Payer moins cher son comptable : mode d’emploi

De nombreuses entreprises s’entourent des services d’un comptable. Par « comptable », il faut en réalité entendre « expert-comptable ». En effet, seul un expert-comptable diplômé et inscrit au tableau de l’ordre des experts-comptables est autorisé à tenir la comptabilité des entreprises. Or, ses services peuvent parfois représenter une charge non négligeable. Bon nombre d’entre elles peuvent alors, légitimement, rechercher à atténuer ce coût et ainsi à payer moins cher leur comptable. Compta-Facile vous présente les différentes possibilités qui existent en la matière au travers de ce dossier répondant aux problématiques suivantes :

payer moins cher son comptable

Qui peut payer moins cher son comptable ?

A ce stade, il convient de distinguer deux situations. Une entreprise aura plus de facilité à payer moins cher son comptable si elle se trouve dans le premier cas de figure.

La première est celle de l’entreprise qui n’a aucun engagement avec un professionnel de l’expertise comptable. Dans cette hypothèse, elle pourra choisir le comptable de son choix, sans aucune contrainte particulière. Attention toutefois, payer moins cher ne veut pas dire payer le moins cher possible. La course au « low-cost » peut parfois aboutir à de très mauvaises surprises…

La seconde est caractérisée par l’existence préalable d’un lien contractuel entre l’entreprise et son expert-comptable : une lettre de mission. C’est ce document qui régit la relation entre les deux entités ; il prévoit notamment la répartition des tâches ainsi que le montant des honoraires. Ici, la situation se complique légèrement puisque, comme dans la plupart des relations contractuelles, une modification du contrat nécessite l’accord des deux parties. L’entreprise devra donc recueillir l’accord de son comptable (la lettre de mission fera l’objet d’un avenant). A défaut, elle devra résilier la lettre de mission et trouver un autre professionnel.

Pourquoi payer moins cher son comptable ?

La comptabilité peut occasionner un coût important pour les entreprises. La démarche de réduction des frais comptables peut légitimement s’inscrire dans une démarche globale de diminution des coûts. L’objectif étant de diminuer les charges fixes et d’améliorer la rentabilité de l’entreprise.

Une telle démarche doit toutefois être mesurée :

  • Dans son fondement : il faut être conscient que tout travail a un coût, et que les prestations d’un expert-comptable obéissent à cette règle. Le but ne doit pas être de payer moins parce que l’on a l’impression de payer trop mais simplement d’optimiser le rapport coût/qualité ;
  • Dans son ampleur : la démarche de réduction des coûts ne doit pas être une finalité en soi ni être obsessionnelle c’est-à-dire ne consister qu’à identifier les solutions les moins onéreuses (ce type de comportement peut contraindre l’entreprise à bénéficier d’un accompagnement comptable de mauvaise qualité).

Il est naturel de vouloir payer moins cher son comptable mais, pour que cela ne se fasse pas en la défaveur de l’entreprise, il faut que l’analyse soit faite à qualité égale de prestations.

Comment payer moins cher son comptable ?

Trois solutions existent pour payer moins cher son comptable :

  1. Négocier les honoraires
  2. Augmenter sa charge de travail
  3. Changer d’expert-comptable

La négociation des honoraires du comptable

Lorsque l’entreprise est déjà engagée avec un expert-comptable, la première des choses à faire est de discuter avec ce professionnel, afin de négocier à la baisse le montant de ses honoraires. L’expert-comptable peut « faire un geste » exceptionnel ou définitif de différentes manières :

  • Soit en accordant un avoir à l’entreprise (s’il estime, par exemple, que l’ampleur des travaux qu’il a du réaliser au titre d’un exercice comptable est moindre que celle qu’il a pu mettre en œuvre au cours des années précédentes) ;
  • Soit en supprimant l’indexation de ses honoraires (la lettre de mission peut prévoir que les honoraires seront revalorisés chaque année en fonction de l’évolution d’un indice particulier).

L’augmentation de la charge de travail de l’entreprise

C’est la piste la plus exploitée en pratique. Si l’entreprise souhaite payer moins cher son comptable, elle doit en faire plus. Les travaux effectués par le comptable vont s’alléger et, en contrepartie, ceux réalisés par l’entreprise vont s’accroître. Une fois encore, la nature de la relation entre les deux parties étant modifiée, il est nécessaire de rectifier l’éventuelle lettre de mission signée et notamment la grille de répartition des tâches entre l’expert-comptable et l’entreprise.

Cela peut aboutir à une modification de la nature même de la mission de l’expert-comptable. Concrètement, il pourra s’agir, pour une entreprise ayant externalisé la totalité de sa comptabilité, à récupérer une partie des tâches comptables et, par exemple, assurer en interne la saisie des pièces. De ce fait, le comptable se verrait uniquement confier une mission de révision et de présentation des comptes annuels. En d’autres termes, la mission de l’expert-comptable se limitera à vérifier la comptabilité de l’entreprise.

Sur le plan de la ventilation de la charge de travail, tout est possible, tant que le professionnel du chiffre donne son accord pour fonctionner de la sorte.

Le changement d’expert-comptable

Lorsque l’entreprise demande une modification de la lettre de mission, que son comptable refuse ses propositions et qu’un compromis semble impossible, il ne lui reste plus qu’une seule option : résilier sa lettre de mission et changer d’expert-comptable. Pour cela, une procédure spéciale s’applique : envoi d’un courrier en recommandé, respect d’un préavis de rupture, rémunération des travaux déjà effectués…

Une fois la lettre de mission résiliée, l’entreprise devra, si elle le souhaite, trouver un nouvel expert-comptable. Des devis pourront être demandés. Pour cela, l’entreprise devra, au préalable, faire un point sur ses besoins précis ainsi que sur ses souhaits :

  • Souhaite-t-elle un expert-comptable de proximité ou est-elle en phase avec l’expertise-comptable en ligne ?
  • Quelle sera le périmètre précis de la mission confiée au futur expert-comptable ?
  • A-t-elle besoin qu’il exerce des missions accessoires à la mission comptable (fiscales, sociales, juridiques…) ?
  • Quelles sont ses attentes spécifiques vis-à-vis du professionnel du chiffre ?

Conclusion : une entreprise peut payer moins cher son comptable sous certaines conditions et uniquement avec son accord. Cela étant dit, obtenir un meilleur tarif de la part de ce professionnel nécessite généralement de prendre plus de travaux à sa charge. Mais, dans tous les cas, il est possible de faire jouer la concurrence et d’opter pour un expert-comptable en ligne afin de bénéficier d’un prix jusqu’à 30% moins cher.

Partager
logiciel compta facturation

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

id Donec felis consequat. id, mattis porta. felis fringilla