créer sa micro-entreprise

Auto et micro-entreprise

Tous nos articles : Auto et micro-entreprise

La création d’une activité freelance avec le régime micro-entreprise se veut simple. Le régime a été pensé pour convenir au plus grand nombre. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’obligations du tout. Au contraire vous êtes souvent à tout faire. Ce pourquoi cette rubrique s’attache à lister tous les points d’attention pour gérer au mieux votre micro !

Top articles

Bien-gerer-une-auto-entreprise
Bien gérer une auto-entreprise ou une micro-entreprise

L’auto-entreprise permet, certes, de bénéficier d’importants allègements comptables mais elle n’exonère pas l’entrepreneur de certaines contraintes administratives.

accompagnement micro entreprise
Auto et micro-entrepreneur, faut-il se faire accompagner ?

Face à la complexification du régime fiscal de la micro-entreprise, de nombreux entrepreneurs se posent la question : faut-il se faire accompagner ? Depuis le 1er janvier 2017, les plafonds de recettes du […]

avantages-inconvenients-comptabilite-de-tresorerie
Changement de statut de micro (auto) entrepreneur : quelles conséquences ?

Un auto-entrepreneur peut être amené à changer de statut, de manière volontaire (transformation de l'auto-entreprise en une entreprise d'une autre forme, option pour un régime réel d'imposition) ou involontaire (dépassement des seuils permettant de bénéficier du régime de l'auto-entreprise).

expert-comptable-micro-entrepreneur
L'expert-comptable et la micro-entreprise (ou l'auto-entreprise)

Les modifications apportées au fonctionnement de la micro-entreprise ont compliqué de façon significative ce régime pourtant si simple. A tel point qu'un accompagnement par un professionnel n'est plus forcément exclu par les auto-entrepreneurs. […]

livres-obligatoires-micro-entreprises-auto-entreprises
Les livres obligatoires des auto-entreprises et micro-entreprises

Les micro-entrepreneurs et auto-entrepreneurs bénéficient d'importants allègements comptables, administratifs et fiscaux. Leurs obligations se limitent essentiellement à la tenue de deux livres obligatoires.

cout-logiciel-facturation-micro-entreprise
Combien coûte un logiciel de facturation pour auto ou micro-entrepreneur ?

La plupart des auto et micro-entrepreneurs optent pour un logiciel de facturation puisqu'ils n'ont, hormis la tenue de deux livres, aucune obligation en matière de comptabilité. Que peut leur coûter réellement cette solution ?

L'expert-comptable peut-il être utile aux auto et micro-entreprises ?

La législation Française dispense les entreprises relevant du régime micro de tenir une comptabilité. Elles ne doivent pas procéder à des enregistrements comptables ni établir de comptes en fin d'année. Ces allègements concernent […]

La dernière section du chapitre ‘obligations comptables‘ de Compta-Facile a pour objectif de présenter toutes les obligations comptables de la micro-entreprise (anciennement appelée l’auto-entreprise).
obligations comptables auto et micro entreprise
Tout d’abord, elle donne un certain nombre de conseils permettant de gérer correctement sa micro-entreprise : respect des obligations légales, suivi des encaissements clients et des niveaux de stocks, établissement de tableaux de bord pertinents, etc. Et pour ceux qui ne seraient pas sensibilisés à ces domaines, des publications mettent en avant l’utilité de l’expert-comptable pour une micro-entreprise ainsi que les missions qui peuvent lui être confiées. Un accompagnement s’avère, en effet, parfois indispensable.

 

Ensuite, elle fait un point sur la facturation de la micro-entreprise : est-elle obligatoire ? Quelles sont les informations à y faire figurer ? Quelle numérotation adopter ? Quel lien existe-t-il entre les factures et la tenue des registres ? Combien coûte un logiciel de facturation pour micro-entreprise ?
Elle précise évidemment les obligations comptables de l’auto-entrepreneur qui se matérialisent essentiellement par la tenue de deux livres obligatoires : le livre des recettes (pour toutes les activités) et le registre des achats (uniquement pour les activités de négoce et assimilées). Par ailleurs, elle présente les obligations des titulaires de micro-BIC et les obligations des titulaires de micro-BNC et met en avant les logiciels utiles au micro-entrepreneur.

 

Enfin, elle dévoile les causes et les conséquences d’un changement de statut, c’est-à-dire les impacts d’un passage du régime du micro (micro-BNC ou micro-BIC) à un régime réel d’imposition (pour les BIC) ou au régime de la déclaration contrôlée (pour les BNC). Les principaux changements tiennent à l’obligation de tenir une comptabilité, la sortie du régime du versement libératoire (le cas échéant) et l’obligation de déclarer ses résultats chaque année. Les nouvelles règles applicables en matière de TVA pour une micro-entreprise font l’objet d’une présentation complète.

 

En complément de cette source d’information, Compta-Facile vous invite également à découvrir le site : le guide du micro-entrepreneur.

 

[the_ad id= »5909″]

Abonnez-vous à la newsletter !

abandons-creances-1024x767