Quelles sont les entreprises concernées par le logiciel de comptabilité ?

Publié le 4 min
Ecrit par Thibaut Clermont

En théorie, le logiciel de comptabilité concerne toutes les entreprises. Cependant, en pratique, elles n’y trouvent pas toutes un intérêt. Compta-Facile fait un point complet sur les entreprises ayant intérêt à utiliser cette solution de gestion en répondant à la question : qui est concerné par le logiciel de comptabilité ?

qui est concerné par le logiciel de comptabilité

Certains commerçants, artisans et professionnels libéraux sont concernés par le logiciel de comptabilité

Le logiciel de comptabilité est la solution de gestion comptable la plus utilisée en pratique, comme le logiciel de facturation. Il concerne toutes les entités ayant des obligations en matière de comptabilité, quel que soit leur statut juridique (sociétés ou entreprises individuelles). Il s’agit notamment :

  • Des commerçants et des artisans relevant des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et plus particulièrement du régime du réel simplifié d’imposition (RSI) ou du régime du réel normal (RN) ;
  • Et des professionnels libéraux relevant des bénéfices non commerciaux (BNC) et, en particulier, du régime de la déclaration contrôlée.

D’autres organismes peuvent également trouver un intérêt à utiliser un logiciel de comptabilité. C’est notamment le cas de certains comités d’entreprise ou de certaines associations.

Il est important d’avoir à l’esprit que le logiciel de comptabilité n’est pas obligatoire. Il vise essentiellement les entités qui souhaitent tenir elles-mêmes leur comptabilité. Celles qui délèguent l’intégralité de leur comptabilité à un expert-comptable n’ont pas d’intérêt à choisir un logiciel de comptabilité.

En théorie donc, toutes les entités peuvent utiliser un logiciel de comptabilité ; ce dernier leur apporte d’ailleurs de nombreux avantages. Cependant, en réalité, certaines n’ont absolument aucun intérêt à le faire.

Certains statuts juridiques ne sont pas concernés par le logiciel de comptabilité

La Loi prévoit d’alléger les obligations comptables de certaines entreprises, notamment en raison de leur taille, de leur statut juridique et de leur régime fiscal. Leur étendue varie et s’étend jusqu’à une dispense complète de comptabilité.

Concrètement, n’ont aucun intérêt à opter pour un logiciel de comptabilité :

  • Les commerçants et artisans relevant du régime du micro-BIC,
  • Et les professions libérales relevant du régime du micro-BNC.

Ces développements concernent essentiellement les micro-entrepreneurs et auto-entrepreneurs. Bien évidemment, les associations ainsi que les comités d’entreprise n’ayant aucune obligation en matière comptable n’ont également aucun intérêt à y avoir recours.

Le logiciel de comptabilité peut (et doit) être complété par d’autres solutions de gestion

Enfin, utiliser un logiciel de comptabilité est essentiel mais cette solution n’est souvent pas suffisante, à elle seule, pour gérer efficacement une entreprise. D’autres solutions de gestion peuvent apporter des fonctionnalités supplémentaires, essentielles à la gestion des affaires.

Il s’agit notamment des logiciels de facturation, des logiciels de gestion commerciale, des logiciels de caisse, des logiciels de tableaux de bord, des logiciels de gestion des immobilisations ou encore des logiciels de paie.

Par ailleurs, certaines entreprises, en raison de leur taille ou de leur activité, ont plutôt intérêt à se tourner vers des solutions développées « sur mesure » : des solutions dites « métiers » ou encore des « customer relationship management » programmés en fonction des besoins spécifiques de l’entreprise.

Conclusion : toutes les entreprises peuvent utiliser un logiciel de comptabilité, peu importe leur taille, leur activité ou leur régime fiscal. Pour la plupart d’entre elles, le logiciel de comptabilité n’est généralement pas suffisant. Il ne permet, à lui seul, de suivre efficacement l’évolution de l’activité. Par ailleurs, certaines entités n’ont aucun intérêt à y avoir recours.

Donnez-lui une note !

Merci pour votre vote.

Ecrit par
Thibaut Clermont

Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et fondateur de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité.

A lire aussi...

Crédit d'impôt industrie verte (C3IV)
Crédit d'impôt industrie verte : modalités et taux

Orientation assumée du projet de la loi de finances 2024, le crédit d’impôt au titre des investissements dans l’industrie verte soutient les entreprises engagées dans l’énergie décarbonée. Le dispositif pourrait, d’après Bercy, s’élever […]

pourquoi choisir un expert comptable en ligne avantages inconvenients conseils
Pourquoi choisir un expert-comptable en ligne ?

A l'heure du numérique, de nombreux experts-comptables proposent des solutions en ligne. Que valent-elles ? Sont-elles avantageuses ? Quels sont leurs inconvénients ? Compta-Facile fait le point en répondant à la question fondamentale […]

faire vérifier sa comptabilité par un expert-comptable
Faire vérifier sa comptabilité par un expert-comptable

Un expert-comptable peut vérifier la comptabilité d'une entreprise, quel que soit son statut juridique. La mission qu'il va exercer dépend des besoins de l'entreprise ainsi que de ses souhaits. Est-ce obligatoire ? En quoi consiste la mission comptable que vous pourriez lui confier ?

Tarif d’un expert-comptable combien coûte un expert-comptable
Tarif d'un expert-comptable : combien coûtent ses honoraires ?

En contrepartie de l'exercice de sa mission, un expert-comptable perçoit une rémunération appelée "honoraires". Cette rémunération doit respecter certaines règles. Tout ce qu'il faut savoir sur les honoraires d'un expert-comptable.

Abonnez-vous à la newsletter !

abandons-creances-1024x767

Aucun commentaire.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *