Bien gérer une auto-entreprise ou une micro-entreprise

Publié le 4 min
Ecrit par Thibaut Clermont

L’auto-entreprise permet, certes, de bénéficier d’importants allègements comptables mais elle n’exonère pas l’entrepreneur de certaines contraintes administratives. De plus, afin d’assurer un suivi rigoureux de ses affaires, l’auto-entrepreneur peut choisir de mettre en place une gestion comptable simplifiée à l’aide d’outils informatiques particuliers. Compta-Facile fait le point sur les bonnes pratiques à adopter en matière de gestion d’une auto-entreprise ou d’une micro-entreprise.

Bien gerer une auto entreprise

Les contraintes administratives d’une auto-entreprise ou d’une micro-entreprise

Les auto-entrepreneurs ne doivent pas tenir une comptabilité complète ni établir de bilan en fin d’année. Ils doivent, en revanche, compléter deux livres obligatoires :

Ce livre doit mentionner le montant et l’origine des recettes encaissées de manière chronologique. Doivent également y être indiquées les références des pièces justificatives (factures, etc.).

Lorsque l’activité relève du négoce, l’auto-entrepreneur doit tenir un registre récapitulant par année le détail de ses achats en précisant le mode de règlement et les références des pièces justificatives (factures, etc.).

En tant que professionnel, l’auto-entrepreneur doit remettre à ses clients une facture en bonne et due forme et ainsi respecter les nombreuses mentions obligatoires. Ses factures doivent notamment comporter la mention « TVA non applicable, art. 293 B du CGI » s’il bénéficie de la franchise en base (attention, depuis le 1er janvier 2017, l’auto-entrepreneur peut être soumis à la TVA) et le numéro SIREN qu’il a obtenu lors de son immatriculation.

Enfin, l’auto-entrepreneur est obligé de détenir un compte professionnel dédié spécialement à l’ensemble des transactions de son activité professionnelle ; sauf si son chiffre d’affaires annuel n’excède pas 10 000 euros.

Bien gérer une auto-entreprise ou une micro-entreprise au-delà des aspects légaux

Bien gérer une auto-entreprise ne se limite pas à respecter les obligations légales en vigueur. Cela consiste à utiliser un véritable outil de pilotage impliquant un suivi rigoureux de l’activité : établissement de devis et suivi de ces derniers, suivi du carnet de commandes, établissement de factures, suivi des encaissements, etc. Ce type de gestion pourra être effectuée par le biais d’un tableau de bord pour auto-entrepreneur par exemple.

Gérer une auto-entreprise doit, par exemple, permettre de :

  • Relancer les clients lorsque les paiements arrivent à échéance,
  • Prévoir des projets à court, moyen ou long terme (gérer son carnet de commande),
  • Optimiser les consommations de matières,
  • Anticiper tout problème de trésorerie au moyen de tableaux de bords plus ou moins évolués.

Pour les très petites structures (faisant, par exemple, fréquemment affaires avec les mêmes clients), cette gestion peut être effectuée à l’aide de simples tableurs. Pour les autres, certaines solutions en ligne proposent un panel de prestations plus ou moins larges selon les besoins. Enfin, les plus grandes micro-entreprises peuvent choisir se faire accompagner par un professionnel.

Conclusion : même s’il exerce sous la forme de l’auto-entreprise, l’entrepreneur a tout intérêt à suivre de près l’évolution de ses affaires. Il pourra choisir de le faire avec ses propres outils, au moyen d’outils spécialisés ou encore avec l’aide d’un expert-comptable, qui exercera une mission spécifique.

Donnez-lui une note !

Merci pour votre vote.

Ecrit par
Thibaut Clermont

Thibaut CLERMONT, mémorialiste en expertise-comptable et fondateur de Compta-Facile, site d'information sur la comptabilité.

A lire aussi...

gestion comptable auto-entreprise
La gestion comptable de l’auto-entreprise 

En tant qu'auto-entrepreneur, la gestion comptable est un aspect crucial pour assurer le bon fonctionnement de votre activité. De la rédaction des factures à la tenue des livres comptables, chaque étape nécessite une attention particulière pour rester en conformité avec la législation en vigueur. Dans cet article, nous explorerons les différentes facettes de la gestion comptable de l’auto-entreprise. 

les fonds prorpres de l'entreprise
Les fonds propres de l'entreprise

Les fonds propres d'une entreprise comprennent les capitaux propres et les autres fonds propres. Ils correspondent aux sommes versées par les associés ou actionnaires, augmentées par les profits générés annuellement par l’entreprise qui ne sont pas distribués en dividendes.

apport en capital ou compte courant d’associé
Besoin de financement d’une entreprise : apport en capital ou en compte courant d’associé ?  

La liquidité est primordiale au lancement, puis au développement de l’entreprise. Que ce soit pour affirmer une stabilité financière, ou palier des passages à vide, le besoin de financement est omniprésent. Alors quelle méthode appliquer ?

changer expert comptable
Comment changer d'expert-comptable ?

Lorsqu'une entreprise souhaite changer d'expert-comptable, elle doit respecter un certain nombre de règles. Comment gérer au mieux la transition liée à un changement d'expert-comptable ?

Abonnez-vous à la newsletter !

abandons-creances-1024x767

Aucun commentaire.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *