L’expert-comptable et la micro-entreprise (ou l’auto-entreprise)

Les modifications apportées au fonctionnement de la micro-entreprise ont compliqué de façon significative ce régime pourtant si simple. A tel point qu’un accompagnement par un professionnel n’est plus forcément exclu par les auto-entrepreneurs. Compta-Facile fait un point complet sur le thème de l’expert-comptable et la micro-entreprise.

expert-comptable micro-entrepreneur

L’expert-comptable est-il obligatoire pour une micro-entreprise ?

Comme pour toutes les entreprises, aucune obligation n’existe à ce niveau. Un micro-entrepreneur reste libre de gérer son entreprise seul. Toutefois, s’il en ressent le besoin, il peut faire le choix de se faire accompagner. Le recours à un expert-comptable est donc facultatif et il résulte d’une décision volontariste de l’entreprise.

Ce professionnel n’en demeure pas moins utile puisqu’il se trouve en mesure d’apporter un soutien essentiel aux micro-entrepreneurs.

Micro-entrepreneur, faut-il se faire accompagner par un expert-comptable ?

Dois-je me faire accompagnement en tant que micro-entrepreneur ? Telle est la question que commencent à se poser de nombreux entrepreneurs. Elle doit son existence à la complexification du régime fiscal de la micro-entreprise et notamment :

  • Au relèvement significatif des seuils de chiffre d’affaires (ils passent de 33 200 euros à 70 000 euros et de 82 800 euros à 170 000 euros ) : l’activité s’intensifie, les transactions se multiplient, la gestion se complexifie (présence de salariés, difficultés à recouvrer les factures…) ;
  • A la déconnexion des limites entre le régime micro et la franchise en base de TVA (ces derniers restant inchangés) : depuis 2017, la loi prévoit un possible assujettissement à la TVA du micro-entrepreneur ; avec toutes les conséquences que cela génère (établissement de déclaration et reversement de la taxe).

Pour ces motifs, nous recommandons à l’auto-entrepreneur de se faire accompagner lorsqu’il :

  • N’accorde pas beaucoup d’importance la gestion de son entreprise,
  • Devient redevable de la TVA et ne maîtrise pas les connaissances requises pour effectuer convenablement les déclarations,
  • Approche les limites du régime de la micro-entreprise.

Auto-entrepreneur, quelle mission confier à un expert-comptable ?

En fonction des besoins qu’il exprime, le micro-entrepreneur pourra avoir recours à un expert-comptable. Les missions qui peuvent essentiellement lui être confiées sont les suivantes :

  • Établissement et envoi des déclarations de TVA dans les délais prévus par la Loi (acomptes versés tous les semestres avec régularisation annuelle ou TVA reversée chaque mois) ;
  • Assistance à la mise en place d’outils de gestion indispensables au pilotage de l’entreprise (tableaux de bord simplifiés) ;
  • Mise à disposition d’une solution de gestion de la facturation et paramétrage (insertion des mentions obligatoires, création de modèles de factures) ;
  • Suivi du chiffre d’affaires et anticipation du franchissement des seuils (identification du statut juridique le plus adapté en cas de dépassement).

Par ailleurs, l’expert-comptable saura conseiller son client micro-entrepreneur dans n’importe quel domaine (social, fiscal, juridique, économique, financier) et pourra, par exemple, l’aider à trouver des financements en établissant un business plan.

A lire également sur le thème de l’auto-entreprise :

Conclusion : l’expert-comptable va rapidement devenir un partenaire important pour les micro-entrepreneurs. La complexification du régime fiscal de la micro-entreprise a œuvré en ce sens et un accompagnement s’impose dans certaines situations.

Partager

A propos de Thibaut Clermont

Thibaut Clermont
Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et webmaster de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité rattaché au réseau FCIC-MEDIA.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.