Vous êtes ici : Accueil » Les écritures comptables » Les immobilisations » La comptabilisation de l’acquisition d’un véhicule

La comptabilisation de l’acquisition d’un véhicule

La comptabilisation de l’acquisition d’un véhicule comporte quelques spécificités, compte tenu de la nature du véhicule (véhicule de tourisme ou véhicule utilitaire) et de la définition de son prix d’acquisition. Compta-Facile étudie ici le traitement comptable de l’achat d’un véhicule.

comptabilisation de l'acquisition d'un véhicule

Les dépenses liées à l’acquisition d’un véhicule

Pour procéder à cette comptabilisation d’acquisition d’immobilisation, il convient tout d’abord d’identifier correctement le prix d’acquisition de véhicule qui comprend les éléments suivants :

  • le prix d’achat hors taxes s’il s’agit d’un véhicule utilitaire, ou le prix d’achat TTC s’il s’agit d’un véhicule de tourisme,
  • les frais de port représentant l’éventuel transport du véhicule dans les locaux de l’entreprise,
  • les frais de mise à disposition figurant sur la facture,
  • les frais de peinture et/ou lettrage publicitaire (sous conditions),
  • les équipements et accessoires intégrés au véhicule pour leur montant hors taxes s’il s’agit d’un véhicule utilitaire, ou TTC s’il s’agit d’un véhicule de tourisme,

Il est possible d’intégrer le malus écologique ainsi que la carte grise (cette méthode n’est toutefois pas recommandée car elle n’est pas reconnue sur le plan fiscal et donne lieu à des retraitements).

Comme vous avez pu le constater, la TVA ne peut être récupérée lorsque l’acquisition concerne un véhicule de tourisme. Ce type de véhicule correspond aux voitures particulières ou aux véhicules à usage multiples classés dans la catégorie N1.

Ensuite, il est préférable de comptabiliser en charges les autres frais, avec notamment les équipements distincts du véhicule (un GPS non intégré par exemple).

La comptabilisation de l’achat du véhicule

L’écriture comptable à enregistrer pour constater l’acquisition d’un véhicule est la suivante :

  • On crédite le compte 401 Fournisseurs ou 404 « Fournisseurs d’immobilisations »,
  • On débite les comptes :
      1. 2182 « Matériel de transport » pour le prix d’acquisition,
      2. et, le cas échéant, 44562 « TVA déductible sur immobilisations ».

La comptabilisation des autres frais liés à l’achat du véhicule

Nous allons ici fournir un modèle global d’écritures mais il conviendra de ne retenir que la ligne contenant le compte de charge qui concerne votre cas. Voici comment enregistrer les autres frais de voiture :

  • On crédite le compte 401 Fournisseurs,
  • On débite les comptes :
      • 6378 « taxes diverses » pour la pastille Crit’Air,
      • 6354 « droits d’enregistrement et de timbre » pour les frais de carte grise (s’ils n’ont pas été incorporés dans l’immobilisation),
      • 623 « publicité » ou un sous-compte prévu à cet effet pour les frais de peinture publicitaire (s’ils n’ont pas été immobilisés),
      • 6063 « petit équipement » ou un sous-compte du compte 2182 « Matériel de transport » (si l’équipement est immobilisable) pour les équipements distincts du véhicule,
      • et le compte 44566 « TVA déductible sur autres biens et services » pour le montant de la TVA à récupérer.

La comptabilisation du bonus ou malus écologique

Le bonus écologique constitue normalement un produit exceptionnel mais peut également être traité comme une subvention d’investissement. Dans ce dernier cas, son montant est donc inscrit en compte 131 « subvention d’investissement » puis viré dans un compte de produit exceptionnel petit à petit au même rythme que les amortissements. Nous avons traité ce sujet dans cet article : la comptabilisation des subventions d’investissement.

Le malus écologique constitue, quant à lui, une charge qui peut être enregistrée dans le compte 6358 « Autres droits ». Il est également possible d’incorporer son coût dans le prix d’acquisition immobilisé, au même titre que la carte grise.

Fiscalement, la carte grise et le malus écologique représentent des charges immédiatement déductibles. Lorsqu’ils sont immobilisés, des corrections extra-comptables sont nécessaires (déduction intégrale la première année puis réintégration des dotations aux amortissements).

La comptabilisation de l’amortissement du véhicule

A la clôture de chaque exercice comptable, le véhicule doit faire l’objet d’un amortissement. Autrement dit, sa valeur doit être lissée sur sa durée réelle d’utilisation. Voici comment comptabiliser une dotation aux amortissements de véhicule :

  • On débite le compte 68112 « Dotations aux amortissements et aux provisions sur immobilisations corporelles »,
  • Et on crédite le compte 28182 « Amortissements du matériel de transport ».

Pour approfondir la notion d’amortissement :

Partager

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

6 commentaires

  1. Bonsoir,

    Je vous remercie pour votre article qui m’est d’une grande utilité. J’ai simplement une question : qu’en est-il de l’achat d’une remorque et de ses accessoires par une entreprise de déménagement, comment ces deux éléments (remorque d’une part, et ses accessoires d’autre part) sont-ils comptabilisés et a fortiori amortis ?

    Je vous remercie par avance beaucoup pour votre aide.

    Bien cordialement.

  2. Bonjour,
    Si ces éléments répondent aux conditions d’activation, ils doivent être immobilisés et amortis sur leurs durées d’utilisation prévues. Si les accessoires sont inséparables de la remorque, ils doivent être inclus dans le coût d’acquisition de la remorque et amortis sur la même durée. Dans le cas contraire et, s’ils ont une valeur significative, ils doivent être immobilisés séparément et amortis selon leur propre plan d’amortissement (à ce propos : construire un tableau d’amortissement linéaire, construire un tableau d’amortissement dégressif).
    Bonne journée. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

  3. Bonjour,

    Merci beaucoup pour vos articles, ils sont très bien expliqués et très utiles.
    J’ai une question, dans quel compte saisir l’achat d’une plaque d’immatriculation ?

    Merci d’avance pour votre aide.

    Bien cordialement.

  4. Bonjour,
    La plaquette d’immatriculation figure-t-elle sur la même facture que l’achat du véhicule ? Si tel est le cas, vous pouvez la comptabiliser dans le coût d’acquisition du véhicule. Elle sera donc immobilisée et amortie sur la même durée que la voiture.
    Bonne fin de journée. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

  5. Bonjour,

    Merci de votre retour par contre non la plaquette d’immatriculation ne figure pas sur la même facture que l’achat du véhicule.

    Quel sera donc le compte charge à utiliser svp ?

    Merci d’avance et encore merci, votre site m’aide beaucoup, il est S-U-P-E-R.

    Bonne fin de journée.
    Cordialement,
    Kayna

  6. Merci pour vos encouragements.
    La facture est-elle datée du même jour que l’achat de la voiture ? Vous pouvez l’incorporer au coût d’acquisition de l’immobilisation ou la comptabiliser en charges. Attention, vous devez appliquer le même traitement comptable pour tous les biens qui se trouvent dans cette situation.
    Bonne fin de journée. Cordialement, Thibaut CLERMONT.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.