simple » comptabilité. Il accompagne l’entreprise et son dirigeant à toutes les étapes de vie de celle-ci en dispensant de nombreux et précieux conseils.

Tout d’abord, lors de la création de la TPE, l’expert-comptable permet de faire les bons choix en répondant aux questions : quel statut juridique faut-il choisir ? Pour quel régime fiscal vaut-il mieux opter (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés) ? Quel statut social octroyer au dirigeant (indépendant ou salarié) ? Comment organiser le capital social (proportion de chaque type d’apport) ? Faut-il rédiger un pacte d’associé ?

Ensuite, il est sensibilisé à la gestion des entreprises. Il demeure compétent pour mettre en place divers outils de gestion, essentiels à la prise de décision : tableaux de bord, budgets de trésorerie, comptes de résultat prévisionnels, etc. Par ailleurs, il apporte des réponses concrètes en matière d’optimisation (fiscale, juridique, sociale…).

Enfin, l’expert-comptable se trouve en mesure de gérer la fin de vie des entreprises et toutes les formalités qui en découlent, notamment juridique (rédaction des procès-verbaux d’assemblées générales, approbation des comptes annuels et dépôt au greffe).

[the_ad id= »5905″]

L’expert-comptable sécurise les comptes de la TPE

Avoir recours à un expert-comptable permet de sécuriser les comptes de l’entreprise. Cette protection se fait en deux temps. A priori, tout d’abord, l’expert-comptable étant fortement diplômé et formé, il connaît toutes les règles à respecter. Il va donc veiller à ce qu’elles soient correctement appliquées afin de limiter le risque de redressement. A posteriori, il peut assister l’entreprise en cas de contrôle fiscal.

La sécurisation ne concerne pas uniquement le domaine comptable. En effet, s’il est investi d’une mission comptable récurrente, l’expert-comptable est autorisé à exercer des missions accessoires. Il peut s’agir d’établir les fiches de paie et de déclarer les charges sociales ou encore de s’occuper des travaux juridiques annuels ou exceptionnels.

L’expert-comptable fait gagner du temps au dirigeant de la TPE

Toutes les tâches confiées au professionnel du chiffre constituent des travaux qui ne seront pas assurés en interne par l’entreprise elle-même et ses représentants. Externaliser sa comptabilité à un expert-comptable permet donc, au dirigeant d’une TPE, de dégager un temps précieux et de se concentrer sur son cœur de métier. Il pourra ainsi consacrer le temps épargné à d’autres activités ; et notamment à des missions qui dégagent plus de valeur ajoutée : management des équipes, optimisation des achats, prospection commerciale, etc.

Il faut avoir à l’esprit que l’entreprise ne doit pas se sentir dessaisie de sa comptabilité. Elle a le choix dans ce qu’elle délègue et peut tout à fait envisager de tenir une partie de sa comptabilité (la saisie comptable par exemple) et confier à un expert-comptable le soin d’enregistrer les opérations de fin d’année, de réviser les comptes et d’établir les comptes annuels.

Conclusion : l’expert-comptable est essentiel pour une TPE. Il occupe un rôle de conseiller privilégié et lui permet de remplir ses obligations légales. Au-delà de ces arguments, il fournit des outils de gestion indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise.

Donnez-lui une note !

Merci pour votre vote.

Ecrit par
Thibaut Clermont

Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et fondateur de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité.

A lire aussi...

plan de financement prévisionnel
5 conseils pour réussir son prévisionnel financier

Réussir son prévisionnel financier nécessite une bonne préparation et une minutieuse conception. Faire un bon prévisionnel peut parfois s'avérer difficile mais la bonne pratique se résume souvent à faire preuve de bon sens. […]

comment choisir un expert-comptable en ligne
Comment choisir un expert-comptable en ligne ?

Ce choix est très impactant pour l'entreprise. Il convient d'être prudent et notamment ne pas s'engager forcément avec le premier professionnel venu. Compta-Facile répond ici à la question comment choisir un expert-comptable en ligne ? 5 étapes pour y parvenir.

expert-comptable pour SARL-EURL
Le paiement de l'IS (Acomptes et solde), l'essentiel

Payer c’est bien, mais autant comprendre ce que vous payez. Acomptes d’IS, solde d’IS... la fiscalité française a tendance compliquer les choses. Compta Facile prend le temps d’étudier le paiement de l’impôt sur les sociétés via un cas pratique.

L'assemblée générale mixte en entreprise
AGO – AGE - AG MIXTE : quelles décisions pour quelle AG ?

Vous souhaitez faire voter une décision en assemblée générale mais vous ne savez pas si c’est possible lors de votre assemblée générale annuelle. Devez-vous organiser une assemblée générale ordinaire (AGO) ou une assemblée générale extraordinaire (AGE) ?

Abonnez-vous à la newsletter !

abandons-creances-1024x767

Aucun commentaire.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *